Vrai Test Bracelet double hologramme EFX – Présentation


 

Bracelet EFX dans son emballage

Dire qu’ils intriguent est un euphémisme. Ils ont leurs thuriféraires, persuadés de leurs effets bénéfiques, et leurs détracteurs qui crient à la supercherie, mais ils ne laissent personne indifférent. Ils ont rapidement gagné l’affection de sportifs de haut-niveau et ont sans doute fait gagner beaucoup d’argent à leurs concepteurs … Vous avez évidemment deviné que je veux parler des « bracelets à hologrammes » – commençons par utiliser ce terme impropre qui a le mérite de cibler clairement l’objet du délit.

Pour certains sportifs, ces bracelets contribuent à améliorer leurs performances, pour d’autres, dans des disciplines plus techniques telles que le golf ou le tir à l’arc, c’est un meilleur équilibre qu’on évoque. Pour un runner comme moi dont le coach ne cesse de répéter qu’il a un déséquilibre vers la droite et qui est en quête des 2h59min et 59s au marathon, il était tentant d’essayer par soi-même ces bracelets « magiques » d’autant que mon scepticisme naturel et mon objectivité s’accordent mal avec les on-dits.

J’ai donc contacté les deux sociétés qui globalement se partagent le marché afin qu’ils me fassent parvenir gracieusement un bracelet de manière à ce que je le teste dans des conditions réelles d’entraînement course à pied pour le site Wanarun. L’une, Power Balance, pour ne pas la nommer, m’a envoyer ch… ! (il n’y a pas d’autre mot). L’autre, EFX, s’est montrée, au contraire, très ouverte et après m’avoir demandé comment je comptais mener l’essai a accédé à ma demande. (http://www.efxfrance.fr).

Que leur ai-je donc proposé ? Un protocole de test assez simple. Réaliser une séance d’entraînement « de référence » sans bracelet, sur piste car c’est là où mon déséquilibre est le plus frappant, si possible avec vidéo ou sous l’oeil acéré de mon coach. Porter ensuite le bracelet pendant plusieurs semaines puis refaire la séance de référence avec le bracelet et toujours sous contrôle vidéo ou sous l’oeil, acéré (bis) de mon coach (bis). Ce protocole vaut ce qu’il vaut mais il me semble adapté à notre pratique. Je m’y colle, dès que ma fracture du pied sera totalement guérie.

Bracelet EFX vu de dessous

Deux mots sur la technologie EFX. Celle-ci repose sur deux principes. L’un, qu’un sceptique comme moi, admet tout à fait, qui est l’activation des centres énergétiques du corps humain, on retrouve cette notion en acupuncture par exemple. L’autre principe est celui qui fait débat.

Au départ, on a une réalité physique : le corps humain est constitué de molécules. Celles-ci sont polarisées (j’ai essayé de creuser mes souvenirs de Terminale …) et ont des fréquences propres de vibration. Vous savez, si vous avez fait des études scientifiques, qu’un champ magnétique appliqué sur des éléments polarisés est de nature à en modifier les paramètres. Jusque là, même si j’ai vulgarisé, rien que de bien tangible.

Certains champs magnétiques avec lesquels nous sommes en contact permanent tels que le wifi, les réseaux de portables etc etc etc pourraient avoir un effet négatif sur notre organisme. Dans la même logique de pensée, certains champs magnétiques pourraient donc être au contraire bénéfiques. C’est ce qui sous-tend la conception de ces bracelets. Les hologrammes (voir photo) génèrent des champs magnétiques de fréquences « bénéfiques » données permettant de resynchroniser toutes nos molécules donc tout notre organisme.

Aucune étude scientifique n’a encore été menée sur le sujet, on n’en a déjà pas beaucoup sur les effets nocifs du portable alors vous pensez bien qu’aucun labo n’a encore investi dans une recherche sur les effets de bracelets à une trentaine d’Euros. D’autant que 1) si ça marche vraiment, ça ôte le pain de la bouche de certains labos pharmaceutiques eux-mêmes sponsors de recherches 2) si ça ne marche pas, on ne va pas en faire un plat pour quelques Euros.

Parmi les effets bénéfiques supposés ou réels : un meilleur équilibre, je l’ai déjà dit, plus de souplesse, c’est un peu un corollaire, mais également, d’après le site EFX, des capacités en endurance améliorées.

Tout cela pour dire que le test que je vais mener va forcément être subjectif et ne reflétera que ce que moi, personnellement, j’aurai ressenti. Je ne préjuge pas des conclusions mais elles n’engageront que moi. Peut-être ferais-je partie des convaincus, peut-être serais-je plutôt membre de la cohorte des pourfendeurs … Wait and see.

9 commentaires sur “Vrai Test Bracelet double hologramme EFX – Présentation”


Posté par salem Le 5 décembre 2010 à 0:23

Merci pour le lien du site, j’ai pu lire la page « témoignages » ! http://www.efxfrance.fr/index.php?option=com_content&view=article&id=33&Itemid=18 leurs produits sont sur tous les fronts, c’est magnifique ! « Je suis zen et pas envie de refumer. «  « une tendinite à la cheville est passée, » « des maux de ventre lors des transports en voiture…  avec le bracelet ce sentiment de malaise c´est estompé au point de disparaître. » « J’ai ressenti immédiatement l’effet du bracelet EFX dans mon travail » « En tout cas je souhaite donner un patch à mon père âgé de 80 ans qui a tendance à trembler (un peu comme la maladie de Parkinson) » (un peu inquiétant ce témoignage !) En bref, quelque soit votre maladie, le bracelet vous soigne…. d’ailleurs, on va bientôt fermer les hopitaux et donner un bracelet à chaque citoyen pour faire des économies et en envoyer des container entiers en afrique pour traiter la malnutrition ! Allez, un petit lien pour rire un peu : http://www.youtube.com/watch?v=JdKjpvnrhkU Joyeux Noël !

Répondre


Posté par runmygeek Le 5 décembre 2010 à 9:05

Je ne suis pas persuadé que ton protocole de test soit la bonne approche surtout dans ton cas : – tu sors de blessure et donc ta course va forcement être moins bonne à la 1ère séance de référence qu’après plusieurs semaines de reprises – tu devrais faire en plus un test avec un bracelet de laine ou autre et refaire une séance de référence avec

Répondre


Posté par Carotch' Le 6 décembre 2010 à 20:09

Salut Fred, Je trouve très intéressant que tu proposes de te lancer dans un tel test, mais ne penses-tu pas que ton protocole manque d’un placebo ? EFX pourrait-il t’envoyer un bracelet similaire « sans hologramme » ? Car je reste persuadée que, pour un test de ce style où le ressenti est primordial, l’auto-suggestion a un effet énorme. Ceci dit, j’ai hâte de savoir quel sera la résultat ! 🙂

Répondre


Posté par fredbros Le 6 décembre 2010 à 21:05

Oui c’est un peu la difficulté du test. Si je ne mets pas de bracelet, je ne suis pas influencé psychiquement. Si j’en mets un et même si j’essaie d’être objectif, je suis déjà un peu « influencé ». Cela dit, EFX affirme que le bracelet est efficace à 5m. Donc je peux proposer à un de mes enfants de le mettre ou pas dans la poche de mon coupe-vent (on devrait bien trouver à la maison un bout de caoutchouc d’un poids équivalent) sans me le dire …

Répondre


Posté par Carotch' Le 6 décembre 2010 à 21:42

Voilà, c’était un peu à ça que je pensais, le planquer ou non dans tes fringues. Ou alors avoir un bracelet de même taille et forme, recouvrir les deux pour qu’ils ne soient pas reconnaissables, et demander à tes gamins de te les donner aléatoirement (mais en sachant eux ce qu’ils t’ont filé). Ça va être fun 🙂

Répondre


Posté par mortderire Le 7 décembre 2010 à 6:42

Que ne faut il pas inventer pour obtenir gratuitement un bracelet à l’effet … placebo !

Répondre


Posté par fredbros Le 7 décembre 2010 à 7:52

@mortderire : c’est toujours mieux que de payer 35 Euros pour le même bracelet 🙂

Répondre


Posté par Bracelets à hologrammes Mon Verdict Le 16 février 2011 à 3:03

[…] je vous annonçais mon intention de tester deux bracelets à double hologramme : celui d’EFX et celui de Body Control mais en appliquant un protocole d’essai différent du […]

Répondre


Posté par ninoon Le 15 novembre 2015 à 16:31

Bonjour, 5 ans après où est le résultat du test? Merci d’avance de votre réponse

Répondre


Laisser une réponse