Un petit guide pratique pour apprendre le running barefoot


 

Loin de toute polémique dogmatique et sans aucune velléité de prosélytisme, voici un petit guide bien pratique pour qui serait tenté par le running barefoot, qu’il s’agisse d’en faire 10 minutes par semaine à l’issue d’une séance de VMA ou de disputer dans le plus simple appareil – pédestre – le Marathon des Sables.

Levons tout de suite deux « ambiguités » : 1) ce livre est certes écrit dans la langue de Shakespeare mais tant par son style simple et bourré d’humour, que par sa brièveté, il est d’une lecture aisée pour tout un chacun disposant de connaissances scolaires de l’Anglais, nul besoin d’avoir 965 points au TOEIC, même si cela aide 🙂 oui, c’est mon score. 2) « barefoot » est un abus de langage, sauf avis contraire, car est barefoot toute forme de course à pied dite minimaliste.

Jason Robillard habite à Grand Rapids (Michigan) – curieusement, il se trouve que j’y ai vécu quelques semaines dans ma jeunesse – enseignant de son état, athlète de « bas-niveau » comme il l’écrit lui-même, il pratique le barefoot depuis de nombreuses années et dispute maintenant régulièrement marathons ou ultras.

Le succès littéraire de « Born to Run » a soudainement lancé des milliers d’émules du Caballo Blanco ou de Barefoot Ted sur les routes Américaines, souvent dans la confusion et l’impréparation la plus totale, avec des conséquences parfois désastreuses. Face à ce phénomène, Jason a souhaité mettre à disposition du plus grand nombre son expérience très positive du barefoot. Par l’intermédiaire d’une université virtuelle : http://barefootrunninguniversity.com/ puis par la parution, à compte d’auteur, de The Running Barefoot Book, le livre dont je suis en train de vous entretenir.

J’ai dit court tout à l’heure : 50 pages. Mais 50 pages vraiment passionnantes. Jason propose une méthode très progressive d’apprentissage du barefoot car avant de courir un marathon pieds nus, il faut d’abord apprendre à … vivre pieds nus, puis à marcher pieds nus, puis seulement à commencer à courotter pieds nus … Et le tout ne se fait pas en une semaine mais en plusieurs mois ! Pour vous aider à y arriver, Jason explique simplement les grands principes – il y en a – , les commente et surtout propose des exercices d’application faciles à réaliser et d’une efficacité redoutable – compte tenu de son mode de parution à compte d’auteur, le livre manque d’illustrations mais ce manque est largement compensé par la clareté des explications.

Vous pensiez qu’il fallait développer de la corne sous le pied pour devenir un barefooter accompli ? Et bien vous n’aviez rien compris, c’est une peau de bébé ultra-sensible qu’il vous faut. Saviez-vous qu’en barefoot, on ne pose pas le pied mais qu’on le … lève ? Saviez-vous qu’en barefoot, le sol, on … l’embrasse ? Saviez-vous que pour bien courir en Vibram, il faut d’abord apprendre à courir pieds nus ? etc etc etc … Non ? Et bien, achetez donc The Running Barefoot Book ! Sur Amazon, c’est ici.

2 commentaires sur “Un petit guide pratique pour apprendre le running barefoot”


Posté par début Le 24 juin 2010 à 21:57

Et bien merci! J’ai visité le lien et je n’ai pu que constater qu’effectivement apprendre à marcher s’impose! Une journée au futuroscope à regarder les pieds et je peux sans conteste le dire les gens marchent d’une drôle de manière… le pied ne déroule pas ne se lève pas il se pose c’est lourd lent fatigant étrange…. j’ai donc embrassé le sol ce soir et levé le pied et j’avoue que l’image est d’une efficacité redoutable… e l’ai testé sur le fractionné bien sûr;)et j’ai adoré ça se rapproche complètement de ce que je recherche…souplesse et délié… tout en douceur…pas de tensions…et le cardio???Il adore!!!merci Fred de ces quelques mots rapportés!!

Répondre


Posté par Merrell croit en l’avenir du minimalisme en France Le 15 mars 2011 à 18:37

[…] enrichissantes comme des portraits (par exemple Jason Robillard dont je vous ai déjà présenté le petit guide pratique d’apprentissage du barefoot) et surtout des conseils pratiques pour bien démarrer sans … se griller et éviter le […]

Répondre


Laisser une réponse