Punch Power Biocake : le test



 

Comme je l’ai souvent dit, je suis pas un grand performeur, je suis un coureur très moyen mais on n’est pas tous des Kilian Jornet ou des Haile Gebreselassie bien au contraire.  En terme de nutrition, je suis très vieille école (pâtes la veille et sucre rapide facile à digérer pendant les courses). Je ne me suis jamais mis à la recherche de la recette miracle mais j’aime bien testé les goûts, les textures et l’effet sur mon système digestif. En suite au niveau du résultat sur la performance, impossible de se prononcer sur un simple test.

A la cuisine

Avant de manger, il va falloir travailler un peu. En cuisinier averti, la réalisation de ce gâteau ne m’a pas fait peur cependant une petite précision sur les dosages qui ne sont pas clairs selon moi. En effet, sur la boite il est bien indiqué que la boite contient 3 parts (sous entendu 3 morceaux de gateaux à consommer avant l’effort). Dans les informations, ils mixent l’histoire des 3 parts et la quantité d’eau qu’il faut ajouter… bref j’ai eu un doute. Il faut bien mélanger soit l’intégralité de la boite du biocake chocolat sans gluten avec 200 ml d’eau ou un tiers de la boite avec 66 ml d’eau pour faire une seule part.

Comme je suis un peu fainéant et plutôt bien équipé, c’est le robot qui a mélangé la préparation avec l’eau. Ensuite je l’ai mis dans un four a 180 degrés. A 25 minutes, j’ai planté un couteau et le cœur était encore coulant (pas pratique à manger). Au final, je l’ai cuit plutot 40 minutes que 25 minutes.

Avant de courir

J’ai des règles assez stricte sur les goûts : les gâteaux c’est plus chocolat, vanille, caramel par contre les gels et les boissons c’est principalement agrumes ou fruits rouges. Une heure et quart avant la course, je commence à manger ma part (1/3 du gâteau que vous voyez en photo). Le gout en chocolat est parfait, la texture n’est pas celle d’un gâteau fondant au chocolat fait maison mais c’est tout de même plaisant. Je mange doucement en me rendant au retrait des dossards et en buvant également un peu d’eau. Un peu avant le départ, tout est bien passé. Je vais tenir sans souci jusqu’à ravitaillement avec de l’eau fraiche. J’ai juste pris un gel au bout d’1h50 de course. Et surtout au niveau digestif, je n’ai eu aucun souci.

Conclusion

Au final, un goût sympa, une texture assez proche d’un gâteau avec pépites. Aucun souci au niveau de la digestion, aucun lourdeur dans l’estomac au départ malgré le fait de l’avoir mangé une heure avant. La formule est tentante… à confirmer. Et en plus pour ne rien gacher : c’est bio et sans gluten pour ceux qui ont ce régime spécifique.

Laisser une réponse