Kalenji Kapteren XT4 : le test



 

Pas toujours facile de tester une chaussure de trail, il faut trouver les bons terrains, les bonnes conditions météorologiques et j’en passe. Il y a quelques temps, la mairie a du refaire une partie des chemins de coteaux suite aux inondations de mai 2012. En effet les torrents de boue avait transformé certains chemins en des ornières impraticables. Avec ces réparations, le terrain devient vraiment complet. Je vous laisse juge sur ces quelques photos :


Au final, de la boue (bien conservée actuellement car toujours à l’ombre) du dénivelé, des cailloux, des graviers, des dévers,… La possibilité de faire la boucle dans les 2 sens pour avoir des montées dans la boue et des descentes dans les graviers ou inversement… En plus, des nombreux chemins qu’il y a sur le plateau c’est vraiment parfait.

Mais revenons à ce nouveau modèle de la marque Kalenji : La Kapteren XT4. C’est le premier modèle qui a été conçu en collaboration avec le champion de Trail Thierry Breuil. Comme pour beaucoup de modèles de trail, il faut éviter de les utiliser sur le bitume car ça tape.

Au niveau semelle, on retrouve une structure en deux parties pour le déroulé du pied : le sens des crampons sous le talon est inversé par rapport à l’avant. En montée, l’accroche sur l’avant du pied permet de monter avec un bon grip. La structure de la semelle permet une bonne évacuation de la boue, elles ne se chargent pas trop mais je trouve qu’on est un peu en dessous d’une SpeedCross 3 de Salomon.

Le modèle est plutôt léger seulement 330 grammes. Il est plutôt fin et offre un bon maintien latéral. Comme les modèles route (le modèle Kiprun LD 2) , il dispose du système d’amorti K-Ring. En descente sur des grandes foulées, l’amorti donne de l’assurance.

Même si le modèle n’est pas équipé de quicklace, il propose tout de même un petit sac pour ranger les lacets standards. C’est plutôt une bonne idée, j’avais pris l’habitude d’avoir ce genre de dispositif sur des modèles trail avec quicklace mais effectivement cette petite poche pourrait être adaptée sur tous les modèles aussi bien trail que route même avec les lacets classiques.

Le petit truc qui me gène : les petits cailloux qui se bloquent dans les deux rainures qui se trouvent sous le talon. En effet, je l’ai récupère principalement sur la descente avec les graviers de différentes tailles.

En conclusion, un bon modèle de trail qui s’adaptent à pas mal de terrains pour seulement 80 Euros. Par contre, pas de modèle avec une membrane étanche et un passage dans la rosée matinale : ça mouille…

3 commentaires sur “Kalenji Kapteren XT4 : le test”


Posté par FRED Le 13 mars 2014 à 13:33

Manu, que penses-tu de son « dynamisme » (ou de son manque de dynamisme, à toi de nous dire) en particulier sur l’avant ?

Répondre


Posté par Manu Le 13 mars 2014 à 13:40

Fred, Pour moi cela me convient, en comparant (je cours sur la même sortie en changeant de chaussures) je la trouve un peu en dessous d’une Speedcross (sur pas mal de plans). Mais je te rappelle qu’on a pas la même foulée 🙂 et contrairement à toi je déroule complétement sur le plat et en descente. Je travaille sur l’avant dans les montées et la vitesse n’est pas suffisante pour sentir vraiment une différence. Il manque peut être une légère structure transversale arrière-avant pour augmenter le dynamisme.

Répondre


Posté par FRED Le 13 mars 2014 à 19:53

Je pense que ton analyse est la bonne. Il manque effectivement le petit « truc » qui rendrait la transition plus fluide. On a un peu l’impression que l’arrière et l’avant sont « séparés ». Sinon, je suis d’accord avec toi. C’est une bonne chaussure. La version Race est encore mieux (pour moi évidemment …) et avec un chaussant un tout petit peu plus large à l’avant elle aurait pu prétendre à être une vraie référence de la chaussure de trail.

Répondre


Laisser une réponse