Hypox : le bilan



 

Il y a quelques temps, j’ai commencé a utiliser le système Hypox qui permettrait d’entrainer et d’améliorer sa respiration. Je ne reviendrais pas sur le principe et la méthode d’utilisation. Mais sur un bilan très personnel…

Première chose importante, il m’a été difficile de l’utiliser au départ. En effet, je supporte assez mal d’avoir des éléments en plastique dans la bouche et mon dentiste est le premier à s’en plaindre. La seule technique que j’ai trouvé pour supporter les séances chez le dentiste est de respirer par le nez… Dans le cas qui nous intéresse, c’est tout simplement inutile…

Si on devait comparer ce système, je dirais qu’on retrouve l’impression que vous auriez en utilisant un tuba de plongée sous-marine.

Alors mes débuts furent difficiles, j’ai commencé par une trentaine de seconde et à la limite du vomissement. Puis au fur et à mesure, j’ai pu pousser l’utilisation un peu plus longtemps. Au bout d’un mois d’utilisation, j’ai reussi pour la première fois à tenir 10 minutes sur une sortie de 40 minutes. Mais je ne peux pas l’utiliser en début d’entrainement, il faut que je l’utilise plutôt vers la fin de l’entrainement (après 20 / 25 minutes). l’utilisation est (selon moi) très difficile en début de séances.

Est-ce vraiment efficace ?

Difficile à dire… J’ai l’impression que mon récent passage en niveau 2 prouve que j’ai amélioré ma respiration. Car il y a quelques semaines, je n’aurais pas pu supporter 10 minutes en niveau 1.

Pour mesurer, l’efficacité réelle il aurait fallu faire une série de tests avec plusieurs utilisateurs avec un spiromètre. Clairement un peu compliqué à mettre en place : Il faudrait plusieurs dizaines d’utilisateurs pour ne pas avoir des résultats faussés par les petites grippes de début d’automne ou les allergies du printemps.

J’ai pour ma part trouvé un léger mieux mais je ne peux affirmer que cela soit dû à l’utilisation du système Hypox. En effet, le mois de septembre est également la mois de la reprise de mon autre sport (le Judo) et j’ai eu un mois de septembre assez intense avec les stages de rentrée et le début de la préparation de mon certificat fédéral…

En résumé, si vous voulez tenter l’expérience et que vous n’êtes pas géné par l’utilisation d’un Tuba en plongée, n’hésitez pas ! Comme on dit « Qui ne tente rien n’a rien !

 

Laisser une réponse