Zoot Solana : le test



 

zoot-solanaPeu connu dans le monde du Running, Zoot est une marque largement plébiscitée par les adeptes du triple effort, à savoir le triathlon. En fait Zoot est une marque américaine qui a été fondée à Kona à Hawaï, qui est le berceau des Championnats du Monde d’IronMan. Avec cette Solana, Zoot espère bien convaincre donc aussi les adeptes du running classiques. Personnellement c’est la première fois que j’essaye un de leurs modèles, j’espère donc que la qualité sera au rendez-vous, fidèle à la réputation de la marque et que cette Solana se révèlera intéressante. Trois, deux, un, partez!

Premières impressions

La couleur est assez originale, avec un vert pomme plutôt sympathique mais tout de même voyant. Le système de laçage est classique: à lacets, ce qui n’est pas systématiquement le cas dans le monde du triathlon. Pas de système de blocage. Bref on a malgré la couleur limite fluo, des chaussures qui sont clairement des running classiques: le but recherché par la marque. On a tout de même la tirette arrière, que les triathlètes sauront utilisés à bon escient pour rentabiliser au mieux leur transition vélo / CàP. Autre détail, peu de coutures visibles, aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur. Niveau poids, la chaussure affiche un grammage intéressant avec seulement 260g en pointure 43, ce qui fait d’elle une chaussure que j’estime légère. Je m’amuse aussi à la tordre dans tous les sens en la prenant dans mes mains, et la souplesse semble au rendez-vous Concernant la semelle, elle est assez sobre, avec des crampons pas très prononcés et la majorité des surfaces qui la composent sont planes …

Dans l’action

Dès le premier essayage, on sent que le pied est bien maintenu et qu’il y a du confort. Malgré un peu d’étroitesse au niveau de la voute plantaire je me sens bien. Cette sensation est confirmée dès les premières foulées. La chaussure propose un bel amorti et le chaussant assure un très bon maintien du pied sans le cadenasser. Par contre le drop, annoncé à 8mm, me semble un poil plus prononcé. La chaussure a une tendance à me faire aller de l’avant. Annoncée pour une foulée universelle, je trouve aussi un légère pronation. Rien de traumatisant non plus mais il faut un petit temps d’adaptation surtout si vous ne souhaitez pas systématiquement taper avec le talon. La réactivité est au rendez vous car malgré le très bon amorti, la pied n’a pas tendance à s’écraser totalement. Néanmoins lors des séances de fractionnés, la chaussure ne m’a pas totalement séduite. Léger manque d’agressivité peut-être due à une semelle pas assez accrocheuse (crampons) et une restitution de l’énergie moyenne. Par contre en vitesse de croisière (16 – 17km/h) ou donc sur des fractionnés longs, la chaussure est très agréable et se comporte parfaitement. L’avant est tonique et l’arrière possède un bon amorti. Tout ce qui faut pour durer longtemps surtout que la sensation de légèreté est bien présente. Une petite chaussure qui semble donc idéale pour un semi ou un marathon mais qui trouvera ses limites pour des séances de fractionnés ou des rythmes très rapides. Mais avec un prix d’appel de 110 euros, la Solana est plus que bien placée en rapport qualité / prix.

Un peu plus loin

Par contre, comme supposé dès le début, la chaussure n’est pas faite pour les sentiers accidentés et encore moins si ils sont mouillés. La semelle est clairement trop « timide » pour en attendre plus. On a une vraie routière entre les mains, et c’est finalement déjà pas mal! Concernant sa durée de vie, on va dire que la vitesse d’usure est normale. Au bout d’une bonne centaine de kilomètre on s’aperçoit que les crampons ont un peu vieillit mais rien d’exceptionnel, ni de catastrophique. Pour le reste, rien n’a semblé avoir bougé. Même la couleur reste intacte. Le mesh est vraiment très bien aéré et donc aucun risque de voir l’humidité stagner dans la chaussure. Aucun problème de frottement ou d’ampoules à déclarer, forcément sans couture ça aide ! De quoi être bien dans ses baskets longtemps!

Conclusion

La Solana de chez Zoot se relève être une très bonne routière et une vraie paire de running à un prix très attractif. Un look plutôt singulier et un savant mélange de tonicité et d’amorti en font une chaussure particulièrement bien adaptée pour les coureurs cherchant chaussure à leur pied pour leur prochain semi ou marathon. Et si vous faites du triathlon ce constant est encore plus vrai. Rien d’étonnant de la part de cette marque déjà bien connue dans le milieu. Un léger manque de réactivité font que pour des vraies séances de vitesse la chaussure est un peu en deca … mais reste tout de même satisfaisante pour la majorité des coureurs. La chaussure n’est certes pas révolutionnaire mais fournit donc un rapport qualité prix qu’il serait dommage d’ignorer. Surtout que les qualités principales d’une très bonne chaussure sont bien là: souplesse, amorti, confort et dynamisme.

Laisser une réponse