Vrai Test – Saucony ProGrid Hurricane 11 – Chapitre 3


 

Déjà deux chapitres dans lesquels, finalement, je ne vous avais certainement pas appris grand chose et en tout cas, pas matière à vous faire une idée de ce que vaut vraiment cette Saucony Hurricane 11. Mais cette fois, vous n’êtes pas venus pour rien car le Vrai Test a plus que démarré. Au menu, les deux premières semaines du plan 306Bis du site Athlete-Endurance : du footing tous terrains (route, chemins caillouteux, sous-bois), de la VMA (des 12x100m sur piste, des 10x200m sur route), de la VMA longue (10x500m sur route à 90%, 8x800m sur piste à 90%). Bref, de quoi déjà se faire un avis assez éclairé sur la chaussure.

Ce qui suit est sans doute très subjectif mais j’ai trouvé que cette Hurricane 11 n’était pas très à l’aise en sous-bois notamment dans les passages avec beaucoup de dévers. J’ai l’impression que l’ensemble des éléments « techiques » de la chaussure (Arch-Lock, ProGrid, zone d’impact SRC …) agissent essentiellement dans l’axe longitudinal du mouvement, pour soutenir la foulée, rendant la chaussure pas assez souple pour des chemins accidentés et même peu confortable sur ce type de revêtement. Cela dit, ce n’est pas une chaussure de trail et le sous-bois-en-devers n’est pas ma tasse de thé … Donc, cela ne m’a pas perturbé outre mesure.

SAUCONY.Par contre, sur piste et sur route, quel régal ! Un amorti franchement excellent mais qui ne nuit aucunement au dynamisme. J’ai passé sans problème mes séances de VMA à 18 km/h, sans avoir besoin d’user de toute la force musculaire de mes cuisses – 50 demi-squats par jour quand même, juste pour me vanter un peu – pour m’extraire du sol.  

Le système Arch-Lock assure réellement un excellent soutien du pied tout au long de la foulée. Saucony le dit et FredBros le certifie. D’autant que depuis 15 jours je travaille avec mon coach sur ma gestuelle en essayant d’adopter une foulée de type sprinteur, avec donc une attaque en – semi – griffé sur l’avant du pied et j’avoue que l’assise plantaire et la conception particulière de la partie avant de la semelle, offertes par la Hurricane, facilitent grandement ce travail bio-mécanique. Travail que j’ai tenté, à titre de comparaison, avec deux autres paires qui traînaient à la maison et avec lesquelles, je n’ai pas bénéficié d’une telle aide.

Enfin, en footing simple ou de récup, la Hurricane, se révèle également très plaisante à porter et pas fatiguante, ce qui pourrait être le cas pour une chaussure technique. Confort et amorti pour un jog agréable et sympa. Pas lourde du tout aux pieds qui plus est, sujet auxquels mes 64 kg (pour 1m85) sont très sensibles.

Le Grand Rendez-Vous du Vrai Test, c’est dans un mois maintenant, le 22 novembre plus précisément : le parcours très valloné des 8 km de Garches sur lesquels je vise une perf sous les 32 minutes, en espérant que les Hurricane porteront bien leur nom à cette occasion. Si après la course, mes camarades de club me surnomment la tornade, ce sera gagné.

2 commentaires sur “Vrai Test – Saucony ProGrid Hurricane 11 – Chapitre 3”


Posté par cabou66 Le 3 novembre 2009 à 16:53

Salut, J’ai vu qu’avant cette paire de Saucony tu avais essayé les Prod Grid Triumph. La Hurricane est donné pour courreur pronateur, alors que la Trimph non ! Es tu pronateur ? Merci de tes réponses et essais

Répondre


Posté par fredbros Le 3 novembre 2009 à 19:48

@cabou66 : ce n’est pas moi qui ai essayé les Triumph (sur Wanarun, nous sommes 4 à rédiger). Par contre, je suis légèrement pronateur et la Hurricane me convient bien : du maintien, sans correction exagérée. D’ailleurs, sur le catalogue Saucony, elle n’est pas spécifiée « pronateur » mais un pronateur (léger) se sentira à l’aise. En tous les cas plus qu’avec les Adidas Supernova Séquence que j’ai eues il y a quelques temps, qui elles sont spécifiques pronateurs et avec lesquelles j’ai toujours été assez gêné.

Répondre


Laisser une réponse