Vrai Test Mixte : Tenues de Compression BodyScienceCompression


 

Grande première sur Wanarun.net, un vrai test MIXTE ! Mixte = 1 fille / 1 garçon (si si, je vous l’assure) et les heureux élus sont Aurélie et votre serviteur. Et que va donc tester notre remarquable et performant double mixte ? Des tenues complètes (pantalon et haut) de compression de BodyScienceCompression (BSC pour les intimes).

Pourquoi BSC et pas une autre marque ? Evidemment et en premier lieu, parce que techniquement, la société est en pointe dans le domaine. Mais aussi et là c’est une choix un peu plus « personnel », parce qu’Australienne, elle fabrique ses produits en Australie et non pas en Chine comme la plupart de ses concurrents et rien que pour cela elle mérite un grand bravo ! Le full made in China, on en a un peu soupé non ? Que d’autres aient le courage de suivre l’exemple de BSC, surtout qu’économiquement et d’un point de vue qualité, il y a matière à réflexion sur la délocalisation ! Et puis, surtout, BSC a eu la gentillesse de mettre à notre disposition deux tenues complètes.

La compression, pourquoi ? Vous avez remarqué que les publicités pour les manchons/bas de compression fleurissent dans les revues avec toujours le même argument : favoriser le retour veineux pour une fatigue moindre et une récupération plus rapide. De nombreuses études scientifiques tendent à prouver la véracité de ces effets – je vous en parlerai plus en détail dans un article à venir. BSC va plus loin en proposant des tenues complètes (bas / haut) offrant donc, d’une part, les mêmes propriétés que les bas mais étendus à l’ensemble du corps, d’autre part, une protection des muscles aux chocs répétés de l’effort. Donc, logiquement, même les runners lambdas que nous sommes devraient tirer bénéfice de cette technologie.

Les caractéristiques principales des vêtements proposés par BSC sont :
– une compression ciblée et adaptée à chaque groupe de muscles
– une compression progressive multi-directionnelle qui s’adapte à l’effort
– une protection des muscles
– une gestion efficace de la transpiration
– un tissu de qualité, traité dans la masse, contrairement à de nombreuses provenances asiatiques, anti-tâche, résistant au lavage, anti-statique

Les équipements proposés nécessitant une parfaite adaptation aux mensurations du coureur et donc les conseils avisés d’un conseiller technique, BSC privilégie la distribution en magasins spécialisés (70 aujourd’hui). Un aperçu de la gamme : http://www.bsccompression.fr/mens-compression-garments

Aurélie et moi sommes en pleine préparation du Marathon de Paris 2010. Nous aurons donc l’occasion d’enfiler rapidement – et très régulièrement, au moins 4 fois par semaine ! – les tenues en question : cabri et débardeur pour Aurélie, survêt long et T-shirt longues manches pour moi. Premières impressions d’ici quelques jours. J’aurais même l’occasion de tester la combi en skating (ski de fond).

13 commentaires sur “Vrai Test Mixte : Tenues de Compression BodyScienceCompression”


Posté par eskaloo Le 22 février 2010 à 10:20

Sans grand rapport avec l’article, je vends mon dossard pour le semi-marathon de Paris (objectif 1h50) en raison d’une tendinite.

Répondre


Posté par calimero13990 Le 22 février 2010 à 12:34

Quand tu as lancé ton questionnaire sur FB, je me doutais bien que tu voulais nous emmener vers BSC (je ne sais pas pourquoi!!!). Le fait qu’ils soient fabriqués en Australie plutôt qu’en Chine, c’est déjà l’argument que m’avait sorti leur représentant en Novembre à Nice lors du Marathon Nice Cannes! Skins fait aussi des vêtements haut et bas, donc là aussi rien de nouveau! Pour NEWTON, j’étais tout à fait en phase avec toi mais là j’ai un peu de mal! Bien entendu, je ne remets pas en cause ton honnêté;-))

Répondre


Posté par fredbros Le 22 février 2010 à 13:55

@Calimero : Attention ! Warning ! Achtung ! Le test ne fait que commencer ! Pour l’instant c’est juste une introduction. Le questionnaire FB n’avait rien à voir dans mon esprit avec BSC. C’est pour un autre article plus général sur le sujet de la compression – que je ne connais que très peu – dans lequel je souhaite mêler des résultats d’études scientifiques et des témoignages d’utilisateurs (article d’ici 15 jours après mes vacances). Je n’ai pas d’actions chez BSC 🙂 Simplement qu’à choisir pour tester, je préfère, politiquement parlant, des choses qui ne sont pas fabriqués en Chine. Personnellement, cela me gave de voir que même des process très automatisés sont délocalisés alors qu’ils coûteraient le même prix dans leur pays d’origine. Et j’attends avec impatience d’autres fabricants qui auraient les c….. de fabriquer chez eux (et pourquoi pas chez nous d’ailleurs).

Répondre


Posté par fredbros Le 22 février 2010 à 13:57

@Calimero (suite) : en plus, si je veux faire des tests complets sur plusieurs séances variées d’entraînement, je ne peux pas tout tester 🙂 Faut bien faire des choix dans la vie 🙂 Cela dit, je suis bien évidemment tout à fait ouvert à un test avec Skins, BV et autres. Aucun souci ! Même s’ils sont fabriqués là où ils pourraient ne pas l’être avec un peu de courage et d’imagination.

Répondre


Posté par calimero13990 Le 22 février 2010 à 15:19

Cà c’est de la réponse comme je les aime;-))) Rassures toi, je n’ai pas d’actions chez SKINS et je n’ai rien contre BSC! Si tu es convaincu par cette marque et que tu arrives à me convaincre du plus du produit pourquoi pas?? Je vais donc suivre çà de près!

Répondre


Posté par fredbros Le 22 février 2010 à 15:36

@Calimero : faut pas me chercher 🙂 J’assume ce choix « politique » sinophobe primaire (en matière d’économie s’entend) Plus sérieusement : mon objectif sur ce test est double : – voir ce que la compression apporte vraiment – effectivement voir ce que BSC apporte Premiers essais ce soir (VMA), demain soir (EMA) et mercredi soir (EF) pour des premières impressions jeudi matin sur wanarun. Aurélie essaie de caser une séance d’ici mercredi pour donner également ses premières impressions.

Répondre


Posté par dan33 Le 22 février 2010 à 18:19

j’ai un cuissard de chaque marque marque . Le BSC est nettement supérieur. Il maintient mieux les ischios/quadri. Même sur des petites sorties la différence se fait sentir. J’ai moins de fatigue musculaire qu’avec un Skin, ou XBionic. Mais ce n’est que mon avis 🙂

Répondre


Posté par cougar Le 24 février 2010 à 20:05

Je suis assez d’accord, BSC maintient mieux les muscles que les autres produits avec lesquels j’ai pu courir (Skins, Adidas, Under Armor). Maintenant je ne suis pas certain que le bénéfice soit vraiment net. Où en est la recherche scientifique sportive sur les effets de la compression pendant l’effort d’ailleurs, quelqu’un sait ? Pendant la récupération je crois que les bénéfices sont prouvés mais pendant l’effort…

Répondre


Posté par fredbros Le 24 février 2010 à 20:07

@cougar : j’ai prévu de passer quelques heures à creuser le sujet sous l’aspect scientifique de la chose … Ce sera pour dans 15 jours, vacances obligent … Demain, mes premières impressions sur wanarun ainsi que celles d’Aurélie. J’ai déjà couru 3 fois avec le bas (yeah) et le haut (mouais).

Répondre


Posté par cougar Le 24 février 2010 à 20:28

Le haut est pas mal si tu te trimbale un gros sac à dos comme sur certains ultra par exemple sinon mouais ça ne sert pas à grand chose je pense. Le haut est vachement long aussi, c’est bien en hiver pour ne pas se retrouver le nombril à l’air remarque. Quand je disais scientifique, je pensais à des vraies recherches en laboratoire universitaire…

Répondre


Posté par cougar Le 24 février 2010 à 20:29

une dernière chose: j’adore le look de Skins, plein de couleurs délire, du rouge vif au total look camo!!!!

Répondre


Posté par Vrai Test tenues de compression BSC BodyScience Le 2 mars 2011 à 19:56

[…] vous avais déjà présenté l’an dernier, en long (cliquer ici mais aussi ici), en large (cliquer ici) et en travers (cliquer ici et encore là – ouf, […]

Répondre


Posté par Un nouveau petit concours ? BSC BodyScience Compression Le 7 avril 2011 à 3:01

[…] temps que je vous parle des tenues complètes de compression de BSC BodyScience Compression (voir : ici, là, là, et là) et que je vous en vante leurs mérites – et leurs limites -, ça serait […]

Répondre


Laisser une réponse