saucony hurricane : le test



 

saucony-hurricaneAdepte inconditionnel de la Nike Air Pégasus® et de son amorti exceptionnel, il est toujours difficile pour moi de changer de matériel pour enchainer les kilomètres. Inutile de vous dire que lorsque l’on m’a proposé d’essayer ces « running », il y avait l’enthousiasme de découvrir de nouvelles sensations dans mes footings mais aussi la crainte de quitter temporairement mes Nike de prédilection.
Qu’importe ! comme le dit Seneque, « ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas qu’elles sont difficiles ».
Alors c’est parti, me voilà lancé dans des « run » avec les Saucony Hurricane Iso®.

 

Le premier coup d’oeil.

La Hurricane Iso souffle le chaud et le froid sur le plan esthétique. Elle accroche le regard avec ses couleurs fluos jaune et orange et impose sa touche futuriste plus métallique avec une « cage » sur le médio-pied grise-argentée et un pourtour noir.
La semelle imposante augure un bel amortie avec le risque néanmoins de voir le poids de la chaussure accru.
Mais l’œil ne fait pas tout et les impressions sont parfois trompeuses. Avec ses 293 g sur ma balance (en taille 42), les Hurricane sont surprenante par leur légèreté et sont moins lourdes que mes vieilles Pégasus.

 

En situation de course.

La première chose que l’on remarque lorsque l’on chausse les Hurricane Iso, c’est qu’elles sont constituées d’un chausson intégré. Cela présente un avantage indéniable pour le confort du pied qui se retrouve après le laçage avec un maintien intégrale sans risque de faux plis ou d’irritations liés aux coutures ou à la languette.

Lors du premier footing, la technologie PWRGRID+ de la chaussure a révélé deux traits de caractères importants.
D’une part, la composition de la semelle induit un amorti plutôt satisfaisant. Après trois ou quatre séances, ma perception de l’amorti était meilleure et j’ai enfin pu apprécier davantage le confort induit par l’absorption des chocs à chaque foulée.
Par ailleurs la forme de la semelle, avec un bloc arrière important et une partie avant assez fine, créé une réelle dynamique du déroulé du pied. Les coureurs adeptes d’une attaque « talon » y trouveront leur compte sans aucun doute et je reste impressionné par l’effet mécanique produit lors du test sur piste.

En ce qui concerne le confort du pied à l’intérieur de ces Saucony® il est claire que la hurricane tient toutes ses promesses. Outre la diminution des risques de frottement, la technologie Isofit® en offre maintien et souplesse. Mise en avant pour la route et la piste par le fabricant, les hurricane m’ont aussi fait une très bonne impression en milieu naturel sur sentier et terrain accidenté par temps sec. L’avant de la chaussure est large, ce qui permet au coureur de trouver davantage de stabilité et la souplesse permet quant à elle de laisser le pied faire son travail d’ajustement naturel.

Enfin, cette dernière-née de la firme américaine est annoncée pour des pronateurs modérés à sévères. On note effectivement un renfort de la semelle dans sa partie intérieure, mais en tant que coureur « universel » je n’ai pas ressenti de gêne lors des sessions de footings ou de séances. En un mois et demi de test, aucune pathologie à déclarer !

Conclusion

Les Saucony Hurricane Iso® sont polyvalentes et légères pour cette gamme. Bien qu’annoncée par son fabriquant pour la piste et la route, elle tient aussi son rang en milieu naturel dans des conditions sèches.
L’amorti de la technologie PWRGRID+ est plutôt satisfaisant et la dynamique dans le déroulé du pied est redoutablement efficace. Les coureurs en « attaque talon » seront séduits à n’en pas douter.
Ces running présentent du confort par leur souplesse et le « chausson » est un atout indéniable de l’innovation Isofit®. Souhaitons de nombreux kilomètres à cette chaussure.

Laisser une réponse