Salomon X-Scream : le test



 

Quand Salomon a lancé la X-Scream en début d’année, j’ai été séduit par l’idée : un mix entre une chaussure de route et une chaussure de trail. Venant du leader sur le segment du Trail, il ne fait aucun doute que la réalisation serait à la hauteur. Une structure solide, un grip bien meilleur que la plupart des chaussures de route avec une structure adaptée au déroulé du pied. Difficile à première vue de ne pas être séduit par ce modèle de la nouvelle gamme CityTrail.

Plus légère qu’une chaussure de trail avec un poids de 250 grammes en 42, la X-Scream se révèle comme étant une chaussure universelle : sortie sur route, sortie trail sur sol sec, entrainements de qualité,… Elles semblent parfaites pour les courses à obstacles qui deviennent de plus en plus populaires.

La X-Scream est une chaussure de route légère qui possède tous les codes de la marque Salomon : quicklace avec petite poche pour ranger les lacets, un pare-pierre sur l’avant, un bon serrage en latéral.

La structure de la semelle extérieure permet de gérer parfaitement les dénivelés aussi bien positifs que négatifs. Dernièrement, je me suis élancé sur une course un peu hybride : route, obstacle et partie trail. Encore une fois le choix de la chaussure n’était pas simple : avec une grosse partie de route, je me voyais mal m’élancer en Speedcross. Connaissant la partie Trail, il n’était pas envisageable de courir avec un modèle route. Comme les dernières semaines ont été peu pluvieuses, le terrain est très sec. Le choix de la X-Scream semblait être le plus logique et je n’ai rien regretté : les obstacles sont passés sans problème, les forts dénivelés sont passées sans souci avec une excellente accroche sur des pentes de plus de 20%.

Un modèle surprenant, un véritable couteau suisse pour un prix tout à fait raisonnable : 110 Euros.

 

Laisser une réponse