Jamais prêt ?



 

jamais-pretPlusieurs mois d’entrainement, et un objectif en tête, les dernières semaines et les derniers jours sont un mélange de sensations : l’impression de ne pas être prêt, la peur qu’un imprévu ne vienne gâcher tous ces mois de préparation et surtout l’envie d’y aller. Alors oui, n’étant pas un champion et ayant une vie à côté du sport, les périodes de préparation ne sont jamais idéales même si l’on fait le maximum pour que tout se passe bien. Plus les préparatifs sont longs, plus cette sensation est présente : l’impression de ne pas être prêt.

Mais ce qu’il doit rester dans votre esprit, c’est le positif : l’envie d’y aller et la hâte d’être sur la ligne de départ pour vous lancer. Il est trop tard pour avoir des regrets, l’important est d’essayer de faire de votre mieux et de garder à l’esprit le plaisir. Si vous vous stressez pour une course (même si vous l’attendez depuis des mois), alors il faut revoir l’esprit de ce que vous recherchez dans ce sport. Vous ne serrez jamais le plus rapide, le plus fort, le plus endurant : il y aura toujours quelqu’un de meilleur.

Ne vous inquiétez pas c’est un état anormal à l’approche d’une échéance. L’avantage de la course à pied : il n’y a pas de jury. Il peut y avoir une barrière de temps (mais c’est souvent assez rare), alors à moins d’une blessure grave vous allez finir, vous allez passer la ligne d’arrivée. Peut être un peu plus tard que vous ne l’aviez prévu, vous n’avez peut être pas réalisé votre objectif mais peu importe cela sera pour une autre fois.

Restez serins, il faut avoir l’esprit libre pour vous concentrer sur votre performance et non pas sur le reste. Mettez vous dans les meilleures conditions pour vous focaliser sur votre bien être et sur la notion de plaisir pour que tout se passe au mieux.

Bonne course !

3 commentaires sur “Jamais prêt ?”


Posté par Jérémie Le 28 juin 2016 à 12:37

C’est exactement ce que je ressens en ce moment : dimanche, j’attaque mon premier vrai trail (Pralognan vu du ciel / 30 km / 2000 D+). Habitant en région parisienne, je me suis entraîné sur les marches de Montmartre. J’ai fait des semaines à 70 km. J’ai couru un semi début juin en 1h31. Mais le doute est bien présent, surtout face à des gens du cru qui font du dénivelé… J’espère que la beauté des paysage me permettre de me transcender.

Répondre


Posté par Ze Le 28 juin 2016 à 22:56

Salut avec un semi en 1h30 t as aucun soucis à te faire. Pralognan c est un endroit magique avec des paysages à couper le souffle. Alors oui ça va grimper sévère mais quand tu seras au petit mont blanc tu seras porté par la beauté du paysage. Pense juste à bien t alimenter !

Répondre


Posté par Ze Le 28 juin 2016 à 23:03

Et j oubliais … garde qd même un peu de jus pour apprécier le final fabuleux que sont les crêtes du mont charvet ! Bonne course

Répondre


Laisser une réponse