Conseils pour ton premier triathlon



 

sortie-lac-triathlonLa saison des triathlons est déjà bien lancé et vous avez peut être choisi de vous lancer cette année, passer de la course à pied au triathlon et découvrir ce mode différent mais toujours dans l’esprit de se dépasser dans un effort d’endurance. Depuis 2 ans, mes principaux objectifs sont des triathlons ou des marathons en il en sera de même l’an prochain. J’ai beaucoup appris deux ans, j’ai beaucoup lu, j’ai beaucoup parlé avec les triathlètes de tous niveaux… Je ne suis pas un grand champion mais une chose est sûre : je prends beaucoup de plaisir quand je prend le départ et quand je passe la ligne d’arrivée.

L’eau et le départ

C’est un grand moment, celui qu’on appréhende sur les premiers triathlons et celui qui donne le plus de plaisir quand on a l’habitude et qu’on est bien préparé. Si vous n’êtes pas rapide, prenez l’extérieur des bouées pour garder votre rythme et ne pas rentrer dans la cohue, cela peut vite vous perdre votre rythme. Après quelques dizaines de mètres, vous serez dans le rythme et vous allez vous caler  derrière un nageur ayant votre rythme il suffira de suivre ses pieds (parfois on ne voit pas grand chose d’autres). De temps en temps, vérifiez que vous êtes bien dans l’axe en jetant un petit coup d’oeil vers l’avant. Quand vous voyez l’arrivée, il faut commencer à mettre un peu les jambes en nageant, cela va vous permettre de les mettre en route avant de vous relever et de commencer à courir.

Les transitions

C’est un point important (encore plus sur les triathlons courts), il faut bien préparer votre matériel pour perdre le moins de temps possible. Par exemple, rouler vos chaussettes pour avoir juste à les dérouler sur vos pieds, mettre une petite serviette par terre pour vous essuyer les pieds en arrivant. Il ne faut pas avoir à réfléchir à ce moment là. Avant le départ et quand vos affaires sont prêtes dans le parc à vélo, faites tranquillement le chemin entre l’entrée du parc à vélo et votre vélo, puis vers la sortie. Il faut bien mémoriser ce passage pour ne pas vous perdre au moment de la sortie de l’eau.

La mécanique

Un point auquel nous ne sommes pas habitué en course à pied, la mécanique du vélo. Une négligence sur votre vélo et cela peut vous ruiner la course, l’an dernier mon pneu a explosé en pleine descente j’ai du perdre une trentaine de minutes et avec tout ça beaucoup de motivation pour la suite. Un check up complet de votre vélo avant la course est indispensable, vous ne devez pas partir avec un doute à l’esprit et de toute façon, vous pouvez toujours jouer de malchance…

La pluie

Attention au facteur intempérie, il faut être plus vigilant en vélo et aussi prévoir des boites en plastique pour mettre vos affaires à l’abri entre les transitions. Pour ma part j’ai une grande boite assez plate en plastique qui permet de mettre tout mon matériel ainsi que ma serviette, il suffit de lever le couvercle quand vous arrivez dans la zone de transition et surtout le fermer en partant. Ce n’est pas grand chose mais enfiler des chaussures secs c’est toujours mieux même si il pleut.

Mais surtout prenez du plaisir, le triathlon offre une ambiance très différente de la course à pied, la mass start dans l’eau est impressionnante mais c’est un beau moment de sport…

Laisser une réponse