12 heures de course à pied par jour dans le pays où la voiture est reine !


 

Sur Wanarun nous aimons bien Serge Girard. Nous avons même eu le privilège de le rencontrer lors de son passage à Nancy pour la présentation de son prochain défi : le tour de l’Union Européenne en courant qui débutera le 17 octobre 2009. Lors de cette soirée Serge nous avait remis un dvd retraçant ses aventures sur les différents continents du globe.

De retour à la maison on range précieusement le cadeau en attendant de pouvoir le visionner tranquillement, un jour…

Cinq mois plus tard je me suis littéralement plongé (casque visé sur les oreilles pour mieux capter  tous les bruits, toutes les paroles) dans les exploits de Serge. Par avare le coureur ! En effet, la petite galette contient près de 4 heures de film.

Rendez-vous compte : 40 979km autour du monde en courant avec au programme : la traversée des Etats-Unis, de l’Australie, de l’Amérique du sud, du continent Africain et enfin du continent Asiatique.

Loin de moi l’idée de vous raconter en détail les exploits au jour le jour de Serge ou de vous retranscrire mot pour mot le contenu du dvd. Non, je vais plutôt vous donner quelques éléments, des impressions, des choses qui m’ont marquées sur ses fabuleux défis et peut-être, je l’espère, vous donner l’envie de courir visionner ce dvd.

Je commence donc cette série de billets (il y en aura 5 au total) par la Trans-USA : relier Los Angeles à New-York en moins de 53 jours. La distance : 4 597 km !

L’idée de ce record Serge l’ a eu en participant, en 1993, à une course à étapes qui traverse les Etats-Unis d’ouest en est.

Un équipage de cinq personnes va l’accompagner tout au long du parcours : une kinésithérapeute, deux podologues, sa soeur et son fils pour la logistique et le côté psychologique ! Ce même équipage est décomposé en deux sous groupes :

  • le groupe surnommé « la luciole », en charge de la logistique, va rejoindre la ville étape du soir pour y préparer le repas et le parcours du lendemain
  • le groupe surnommée « la sangsue » est l’équipe qui le suit tout au long de sa journée de course.

Le parcours : Los Angeles, Las Vegas (avec une partie de la mythique route 66), Denver (avec des cols à 3000 mètres d’altitude à franchir), Indianapolis, Columbus, Pittsburgh et enfin New-York. Pour boucler ce périple il faudra courir 90 km par jour en moyenne.

Le départ est donné le jeudi 7 août 1997 à 5h15 depuis le Pacific Coast Higway. La journée sera très éprouvante avec une température de 115° Fahrenheit (je vous laisse faire la conversion en Celsius) et des premiers pépins physiques. Le deuxième jour, les ennuis physiques continuent avec  un passage à l’hôpital où il y restera 3 heures pour une déshydratation gastrique. A sa sortie il reprendra sa course comme si rien ne s’était passé.

La défaillance des premiers jours est très bien analysée par Serge : il est parti trop vite, trop fort. Désormais c’est sa tête qui dominera son corps !

La journée type de course est parfaitement rythmée :

  • levé à 4h00 pour l’équipe et préparation des véhicules ; Serge se lève vers 4h30
  • déjeuner léger car l’alimentation commencera au bout de 15 minutes de course
  • 20 minutes avant le départ : massage léger
  • 12 heures de course dans la journée
  • le soir 2 heures de massage : drainage lymphatique et massage pur
  • repas pris avec l’équipe
  • coucher le plus rapidement possible pour obtenir au minimum 8 heures de sommeil.

Dans la journée le temps consacré à la course est également bien rythmé : tous les ¼ d’heure il s’arrête de courir mais continue à marcher tranquillement ; c’est le moment du ravitaillement et toutes les trois heures il fait une pause de 15 minutes (massages…). Le ravitaillement est très important. En effet Serge doit consommer 8 000 calories par jour et boire de 10 à 12 litres de liquide.

Il atteint Las Vegas après 6 jours de course mais avec un retard de 1,5 jour sur son plan de course. Toutefois l’autorisation accordée par la police locale de courir sur les freeways doit permettre une navigation simplifiée et éviter les risques de détours.

Serge franchit les 1000 km le 18 août 1997 au coeur de l’Utha.

Le 30 août 1997, au kilomètre 2000, est le prélude à 1000 miles de lignes droites dans un désert de céréales avec la traversée du Kansas et du Missouri.
Il court souvent de nuit pour casser le rythme, éviter la monotonie et la chaleur.

Le 4 septembre 1997 c’est la mi course. Le 11 septembre il franchit la  ligne des 3 000 kilomètres et le 22 celle des 4 000 kilomètres en Pennsylvanie.

A quels jours de l’arrivée l’équation est simple : pour battre le record, et passer sous les 53 jours, Serge doit courir 447 kilomètres en 4 jours et 14 heures !

Une interdiction de courir sur les freeways va l’obliger à courir plusieurs dizaines de kilomètres supplémentaires. A cette mauvaise nouvelle vient s’ajouter une météo composée de vent, de pluie et de froid. Serge va courir pendant 25 heures d’affilée entre couper de seulement deux demi-heures de pause.

Le 29 septembre 1997 Serge traversera le pont de Outerbridge en voiture (interdiction de courir sur le pont). Il devra donc encore courir trois kilomètres pour enfin établir son fabuleux record : la traversée des Etats-Unies en 52 jours 23 heures et 24 minutes et 4597 kilomètres parcourus.

Revivre la Trans-USA sur le site de Serge Girard.
Acheter le DVD.

2 commentaires sur “12 heures de course à pied par jour dans le pays où la voiture est reine !”


Posté par Ativan half life. Le 10 décembre 2009 à 16:09

Ativan…. Ativan….

Répondre


Posté par Serge Girard et son équipe répondent à vos questions Le 8 mars 2010 à 12:01

[…] ! On vous parle régulièrement de ses exploits. Des exploits passés comme la traversée des Etats-Unis ou celle de l’Australie mais également de l’exploit qu’il est en train de […]

Répondre


Laisser une réponse