Nike Pegasus 34 : une marque dans la marque



 

Inutile de présenter la Pegasus, si vous pensez que son nom devait son origine dans votre série de dessins animés préférées : les chevaliers du zodiaque, c’est en partie vrai puisqu’il s’agit du nom latin du cheval ailé Pégase dans la mythologie grecque. Effectivement Pégase est avant tout une référence mythologique avant d’être le héros d’un dessin animé.

Forcément nommer une chaussure en référence a un cheval volant de la mythologie, cela donne une idée des attentes de la marque en sa matière. La Pegasus est l’une des modèles qui a traversé les années puisqu’il s’agit tout simplement de la version 34 de la Nike Pegasus. Surtout que cette version est un peu spécial puisqu’elle reprend les couleurs de l’événement de la marque Breaking2: Bleu ciel et blanche avec une ligne légèrement rouge.

Il ne doit pas être simple pour les chefs de produits de continuer d’améliorer en permanence un produit, donc certains clients achètent le modèle d’année en année avec une confiance aveugle. Quand on suit bien l’évolution et en comparant avec les modèles antérieurs, les changements sont toujours mesurés sans doute pour ne pas perdre les habitués du modèle. On se souvient que proposer une révolution entre 2 modèles n’est pas forcément gagnant : on pense à certains modèles de la Nimbus ou plus récemment la révolution sur le Riot d’adidas qui n’avait pas été du goût des utilisateurs.

Au niveau du poids aucun changement puisqu’au gramme près, la version 31 pèse le même poids que la version 34. La semelle d’usure a évolué vers des formes hexagonales plutôt que rectangulaires. la semelle intermédiaire a évolué mais c’est finalement les câbles de tension latérale qui proposent un très bon ajustement.

 

Une évolution modérée qui confirme largement ce modèle d’exception, Nike n’essaye pas de trop en faire au risque de perdre ses habitués. La Pegasus reste une excellente chaussure de running, elle passe par tout aussi sur le court que sur le long, un excellent modèle pour le débutant mais tout autant pour le confirmé qui veut un modèle confortable qui passe partout.

Rien à redire sur cette nouvelle Pégasus, la seule petite critique : la couleur bleu ciel est superbe mais un peu salissante surtout dans la poussière de la sécheresse que nous avons subi ces derniers mois.

 

 

Laisser une réponse