Mode ou running où est la limite ?



 

En feuilletant les actualités des derniers jours, j’ai eu l’occasion de tomber sur la toute dernière adidas Ultra Boost en version ATR (All Terrain Resistant). Une chaussure de running hybride entre un modèle route et un modèle trail à proprement parlé. Les spécialistes de la sneaker (baskets à la mode par excellence) l’ont nommé Oreo du nom de la célèbre marque de gâteau noir et blanc.

L’histoire des Sneakers n’est pas récente. En effet, le fait de vendre des modèles identiques aux chaussures utilisées par les athlètes n’est pas nouveau. Aux Etats-unis, on retrouve des publicités sur ce genre de pratique à la fin du 19 ème siècle et au début du 20ème siècle. En particulier avec la marque Keds et ses chaussures avec semelle en caoutchouc et tige en toile. Des chaussures qui faisaient peu de bruit : d’où le terme « To sneak on » qui pourrait se traduire par se faufiler, approcher par surprise ou marcher à pas de loup. Le terme sneakers  était né.

Ensuite viendra la puma Suede (rendue célèbre par les poings levés gantés et chaussures retirées des coureurs américains Tommie C. Smith et John Carlos) puis la très célèbre Stan Smith (je l’avoue ce fut ma première chaussure de marque dans les années 80). Le mode du sport, des chaussures et des athlètes est depuis longtemps intimement lié.

C’est en 1984 qu’un jeune joueur de basket prometteur fera parlé de lui et de ses chaussures. Inutile de le citer c’est Michael Jordan qui fera sensation en mettant des chaussures rouges, blanches et noires sur les parquets de la NBA alors que les basketteurs doivent porter des chaussures blanches. Il écopera d’une amende qui sera payer par le fameux équipementier à la virgule : Nike.

Le phénomène Sneakers ne fera que grandir…

Aujourd’hui, la limite entre le produit technique qui permet de courir dans les meilleurs conditions et le modèle plutôt design pour se montrer brancher dans la rue se réduit. Les équipementiers jouent sur un fil très fin pour réussir à contenter : le sportif, le jeune stylé, la star branchée et l’athlète de haut niveau avec un même modèle…

Laisser une réponse