Compressport R2 et US : le test



 

us-r2-compressport

Réservez aux blessés et aux grand mères, les bas de contentions ont fait une arrivée plus que remarquée dans le monde du sport. Les fabricants spécialisés dans le milieu médical ont alors prouvé que les bienfaits étaient décuplés chez le sportif… Pour ma part, tout a commencé il y a 5 ans après ma double fracture tibia péroné, j’ai du mettre des bas de contentions pour activer la circulation sanguine dans les jambes. Avant cet accident, on commençait à parler de cela dans le milieu de la course à pied. J’en avais discuté longuement avec un coureur de haut niveau « C’est vraiment bien, on sent la différence mais j’ai peur d’habituer mon corps et de ne plus pouvoir m’en passer donc pour le moment j’en limite l’utilisation ».

Comme le ridicule ne tue pas et ne sachant vraiment pas comment me convaincre de l’utilisation de ces manchons, j’ai réalisé deux bonnes sorties longues identiques à une semaine d’intervalle : une avec un manchon sur le mollet droit et une avec le manchon sur le mollet gauche. Effet placebo ou non, le lendemain je sentais que le mollet non compressé était plus « fatigué » que l’autre. Depuis je suis tout à fait convaincu par l’utilisation de cette méthode mais pour l’instant je me suis arrêté aux mollets.

Il suffit d’aller sur une course pour voir qu’un grand nombre de coureurs a adopté la compression. Compressport est l’un des leaders du marché et le manchon R2 a su convaincre un large publique et un très grand nombre d’athlètes de haut niveau sur un grand nombre de sport.

Le manchon R2 est très efficace, le système de taille est très simple et permet d’avoir une taille bien ajustée (ce qui est primordial pour que l’effet soit optimal). Les deux bandes aux extrémités et la douceur du textile en font un manchon très agréable à porter. Ultra-léger et doux, il laisse de très bonne sensations.

Je sais que je n’utilise pas systématiquement mes manchons mais je sais exactement quand je dois les utiliser. Avec la fatigue, je ressens tout dans les jambes, si je suis trop fatigué, je sens mes jambes lourdes. C’est là que je me dis qu’il faut que je les utilise. Il m’arrive de les utiliser sous le kimono pendant les séances de judo. Depuis que j’ai identifié que cela me faisait du bien quand j’étais vraiment fatigué, je les mets beaucoup plus régulièrement et je ne ressens plus cette impression de lourdeur.

Le manchon US est encore plus complet, avec une bande de petits inserts en silicone sur le bas du manchons. Il donne encore un meilleur maintien et protège des douleurs aux tendons d’Achille.  Cela donne encore plus l’impression d’être maintenu et je le sens particulièrement sur la jambe droite car c’est celle qui a été blessée.

Si vous n’avez pas encore goutté à la compression, je vous invite à tester les manchons R2 ou US. Non seulement pour courir mais n’hésitez pas à les mettre, les lendemains de grosses séances c’est tout aussi important !

Un commentaire sur “Compressport R2 et US : le test”


Posté par edmonton cleaning company Le 2 janvier 2016 à 17:32

I saw a thing about that topic on Television final night. Great post.

Répondre


Laisser une réponse