Et pour finir, l’Everest !


 

Il nous avait donné rendez-vous à 18 heures ce mardi 29 mai 2012 pour nous présenter le projet de sa vie, les sommets de sa vie ! Kilian Jornet Burgada, le phénomène, el fénoméno (en espagnol dans le texte !) est donc apparu sur mon écran d’ordinateur vers 18h15. Là, devant moi, en direct, simple, en jean et chemisette, fascinant…

 

(copie d’écran site web www.summitsofmylife.com/)

Quelques minutes auparavant, sur la droite de l’écran on avait pu découvrir LE projet, “Summits of my life”, qui va entrainer Kilian, pendant 4 années, sur les plus beaux sommets du monde.

Le jeune espagnol (il aura seulement 25 ans en octobre prochain), grand spécialiste de ski-alpinisme, met les petits sommets dans les grands et annonce qu’il va “tenter des records d’ascension et descente de quelques unes des montagnes les plus spectaculaires qui existent”. Rien que cela ! Sans oublier d’ajouter : “l’approche de ce projet ne signifie pas que je vais arrêter les compétitions de trail running ou ski alpinisme…”.

[vimeo]http://vimeo.com/42632868[/vimeo]

Tout commencera cet été avec deux traversées dans le massif du Mont-Blanc. La première, des Contamines à Champex, et la deuxième de Courmayeur à Chamonix en passant par le sommet du Mont-Blanc.

En 2013 Kilian sera en Russie, au pied du mont Elbrus puis il s’attaquera au record de Bruno Brunod qui gravit le Cervin en 3h14. Pour finir l’année, Jornet enchaînera Chamonix – Mont-Blanc – Chamonix et tentera de prendre le record, vieux de 22 ans, à Pierre André Goblet.

“En 2014, nous allons traverser l’Atlantique pour trouver les deux plus hauts sommets en Amérique, l’Aconcagua en Amérique du Sud (Cordillère des Andes) avec près de 7.000m et le Mont McKinley en Alaska, un sommet avec des conditions météorologiques difficiles”.

Avec Kilian quand il n’y en a plus il y en a encore ! En 2015, il aura alors 28 ans, il s’attaquera à l’Everest avec pour objectif de le gravir puis le descendre le plus rapidement possible.

La bonne nouvelle est que Kilian Jornet embarque avec lui Sébastien Montaz. Nous sommes alors certains de vivre tous ces exploits filmés de l’intérieur et avec des images à couper le souffle (il faut avoir vu I believe I can fly ; rien à voir avec le trail mais ce film est magnifique et à couper le souffle).

[vimeo]http://vimeo.com/42977539[/vimeo]

Laisser une réponse