Les derniers kilomètres de l’UTMB enfin presque…



 

Alors que le plupart des coureurs profitaient des dernières heures de repos avant ce défi ultime : partir à l’assaut du tour du Mont-Blanc, nous avons décidé de faire les derniers kilomètres de cette course. Enfin pas tout à fait car comme les conditions météorologiques, annoncées sur la course, n’étaient pas vraiment idéales la fameuse montée de la tête aux vents a été dévié par une « simple » montée de la Flégère depuis le col des Montets. Certains diront que l’altitude était moins élevé mais le parcours pas forcément plus simple.

Nous sommes donc vendredi matin, après un jeudi pluvieux, nous avons décidé de précéder les coureurs de la CCC et de l’UTMB est de parcourir les derniers singles entre le col des Montets et Chamonix. Première erreur de ma part, je n’ai pas pris soin de bien repéré le départ de la montée de la tête aux vents. Je sais que les itinéraires sont bien fléchés donc je pars confiant.

On nous dépose à ce que je crois être le col des Montets mais je ne suis pas très malin car je n’ai pas vu la pancarte « Col des Montets »… Vous comprendrez que mon raisonnement est totalement illogique mais peu importe car nous sommes finalement à Trélechamp (quelques hectomètres en dessous du col). Mais j’ai repéré le départ de la trace vers la Flégère donc impossible de se perdre. Finalement, cette petite erreur de départ aura pour conséquence de ne pas être sur le tracé exacte de l’UTMB au début mais par contre, cela va nous réserver de très bonnes surprises.

En fait, nous sommes en train de monter au Lac de Chéserys par l’aguillette d’argentière par les échelles, un sentier un peu moins emprunté du fait des échelles. Mais qui présente l’avantage de proposer cette petite partie ludique avec les échelles. La grosse déception c’est la météo puisque les nuages sont très bas et on ne peut pas admirer la vue sur la chaine du Mont-Blanc mais l’atmosphère est sympa et nous sommes quasiment seuls.

 

Petit bémol en arrivant sur les échelles puisqu’un groupe Allemand lourdement équipé et en train de progresser et nous retardera un peu. Finalement nous retrouvons assez vite les petits fanions du parcours UTMB. A ce moment nous sommes un peu après les lacs de Chéserys sur la route vers la Flégère. Nous suivrons le tracé jusqu’au bar la Chavanne avant de remontée sur la Flégère. A ce moment là nous sommes au dessus de la limite des sapins, en attaquant la descente nous allons repasser dans la fôret mais la brume est toujours là.

En rentrant dans la forêt, les chemins deviennent plus techniques et les racines n’aident en rien le parcours du traileurs. Je suis toujours aussi impressionné de penser que les traileurs parviennent encore à courir dans ces portions après 160 km dans les pattes…

En approchant, du chalet de la Floria, les nuages nous offre quelques vues sur la vallée de Chamonix.

Au total près de 14 kilomètres, au travers du massif de l’aiguille rouge, une ambiance différente et il est bien dommage que nous n’ayons pas eu le beau temps. Le massif de l’aiguille rouge offre une vue superbe sur le massif du Mont-Blanc… Mais les paysages demeurent tout de même enchanteur malgré la météo.

Un grand merci à Anne qui m’a accompagné sur ce trail pour sa première fois sur le tour du Mont-Blanc, il semble qu’elle ait apprécié.

Laisser une réponse