Yoga et course à pied



 

Article écrit par Cécile Martin.

Il aura fallu une blessure, une petite sciatalgie contractée durant l’hiver 2009, pour que je me décide enfin à m’inscrire à un cours de yoga. Cette décision s’avérera une des meilleures que j’ai prises durant mes deux dernières
saisons sportives.

Pratiquer le yoga est utile à multiples titres pour le coureur à pied : bénéfices de la respiration profonde, équilibre, meilleur conscience de son schéma corporel et proprioception, souplesse des muscles et des articulations,
renforcement et gainage, concentration et relaxation (d’où une meilleure utilisation de l’énergie).

En sanskrit, le mot yoga signifie union : union du corps et de l’esprit,union avec les êtres vivants (humains, animaux, végétaux), union avec l’Univers. Le but ultime de tout yogi est de parvenir à cet état d’union, encore
appelé Eveil.

Pour parvenir à cet état d’union, il existe un moyen : le Hatha Yoga ou Yoga des disciplines physiques et pratique des postures (appelées asanas). Soulignons d’abord que le Hatha Yoga est une discipline douce. La posture de yoga ou asana doit être à la fis stable et confortable. Il ne faut jamais chercher la douleur. En cas de faiblesse lombaire ou à l’articulation du genou par exemple, il vaut mieux adapter la posture à ses propres possibilités : plier un peu les genoux au lieu de tendre les jambes, utiliser une sangle si on ne peut rattraper un pied avec la main ou un coussin pour s’assoir en tailleur en gardant le dos droit. Ou remplacer la posture par une autre plus appropriée. Soyez
bienveillants envers vous-mêmes. L’idée de performance ou de compétition est étrangère au Yoga. Un des premiers principes du Yoga est Ahimsa, c’est à dire non-violence.

Toute posture est accompagnée par la respiration. Celle-ci joue un rôle fondamental dans le Hatha Yoga. Révélateur est le fait que, en sanscrit, le même mot, prana, désigne à la fois le souffle et la vie. Une séance de yoga débute en général par quelques exercices de respiration profonde, allongés sur le dos, bras le long du corps. Cela permet de lâcher prise avec les préoccupations présentes dans l’esprtit en arrivant à la séance. Chaque posture s’effectuera en état de conscience, à l’écoute de ses propres sensations. Si vous vous sentez perturbé ou dispersé par quelques pensées, reconcentrez vous sur votre respiration. En ce sens, la respiration est le guide de toute séance de
yoga. Enfin, il est important de prendre son temps. A la fois pour entrer dans la posture, puis pour la maintenir (pendant une durée en général nettement plus longue que celles habituellement préconisées lors de séances de streching).

Entre deux postures, n’hésitez pas à vous relacher quelques instants avec la posture de l’enfant.

Pour illustrer cette très courte présentation du Hatha Yoga, voici quatre postures particulièrement utiles pour les coureurs à pied :

– la posture du chien tête en bas ( Adho mukha svanasana) : cette posture étire la colonne vertébrale, soulage les lombaires, étire l’arrière des jambes (ischio-jambiers, mollets et tendons d’achille).

– la posture de l’oeuf (Apanasana) (Fig. 2) : une de mes préférées pour bien détendre la colonne et soulager de toutes les tensions lombaires.

– la posture de l’arbre (Vrikshasana) (Fig. 3) : excellente pour travaillerl’équilibre, la proprioception. On peut la faire d’abord les yeux ouverts puis les yeux fermés (plus difficile).

– la posture de l’enfant (Balasana): utile pour se relaxer entre deux asanas.

Le meilleur conseil que je peux vous donner est de vous inscrire à un cours de yoga avec un professeur. Etant donnés les bénéfices que cela vous apportera non seulement pour la course à pied, mais dans la vie de tous les jours, il se justifie tout à fait de supprimer une autre occupation (ou corvée…) pour trouver l’heure et demie de disponibilité dans la semaine.

Au fur et à mesure de la pratique, le yoga devient une attitude de vie.

Deux livres pour débuter le Yoga :

– « Raffermir votre corps avec le yoga« , B. Cusson, Ed. Vigot (2006) : un petit
livre très simple avec des illustrations claires de postures et des séances avec
enchaînement.
– « Le Yoga. Guide complet et progressif« , Lidell Lucy et al. (1988)

Sur le web : http://www.yogamrita.com

5 commentaires sur “Yoga et course à pied”


Posté par Daniel A. D. Le 17 septembre 2011 à 7:59

Excellent article, Manu, et en plus convaincant !… A diffuser sans modération !

Répondre


Posté par Justin Le 17 septembre 2011 à 11:48

J’ai commencé le yoga il y a plusieurs années avec le « J’apprend le yoga » d’André Van Lysebeth. http://www.critiqueslibres.com/i.php/vcrit/5730 Il est sorti en 2004 en édition de poche : http://www.amazon.fr/Japprends-yoga-Andr%C3%A9-Van-Lysebeth/dp/2290341738/ref=sr_1_1?ie=UTF8&qid=1316255884&sr=8-1

Répondre


Posté par Justin Le 17 septembre 2011 à 11:55

Je vous donne le lien d’une bonne boutique en ligne d’articles de yoga (je n’ai pas d’action chez eux !!) http://www.chin-mudra.com/ Les tapis sont supers. (et un bon tapis, c’est important !)

Répondre


Posté par Cécile Le 17 septembre 2011 à 17:49

J’ai oublié de signer l’article, l’auteur n’est pas Manu, mais moi-même Cécile Martin. C’est à la suite d’un commentaire que j’avais posté sur la page FB de wanarun que Manu m’a demandé d’écrire un court article sur le yoga à destination des coureurs à pied.

Répondre


Posté par Daniel A. D. Le 21 septembre 2011 à 11:15

Dont acte !!! désolé Cécile, l’erreur est réparée !….

Répondre


Laisser une réponse