Vrai Test Electrostimulateur Sporecup Xtr2 Premiers exercices


 

Mon précédent article vous avait clairement démontré la facilité d’utilisation du Sporecup Xtr2. Facilité tellement déconcertante que le dit Xtr2 avait passé haut la main le test du MGMSESES – Ma Grand-Mère Saurait-Elle S’En Servir ?. Et si, Elle, le peut, moi aussi 🙂 Je m’y suis donc mis avec ma fougue et mon inconscience habituelle, c’est à dire, à haute dose, bien entendu. Haute dose de programmes Musculation, Récupération et Relaxation.

En ce qui concerne la musculation, pour tester l’efficacité d’Xtr2, quoi de mieux que les abdos ? Je les travaille habituellement « physiquement », en salle ou chez moi sur tapis, 10 à 15 minutes par jour en allant, sur chaque exercice, jusqu’au seuil de la « brûlure ». Alors, imaginez si un appareil qui permettrait de les muscler « sans rien faire » m’intéresse au plus haut point. Qui plus est, les abdos sont tellement difficiles à muscler que pour tester l’efficacité d’Xtr2, ils sont le témoin idoine.

Premier constat et première déception, le mode d’emploi est très pauvre en matière d’abdos. Un seul exercice décrit et uniquement à caractère esthétique – i.e. : les crunchs ou tablettes de chocolat uniquement. Est-ce à dire qu’on ne peut stimuler l’ensemble de la ceinture abdominale alors que celle-ci a une importance fondamentale en course à pied ? Quid des autres abdos ? Mauvaise pioche d’avoir commencé par les abdos ? Par contre, pour la jambe, pas de souci, tous les muscles peuvent y passer : ischios, quadri, jumeaux …

Mais revenons à mes tablettes de chocolat. Je les ai travaillées une fois en programme P30 spécial abdos et une fois en P21 hypertrophie – tant qu’à avoir des tablettes … -. Pendant la durée des programmes, on ne sent rien ou presque. Un petit picotement au départ quand on règle l’intensité à la limite du seuil du sensible. Et puis c’est tout … Rien à voir avec mes brûlures quotidiennes – essayez de tenir une planche 3 minutes, vous verrez mieux de quoi je parle. Après une demi-heure de stimulation, on a l’impression d’avoir un peu perdu son temps. Sauf que, quelques heures plus tard, on sent que les muscles ont, en fait, bien bossé ! Comme après une grosse séance en salle. Intéressant cette affaire ! Expérience à continuer indubitablement ! Une petite remarque en passant : mieux vaut être glabre pour coller / décoller les électrodes 🙂

En matière de récupération, par contre, contrairement à la muscu, l’effet est assez immédiat. Un petit programme P1 – récup sortie endurance – appliqué sur les jumeaux (mollets) après une sortie longue de 2h30 et un petit programme P3 – récup séance de force – appliqué sur les épaules après une grosse séance de musculation en salle. Je peux vous affirmer – sans preuve à l’appui – que la récupération est nettement facilitée par l’électrostimulation avec une disparition quasi instantanée de la fatigue musculaire. Maintenant, est-ce plus / moins / aussi (rayez la mention inutile) pour les jambes, par exemple, que le collant de contention spécial récup Skins que je porte tandis que je vous écris, je n’en sais encore rien.

Mais finalement, ce qui m’a le plus impressionné après cette première semaine d’utilisation, c’est sans doute le programme P10 (Massage Dynamique Lent), typé relaxation, que je me suis imposé sur les cervicales après une journée de forte tension. Quelle détente ! Sans doute moins sexy qu’un massage Thaï mais tout aussi efficace 🙂 et en plus pas besoin de se déplacer : dans votre canapé, devant un match de foot soporifique, ça le fait super.

Comme mes électrodes collent toujours, je vais continuer encore quelques temps à m’électrostimuler et je ne manquerai pas de vous tenir au courant de mes aventures.

Deux choses que j’ai oubliées : 1) le mode d’emploi ne donne aucun exercice pour les pectoraux. Est-ce la trop grande proximité avec le coeur ? Il va donc falloir que je continue à faire des développés-couchés (beurk) et des pull-overs (yeah …). 2) Lorsque je vais en salle, sur 45 minutes, je travaille une palanquée de muscles. Avec Xtr2, pour la même durée, je n’en travaille qu’un petit groupe à la fois. Si je prends l’exemple de ma séance en salle de lundi : 10 abdos différents, des tractions, des lombaires, des deltoïdes, l’arrière du dos (2 exos), des adducteurs, des abducteurs, des squats, des ischios soit une vingtaine d’exercices différents en 45 grosses minutes. Avec Xtr2, il me faudrait 10 heures, pendant lesquelles, certes je peux faire autre chose mais 10 heures quand même. Il faut donc que l’efficacité du produit soit à la hauteur de ses promesses ! C’est ce que je vais essayer de confirmer ou d’infirmer.

Un commentaire sur “Vrai Test Electrostimulateur Sporecup Xtr2 Premiers exercices”


Posté par Aurélie Le 1 juillet 2010 à 13:34

Bon, c’est promis, je ressors mon appareil du placard !

Répondre


Laisser une réponse