Vrai Test Electostimulateur Sporecup Xtr2 : Introduction


 

Commençons déjà par vous situer mon niveau actuel de nullité absolue en matière d’électrostimulation. J’en suis resté à 1) Lova Moor dans son canapé en maillot de bain – elle doit être retraitée maintenant non ? si quelqu’un a des infos … -, 2) aux encarts publicitaires des France Dimanche que je feuillette chez mon médecin – si, si, la vie éprouvante et édifiante des peoples m’intéresse au plus haut point, enfin surtout lorsque je me rends compte qu’il y a déjà 15 personnes dans la salle d’attente – 3) à des spots de téléachat pour chaîne privée généraliste – pas de nom.

Voilà ce qui s’appelle planter le décor, non ? Et pourquoi donc planter un tel décor ? Parce que, comme le titre de l’article l’indique, je m’apprête à me lancer dans le test longue durée d’un électrostimulateur. Je pars donc de très loin … espérons que j’arriverai quelque part 🙂

Bon, on va peut-être arrêter de parler de moi – je ne suis pas un footballeur Français – et laisser la vedette à qui de droit, en l’occurence le modèle Xtr2 de SPORECUP (http://www.scorecup.fr)

SPORECUP est une jeune société Française adossée à la société médicale Schwa-Medico, leader Européen de l’électrostimulation médicale depuis plus de 30 ans. La présence de SPORECUP dans le domaine grand public du sport est relativement récente – 3 ans – et a débuté dans le milieu du triathlon. Une expérience d’ailleurs réussie !

SPORECUP propose toute une gamme d’électrostimulateurs que je vous invite à découvrir sur leur site. Le modèle qui nous intéresse plus particulièrement est donc le Xtr2 typé Sport et Performance.

Si j’en crois Wikipedia, l’électro-stimulation ou « Stimulation Musculaire Electrique (EMS), est le déclenchement de la contraction des muscles en utilisant des impulsions électriques. Les impulsions sont générées par un appareil et délivrées au moyen d’électrodes sur la peau à proximité immédiate de muscles à stimuler. Les impulsions imitent les influx nerveux venant du système nerveux central , provoquant la contraction des muscles. Les électrodes sont généralement des plaquettes qui adhèrent à la peau. EMS est à la fois une forme d’ électrothérapie et d’entraînement musculaire. Cette technique est utilisée comme technique complémentaire pour la formation sportive. »

Que dire de plus, si ce n’est que fort de ce constat, on en déduit qu’en jouant sur les paramètres de stimulation, on peut obtenir des réponses différentes des muscles et donc travailler suivant plusieurs angles : force, réactivité, relaxation …

Et de fait c’est ce que propose Xtr2 avec ses 8 types de programme : Récupération, Relaxation, Anti-Douleur, Musculation, Réhabilitation, Capillarisation, Fitness et Esthétique. Wow !!! Ca va m’en faire des trucs à tester ! Moi qui pensais me contenter de muscler mes abdos en regardant du foot à la télé 🙂   Cela dit, c’était mal parti car je ne regarde pas de foot à la télé. Peut-être vais-je me contenter du programme Esthétique alors 🙂

Xtr2, vendu au prix de 229 Euros (promotion à 179 en ce moment sur le site de Sporecup), est livré dans une malette de rangement avec 2×4 électrodes, 2 câbles de connexion et un guide pratique de mise en oeuvre et d’utilisation. J’ai parcouru en diagonale le guide, cela n’a pas l’air bien compliqué à faire fonctionner.

Bon, tout ça c’est bien beau mais à quoi ça peut bien servir, dans la vraie vie – la mienne en l’occurence, celle d’un athlète accompli au corps supérieusement et harmonieusement musclé -, un électrostimulateur ?

C’est ce que je me propose de découvrir et de vous faire partager au cours des semaines à venir. J’essaierai, comme à mon habitude d’être aussi exhaustif que possible. Un premier article vite fait d’ici la fin de la semaine pour présenter le côté pratique de la chose – facilité de mise en oeuvre, facilité d’utilisation – puis des articles au fil de l’eau pour vous faire vivre cette nouvelle et passionnante épopée dans laquelle je me lance.

Un commentaire sur “Vrai Test Electostimulateur Sporecup Xtr2 : Introduction”


Posté par Aurélie Le 22 juin 2010 à 8:12

Un super test ! En ce qui me concerne je me demande toujours si les bénéfices de l’utilisation de ce matériel sont réels ou non. J’ai un céfar que j’utilise principalement en récup mais j’ai eu le sentiment qu’un bon collant de contention m’apporte les mêmes bienfaits sans les inconvénients des électrodes… Bref, je suis ravie d’avoir enfin des informations comparatives sur le sujet !

Répondre


Laisser une réponse