Vrai Test chaussures ASICS GT2160


 

Grande Première pour Wanarun et pour moi ! En effet, c’est l’un de nos lecteurs qui va tester les chaussures. Pour éviter tout excès d’enthousiasme, je vous précise tout de suite qu’il y a une explication ponctuelle et précise et je vais vous la livrer. Cela dit, si ça fonctionne bien, pourquoi pas ne pas retenter l’expérience à l’occasion ?

L’explication est la suivante : j’ai reçu ces chaussures dans le cadre de ma participation à la Team Press Asics pour le Marathon de Paris. Elles sont malheureusement arrivées très tardivement : moins de 3 semaines avant l’épreuve et étant tellement différentes de celles avec lesquelles je m’entraînais, je n’ai pas osé changer si près de l’échéance. Et puis, malgré la prise d’empreinte faite par le système 3D Asics FootID qui était censée m’indiquer LA chaussure idoine – dans la gamme ASICS -, ses caractéristiques sont à l’opposé de mes critères de choix habituels : pronateur alors qu’en tant que tenant du minimalisme, je refuse cette notion et ne prend que des chaussures neutres et surtout très amortie. Après cogitation, je me suis dit que les tester moi-même ne serait pas très pertinent et ai proposé via notre page Facebook de confier cette mission à l’un de nos lecteurs chaussant du 11,5 US comme moi. C’est donc Benjamin qui va réaliser l’essai et vous en rendre compte. Nonobstant, je n’en vais pas moins vous présenter le produit aujourd’hui avant de lui laisser la parole dans un prochain article.

ASICS GT2160

Moins médiatisée que ses collègues Nimbus ou Kayano, vendue généralement à 120 Euros, la GT2160, est destinée, à mon sens, aux coureurs pronateurs, même si elle est parfois typée « universels à pronateurs ». Le maintien et la stabilité procurés par le chausson, que j’ai quand même testé en statique, s’apparente vraiment à un contrôle de pronation. Son poids (350g) la destine à tous types de distances et d’entraînements.

Elle intègre la technologie « Guidance Line ». Je cite un descriptif  trouvé sur un site marchand : « Construit de manière à ce que la semelle intermédiaire et la semelle de contact au sol soient physiquement séparées, le ‘guidance line’ assiste la foulée du coureur en reproduisant la trajectoire idéale. Il réagit aux mouvements du pied en l’obligeant tout au long de la course à conserver la position la plus efficace à l’impulsion. ». Et bien, beau programme !!! Benjamin, tu as du boulot pour vérifier tout cela 🙂

C’est une chaussure qui s’adresse plutôt à des coureurs lourds a priori. Je souhaite un bon test à Benjamin.

Un commentaire sur “Vrai Test chaussures ASICS GT2160”


Posté par Mikaël Le 18 janvier 2012 à 20:17

Bonjour, Et le test de Benjamin, où le trouve-t-on alors ?

Répondre


Laisser une réponse