Vrai Test Boisson Isotonique H3PRO d’HERBALIFE – Présentation



 

Vais-je finir par me reconvertir en critique gastronomique 🙂  ? Et oui, une fois encore, je vous propose un test de produits diététiques de l’effort.

Herbalife est une société d’origine Américaine qui distribue ses produits uniquement par le truchement d’un réseau de distributeurs indépendants. Les produits ne sont donc pas disponibles en magasin. Beaucoup de choses ont déjà été dites et écrites sur Herbalife et il n’est pas dans le propos de cet article de s’y attarder ou de les commenter. Le lecteur intéressé pourra fouiller le web et y dénicher expression de toutes les opinions.

Le kit – car il s’agit d’un kit de trois produits – de l’effort que je vais tester ce week-end sur ma sortie longue, m’a été fourni par Hervé et Sandrine Hus, distributeurs Herbalife www.goforme.fr . La démarche de vente proposée par GoForme s’accompagne d’un suivi diététique long terme, consécutif à un bilan alimentation et hygiène de vie réalisé par téléphone.

Le kit comprend donc : un sachet de boisson nutritionnelle à prendre 1h30 à 2h avant l’entraînement, H3OPRO boisson isotonique de l’effort à prendre toutes les 20 minutes pendant l’effort et une barre protéinées chocolatée de récupération à prendre en complément de fruits secs ou d’une banane. Les deux boissons se présentent sous forme de sachets pré-dosés à diluer dans de l’eau ou du jus de fruit.

Un petit zoom sur H3OPRO : cette boisson isotonique a – c’est du moins comme cela qu’elle est vendue – une triple action lors de l’effort : hydratation rapide, boost énergétique immédiat, antioxydation.

La composition des produits est schémtiquement la suivante :
Pour la boisson nutritionnelle : des protéines de lait et de soja – attention pour ceux qui sont allergiques – des fibres alimentaires, des sels minéraux, des vitamines et des glucides. Il s’agit en fait d’une boisson protéinée substitut de repas.
Pour H3OPRO : essentiellement des glucides (32 g/37), des vitamines et des sels minéraux.
Les composants ne sont pas certifiés bio pour ceux que cela intéresse. Au contraire, les composants semblent uniquement de synthèse. A noter que le prix des produits est supérieur à celui de la concurrence classique, car ils incluent le coût d’un bilan alimentaire. Je n’ai pas trouvé d’étude clinique relative à H3OPRO, comme cela avait été le cas avec les produits NUTRATLETIC que j’avais testés récemment. Par ailleurs, le mode de distribution et d’accompagnement proposé par Herbalife peut générer des dérives, notamment vis à vis de prescriptions additionnelles d’autres produits de la gamme, au regard du bilan alimentaire, si le distributeur n’est pas motivé que par des intentions louables.

Le kit est fourni avec un mode d’emploi et des recommandations détaillées que je suivrai donc à la lettre lors de ma sortie longue de 2h ce weekend. Rendez-vous en début de semaine prochaine pour un bilan.

36 commentaires sur “Vrai Test Boisson Isotonique H3PRO d’HERBALIFE – Présentation”


Posté par Tommies Le 5 février 2010 à 14:56

Herbalife…pas très clair tout ça !!!!! http://hebdo.nouvelobs.com/hebdo/parution/p1558/articles/a44800-l_herbalife_connection.html

Répondre


Posté par Tommies Le 5 février 2010 à 14:59

bonjour, Un petit travail d’enquête (même très léger) est indispensable avant d’offrir des tests aux lecteurs. c’est du moins mon avis

Répondre


Posté par fredbros Le 5 février 2010 à 17:03

@tommies : dans l’article, si tu le relis bien, j’ai écrit que beaucoup de choses ont déjà été dites sur Herbalife et que j’invite le lecteur à surfer sur le web pour se faire une opinion. Il ne m’appartient pas de juger de la véracité des propos tenus dans les différents articles qu’on peut trouver. Par contre, j’ai ma propre opinion sur le sujet. Maintenant, on me propose de tester un produit qui est utilisé par des sportifs professionnels comme boisson isotonique de l’effort. Est-ce que j’ignore ou est-ce que je teste ? J’ai choisi la seconde solution. N’ayant, de près ou de loin, aucun lien avec Herbalife ou l’un de ses représentants, le test sera totalement objectif. Je tenais particulièrement à te remercier pour ton commentaire car il m’a fait relire mon article et je me suis rendu compte qu’un paragraphe avait sauté en partie au ctrl-c/ctrl-v !!! Je l’ai donc rajouté ! « Les produits proposés ne sont pas biologiques, au contraire, les composants semblent uniquement de synthèse. A noter que le prix des produits est supérieur à celui de la concurrence classique, car ils incluent le coût d’un bilan alimentaire. Je n’ai pas trouvé d’étude clinique relative à H3OPRO, comme cela avait été le cas avec les produits NUTRATLETIC que j’avais testés récemment. Par ailleurs, le mode de distribution et d’accompagnement proposé par Herbalife peut générer des dérives, notamment vis à vis de prescriptions additionnelles d’autres produits de la gamme, au regard du bilan alimentaire, si le distributeur n’est pas motivé que par des intentions louables. »

Répondre


Posté par Tommies Le 5 février 2010 à 17:36

Mea culpa pour une lecture trop rapide. tu restes bien courageux de tester ce genre de produit issu de Herbalife:)

Répondre


Posté par fredbros Le 5 février 2010 à 17:45

Je crois que ce qui suscite le débat se sont leurs produits « de régime ». H3OPRO, vu comme cela, ça a l’air d’être du sucre essentiellement, je ne pense pas prendre trop de risques en le testant juste une fois 🙂 Pour ma consommation au marathon, j’ai choisi Nutratletic.

Répondre


Posté par RAIMBERT Le 6 février 2010 à 10:26

Il est vrai qu’il y a des articles pas très clean sur Herbalife sur le net. Je les avais vu au Triathlon de La Baule et ils n’inspiraient pas confiance et surtout aucun n’était sportif (sans de déli de sale tete)… Deux points qui me font dire que le produit ne vaut pas grand chose : 1/ Impossible d’acheter sur le net, ils nous orientent vers un revendeur près de chez nous => visite à domicile… comme certaines xxx 2/ On ne peut pas voir la valeur nutritionnelle (ce qui est illégale me semble-t-il bien qu’ils ne vendent pas directement) mais qui ne permet pas de comparer donc ca veut tout dire. Fred, peux-tu mettre le grammage des ingrédients car « des vitamines et minéraux » veut tout et rien dire…

Répondre


Posté par fredbros Le 6 février 2010 à 10:42

@Raimbert : mes réponses à tes points : En ce qui concerne le mode de distribution : ils sont présents sur des événéments (tu as cité la Baule) donc sur la place publique et proposent à Wanarun de tester leur produit. Je teste car ces produits peuvent être achetés par tout un chacun des participants à ces compet. Par contre, tout un chacun est libre de se forger son opinion en parcourant le web et les différents articles déjà écrits sur Herbalife. Sachant que leur présence sur notre territoire est légale et qu’ils ont les autorisation de distribution. 1) tu as tout a fait raison et c’est bien le « risque » que j’ai souligné en parlant de distributeurs qui n’ont pas que des intentions louables, ce qui est le cas avec toutes les formes de distribution de ce type quel que soit le produit. Chez Herbalife, comme chez d’autres, il y a sans doute des brebis galeuses au milieu de gens consciencieux … 2) Pour 100g (je parle de H3OPRO) Sucres : 85 g (on ne sait pas lesquels) Autres glucides : 1g Protéïnes : 0,1g Graisses : 0,1g Sodium : 0,62g Vitamine E 6,8mg Vitamine C 41mg B1 0,57mg B2 0,65mg B3 7,3mg B6 0,81mg B12 0,41microg Ca 324mg Mg 135 mg Potassium 278mg Chlorure 670mg Dans l’article, j’ai pris soin de préciser qu’ils s’agissaient de composants de synthèse.

Répondre


Posté par RAIMBERT Le 6 février 2010 à 11:15

@Fred. il manque juste 1 point, c’est la dilution pour 1 gourde mais bon, voici mes 1ers commentaires. On sait que les sucres sont du glucose car Autres glucides 1g doit être Malto ou Fructose… Deja, mélangez vous même du sucre, ça coutera moins cher !!! Ils ne sont pas trop mal en Sodium, Potassium et Magnésium (après tout dépend de la quantité de produit pour 1 gourde), par contre pour les vitamines c’est RIDICULE ! Il n’y a quasi pas d’anti-oxydant et pas du tout de BCAA pourtant hyper important pour les courses de plus de 2h. Pas envie de les gaspiller mon argent pour les tester. En attendant ton prochain article sur des tests. C.R

Répondre


Posté par isabelle MISCHLER Le 6 février 2010 à 14:01

Bonjour Frédéric, un petit mot concernant ce test…que je soutiens!!! Je crois que tous les produits doivent êtres testés en toute impartialité. Ensuite, à chacun de voir s’il adhère ou non à la philosophie de la marque. Moi aussi, j’ai mon opinion sur le mode de distribution de cette marque…mais je ne vois pas pourquoi il ne faudrait pas tester leurs produits…Faisons preuve d’ouverture d’esprit et de toute manière nous ne sommes pas obligés de les acheter!!! D’ailleurs, Nike a de bons produits mais leur conditions de fabrication ne fait pas l’hunanimité et bien, nous avons le choix de dire NON! En tout cas merci Raimbert pour les compliments à propos de mon site. Concernant Powerade, j’ai justement questionné la DGCCRF à leur sujet….Affaire à suivre s’ils daignent me repondre un jour! Bon run à tous

Répondre


Posté par Hervé HUS Le 6 février 2010 à 16:03

Bonjour, Étant à l’origine du test via le kit remis à Frédéric, je souhaitais apporter quelques informations. Tout d’abord, les sucres contenus dans la boisson sont le saccharose pour la recharge rapide et l’isomaltulose dérivé du saccharose et considérer comme « semi-lent ». Concernant la remarque sur le stand de La Baule fait par RAIMBERT, pas de chance mais j’y ai passé les 2 jours et je ne me rappelle pas avoir vu un visiteur qui nous ai demandé à tous ce que l’on pratiquait comme sport. Parmi les distributeurs présents, il y avait un tennisman, un footballeur, les filles sont en salle de sport et pour ma part je fais du vélo. Le trek que j’ai acheté et avec lequel je suis en photo sur notre site n’est pas là que pour faire bonne figure. Je l’utilise sur des sorties de 3h00 et +… De plus question vente internet, c’est possible. Si un sportif souhaite un produit, je lui envoie les tarifs après lui avoir offert le bilan par téléphone. Après commande ou commande pas. Pour la composition du produit H3O PRO (mis au point par le médecin Jean de La Tullaye), la société répond à la loi sur l’étiquetage et pour la qualité je préfère de loin la nôtre à celle d’autres boissons diverses composées d’aspartame… Pour le mode de distribution via des indépendants (marketing de réseau), il faut savoir maintenant que c’est une technique enseignée dans les écoles de commerce et que l’image du vendeur faisant du porte à porte avec son aspirateur est un peu révolue…Pour tous les articles que l’on trouve sur le web, la société paye encore le prix fort malgré le fait qu’en 94 la campagne contre Herbalife est permis de faire le ménage parmi les distributeurs qui n’avaient rien à faire dans la société mais entraînant avec eux les distributeurs consciencieux. Cette campagne continue à servir la concurrence en s’auto-alimentant, j’en ai pour preuve le lien de 1994 mis en ligne par le premier intervenant. Même si je suis d’accord pour la liberté d’écrire des journalistes, il faut toujours se poser la question lorsqu’il y a une telle campagne : « A qui cela profite !!! » Bon test à Frédéric

Répondre


Posté par fredbros Le 6 février 2010 à 16:54

@Isabelle : je pense également que les produits Herbalife méritent d’être testés. Cette société est implantée de façon légale en France et dispose des autorisations nécessaires à la vente de ses produits. Le mode de distribution peut faire débat mais il ne m’appartient pas d’en juger. H3OPRO prétend aux mêmes vertus que des produits vendus, par exemple, en grande surface, dont les procédés de fabrication et la composition ne sont pas forcément exempts de reproches. @Hervé : merci d’avoir apporté ces précisions aux lecteurs. Je confirme que la composition du produit est portée sur celui-ci. Le fait de ne pas la communiquer sur un site web est conforme à la législation puisque la vente ne se fait pas sur le web. Par ailleurs, Herbalife n’est pas la seule société à utiliser le marketing de réseau. Le test est prévu demain sur ma sortie longue.

Répondre


Posté par RAIMBERT Le 8 février 2010 à 19:22

@Hervé. Si vous y étiez réellement, je parle de la personne avec son maillot de foot LA avec Beckham dans le dos (et je maintien mes dires)… Il me semble que quelques articles datent d’après 1994. Quoi qu’il en est, je ne suis pas diététicien ou nutritionniste, j’ai juste quelques connaissances pour des raisons personnelles => comme je le disais votre boisson est pas mal en Minéraux mais ne possède pas (ou en doses minimes) de vitamines et BCAA. Quant à la dose de sucre, elle est assez élevée. Je passerai vous voir si vous êtes à La Baule cette année, soyez en sur. Bonne soirée. @Isabelle, pourquoi ne donnez-vous pas votre point de vue sur les différentes boissons et barres testées vu que vous êtes retirée du « marché » (si cela n’est pas trop indiscret) ? C.R

Répondre


Posté par isabelle MISCHLER Le 9 février 2010 à 11:01

@RAIMBERT Merci pour votre message. J’avais fait une remarque à Frédéric concernant la validation scientifique des boissons de l’effort. Pour résumer, elles sont toutes testées contre placébo mais jamais l’une contre l’autre. Or n’importe quelle boisson sucrée apportant des glucides aura un effet sur la performance par rapport à de l’eau simple, notamment lors de la pratique de sports endurants! Sur mon blog, je vais essayer de fournir un peu plus d’informations sur les aspects marketing et réglementation de ces produits, à l’avenir. Je crois que le gros soucis chez les fabricants de produits diététiques de l’effort est là : beaucoup de promesses miracles!! Bien cordialement Isabelle

Répondre


Posté par Hervé HUS Le 9 février 2010 à 21:22

@RAIMBERT Pour le distributeur avec le maillot de Beckham, je vous comprend. Mais dire qu’aucun n’était sportif, cela va un peu loin. Si je suis sur La Baule cette année, je vous ferais goûter la boisson et vous me dirais si elle est vraiment trop sucrée . 37 g de sucre par sachet correspondent environ à ce qu’a besoin un sportif pour une heure d’effort soutenu. On peut diluer à souhait suivant la séance. Pour les vitamines, l’apport principal se fait avant avec les boissons nutritionnelles. Il ne faut pas oublier qu’environ 80 % de votre carburant pdt l’effort provient de l’alimentation traditionnelle. Bonne soirée

Répondre


Posté par fredbros Le 9 février 2010 à 21:36

@Hervé : dans le test (article suivant), je précise qu’en bouche la boisson est assez sucrée mais que cette sensation disparaît quasi immédiatement et ne laisse donc pas, contrairement aux gels que j’avais pris au Marathon de Paris 2009, de « traces » sucrées. Ce qui est très appréciable. Finalement, hormis le moment où on l’ingère, la sensation ensuite est la même que de boire de l’eau.

Répondre


Posté par isabelle MISCHLER Le 9 février 2010 à 22:24

@Hervé Qu’entendez-vous par  » Pour les vitamines, l’apport principal se fait avant avec les boissons nutritionnelles » ? Vous avancer le chiffre de 80 % d’apport énergétique qui provient de l’alimentation traditionnelle. Sur la globalité d’une journée peut être mais pendant l’effort, rappellez-vous, les réserves de glycogène sont très limitées et ce sont surtout les glucides exogènes qui fournissent l’énergie! Isabelle

Répondre


Posté par Hervé HUS Le 10 février 2010 à 11:05

@Isabelle Nous conseillons à nos clients nos boissons nutritionnelles (200 kcl, 12 vitamines, 10 minéraux et des protéines de soja) comme petit déjeuner avec des fruits secs et un thé léger 1h30 à 2h00 avant la sortie suivant l’activité. L’organisme assimilant la boisson en 1h30, le sportif n’est pas gêné par la digestion au début de l’effort. Quand je dis 80 % de l’apport en alimentation traditionnelle, je pense plus au sportif s’entraînant 4 à 5 fois par semaine pour qui il est nécessaire de recharger en glycogène au quotidien pour récupérer et pour la séance du lendemain. Les apports de glucides pendant l’effort sont indispensables comme vous l’avez écris d’où les boissons et les barres que l’on retrouve sur le marché actuellement. Hervé

Répondre


Posté par isabelle MISCHLER Le 10 février 2010 à 11:45

Donc il ne s’agissait pas du « carburant de l’effort » selon vos termes mais de la quantité de glucides ingérée au quotidien si je comprends bien … Autre question, est-ce que votre boisson est considérée au niveau législatif comme un produit diététique de l’effort car je ne l’ai pas trouvé sur votre site ? Je suppose que oui ? Vous dites que votre boisson est assimilée en 1h30. Avez-vous fait des tests ? Si oui, pouvez-vous me les transmettre car le sujet m’intéresse. Merci bien

Répondre


Posté par RAIMBERT Le 10 février 2010 à 18:42

@Hervé. Le clin d’oeil Beckham était pour vous dire que je ne bluffais pas… Disons que nous avons tous les 2 exagérés avec l’un tous sportif et l’autre aucun : qui était le plus proche de la vérité ? J’attends avec impatience votre réponse à Isabelle sur sa comm 10/02 à 11h45. L’étude a certainement été faite aux USA… on connait la suite. L’apport en glucides est important mais il doit être couplé avec vitamines et minéraux, hors il manque les vitamines dans vos boissons. @Isabelle. Je rebondi sur votre réponse concernant les études : en connaissez-vous des sérieuses ? Le 1er test a été fait sur Nutratletic, ils communiquent dessus une étude réalisée en laboratoire et CHU… Est-elle sérieuse ? Comment s’y retrouver dans ce monde de requin où on annonce des trucs sans savoir. Autre point, depuis Nutratlétic (je n’ai pas d’action chez eux!), je me renseigne sur les BCAA et je trouve de tout : à consommer avant, après, influe sur fatigue nerveuse, influe sur la récup. Quid ? @Fred. Un autre test en vue ?

Répondre


Posté par Hervé HUS Le 11 février 2010 à 9:21

@Isabelle La boisson isotonique est un produit diététique de l’effort. La boisson nutritionnelle est à l’origine un substitut de repas pour le contrôle de poids, utilisable en remise en forme et pour le sport. Quand je dis que la boisson est assimilable en 1h30 je parle du confort digestif. Les vitamines, minéraux et protéines qui la composent sont utilisés dans les heures qui suivent par l’organisme. Je vais me renseigner pour les tests. En attendant si vous le souhaitez je peux vous adresser à votre adresse mail la fiche produit de la boisson nutritionnelle où vous trouverez toute sa composition. De plus la société à mis à disposition un livret nutri-sport qui reprend les produits et les phases d’utilisation suivant le sport pratiqué (endurance, force,etc). Je peux aussi vous le faire suivre. @RAIMBERT Pour le dosage en vitamines de la boisson, je fais confiance au médecin français qui a participé à sa création puisqu’elle a été testée auprès des athlètes sponsorisés par la société pendant un an avant mise sur le marché Bonne journée

Répondre


Posté par isabelle MISCHLER Le 11 février 2010 à 15:02

@Hervé merci pour ces réponses. Vous savez la vidange gastrique est parfois plus rapide qu’on ne le pense et les processus physiologiques sont bien plus complexes que la façon dont ils sont souvent schématisés!!! Malheureusement, les idées reçues ont encore la vie belle! A part ces petites remarques, je veux bien recevoir votre fiche pour me faire ma propre idée sur vos produits et les références des tests s’il y a. @Raimbert Voila une bonne idée d’article pour mon site, les bcaa : je vais y songer! Dans ce domaine, les résultats de recherches sont encore loin d’être consensuelles. Pour Nutratletic, l’étude doit être sérieuse mais ils auraient peut être obtenu les mêmes résultats avec du sucre comme ils ont du tester la boisson contre de l’eau colorée et aromatisée.

Répondre


Posté par isabelle MISCHLER Le 25 février 2010 à 22:46

@Raimbert ca y est j’ai publié un article sur les BCAA sur mon site à la rubrique « articles de synthèse : glucides, lipides, protéines » Pour résumer, les BCAA ont un intérêt certain en récupération pour limiter le catabolisme et l’immuno-suppression lié à l’exercice mais aucun effet positif sur la performance. Quant à l’effet positif sur la fatigue centrale, tout le monde n’est pas d’accord mais avec une tendance pour le :  » oui ». Les modalités de consommation sont également en discussion : protéines ou BCAA, avant-pendant et après ou après uniquement …. J’espère vous avoir un peu éclairé! mais le sujet est loin d’être consensuel pour certains aspects… Isabelle

Répondre


Posté par RAIMBERT Le 27 février 2010 à 12:14

Isabelle : merci je viens de lire avec attention votre article. Pour résumer (et comme vous le dites dans la comm ci-dessus), les BCAA peuvent être prises pendant (pour la fatigue centrale) et après pour la récupération (au même titre que les protéines dont ils sont issus). Quel est le grammage minimum dans les 2 cas ? J’insiste sur ce point car avec un ami Directeur d’une grosse enseigne Suisse (pour ne pas citer), nous avons fait une lecture des analyses nutritionnelles + ingrédients sur 5 marques principales d’après lui et on voit de tout. Entre les traces de poisson, crustacés pour la Spiruline Overstims, le fait qu’il faille prendre 9 gélules de BCAA Overstims pour avoir à peine 1g de BCAA (je les prends volontairement en exemple étant les leaders français), tjs les traces de poisson (ou autres) dans une boisson au gout sucré (regardez bien la liste et vous verrez !!!) on a de quoi être perdu !!! N’existe-t-il pas une référence dessus comme par exemple, il faut Xmg de Sodium par heure, Xmg de Magnésium… Enfin, pour m’intéresser de plus en plus aux boissons, que pensez-vous des maques présentes sur le marché (notamment Nutratlétic où Fred a l’air sous le charme et j’avoue avoir été également séduit par le discours, le gout et l’analyse nutritionnelle (qui permet de voir ce que la boisson a dans le ventre avant de tester)) ? C.R

Répondre


Posté par isabelle MISCHLER Le 1 mars 2010 à 10:54

@raimbert En France, d’après mes connaissances, la vente d’acides aminés libre n’est pas autorisée. Je me trompe peut-etre mais je crois que c’est toujours le cas. D’ailleurs, si vous regardez bien la compo du produit overstims, il s’agit d’un isolat de protéines et non de BCAA libres! Pour cette raison, vous devez en consommer plus pour avoir la teneur en BCAA souhaitée! D’après la littérature, il n’existe pas de données fiables montrant l’intéret de prendre des BCAA plutot que des protéines totales. Alors, autant partir sur des protéines classiques telles un malnge cséine/whey. La seule donnée fiable est la prise de protéines ou de BCAA en récupération. En général, il est conseillé d’en consommer environ 0.4/0.5g de protéines /kg de poids par heure pendant les 2-3 heures suivant l’arrêt du sport. Isabelle

Répondre


Posté par isabelle MISCHLER Le 1 mars 2010 à 11:04

@raimbert Concernant les marques présentes sur le marché français, elles sont plutot de bonne qualité. Le seul défaut est la tendance des fabricants à en faire parfois un peu trop …et ajouter des ingrédients inutiles. Normallement, pour avancer une allégation santé lié à un ingrédient, vous devez mettre en oeuvre une étude clinique. Comme cela coute cher, personne ne le fait. Et ainsi, on se retrouve avec des boissons isotoniques qui ne le sont pas, des anti-crampes, des boissons rapides et lentes etc etc… sans aucun contrôle. La diététique du sportif est somme toute assez simple mais les sportifs ont besoin de se rassurer.Si si!!! Et alors, vive le marketing qui rassure! Alors on prends un gel bidule au 5eme km et un gel truc juste avant l’arrivée pour éviter l’hypo et se donner un coup de boost! Non, une bonne alimentation tout au long du parcours ne doit pas donner d’hypoglycémie… Je vais essayer d’aborder un peu plus ces aspects dans mon blog car je pense qu’ils intéressent de nombreux sportifs…

Répondre


Posté par P. Grenier Le 3 mars 2010 à 12:30

Bonjour, J’ai rencontré hier un vendeur Herbalife. Honnêtement,on est loin du requin qui vendrait sa mère en même temps que ses produits. Il m’a laissé qq echantillons à tester.. je fais ça ce W.E. 1 sachet pour le petit Dejeuner (formue1, de mémoire), 1 boisson iso (citée ci dessus), et une pastille effervescente (à base de caféïne, …, …). Il sponsorise une équipe pro de basket de ma ville (Arras), j’ai du mal à croire, qu’on leur ferait prendre n’importe quoi… enfait, j’ai confiance, mais de ce que je lis sur le net…. je commence à m’inquiéter un peu… Je cherche juste à récupérer de mes entrainements, de mes courses (10, et je vais vers le semi pour passer ensuite en marathon)… je ne sais jamais quoi manger avant de partir courrir, ni quoi boire pendant, après… sa solution me plaisait bien ? Peut être en avez vous d’autres à proposer ?

Répondre


Posté par Maurice Erisier Le 17 juillet 2010 à 17:23

Une boisson isotonique est certainement indispensable pour faire un sport d’endurance de plus d’une heure. Les boissons du commerce feront l’affaire mais on peut tout aussi bien préparer sa propre boisson. Certains sites (Sport Passion par exemple http://www.sport-passion.fr/conseils/boisson-isotonique.php ou d’autres reprenant plus ou moins les mêmes termes) proposent des recettes simples à préparer et économique qui valent tout aucun qu’une boisson achetée dans le commerce.

Répondre


Posté par Christophe MICLO Le 22 juillet 2011 à 8:36

Bonjour, je suis chez Herbalife également, et je peux vous dire que ce que l’on voit sur le net à propos de la société Herbalife, c’est de la foutaise tout simplement. Nous n’avons d’excellents produits. Vous parliez d’H3O Pro, très bien ! Je suis grand cycliste j’ai roulé 19 000 km en quelques années. Je suis devenu Distributeur après avoir testé les produits Herbalife, car avant je n’avais aucune idée de ce que c’était la nutrition ! Croyez-moi que d’y prêter attention ça change tout. Je ne sais pas qui est le meilleur dans ce domaine là, Herbalife s’intéresse au sport que depuis quelques années, et H3O Pro est le premier produit 100% consacré au sport. Nicolas Becker, champion de france de triathlon, sponsorisé par Herbalife, utilise H3O Pro, et en est satisfait, c’est un professionnel il est + à même de juger la boisson que des gens non sportifs assis derrière un ordinateur. Donc c’est bien de dépasser les rumeurs, les apprioris, et de tester avant de juger 🙂 cordialement.

Répondre


Posté par RAIMBERT Le 30 juillet 2011 à 13:36

Tu es sportif ou non car tu es aussi derrière ton ordi pour écrire cela 🙂 Ce qui me fait rire avec vous (les vendeurs Herba), c’est que vous êtes (enfin avez été) tous de grands sportifs ! Pour ton information, méfies-toi du sponsoring car sponsoriser = payer pour dire que. Tu crois que les joueurs de Los Angeles utilisent Herbalife ? Ceux de Strasbourg, je peux te dire que non ! Je parle de ce que je sais… Quant à Nicolas Becker, précise bien son sport stp (enfin sa spécialité dans ce sport) et surtout l’année de son titre, ca évite de faire croire des choses ! Je te souhaite de bonnes ventes et donc de bonnes commissions car à la différence de toi, j’ai une marque que j’achète mais je ne suis pas payé pour la mettre en avant (ce que je ne fais pas ici d’ailleurs). Ciao le sportif

Répondre


Posté par Héloïse Le 24 août 2011 à 10:06

C’est dingue comme les gens se font direct une idée lorsqu’il s’agit de marketing de réseau, comme si on n’avait plus le droit de gagner sa vie LOL Bref, je tombe ici par hasard en cherchant de l’info sur H3pro, j’ai travaillé avec Herbalife plusieurs années avec d’excellents résultats grâce aux produits, j’ai changé de société entre-temps ayant découvert une gamme à la pointe de la technologie et donc plus actuelle, plus naturelle et encore plus efficace mais ça ne m’empêche pas de revenir vers certains produits Hbl au besoin. Je cherchais une boisson isotonique et des barres protéinées, pourquoi pas H3pro si ça marche. Je vais voir tes autres articles : )

Répondre


Posté par Héloïse Le 24 août 2011 à 10:08

Ps: ah oui comme dit qqun plus haut, on peut faire sa propre boisson, je l’ai testé (j’en parle sur mon blog dans l’article lié au fit challenge) et c’est très bien aussi!

Répondre


Posté par Christophe MICLO Le 24 août 2011 à 10:26

A monsieur RAIMBERT « je sais tout », pour ton information je ne suis pas payé sur la promo faîte à Herbalife. Je ne suis pas payé pour dire ce que je dis. Avant d’être chez herbalife j’y croyais pas du tout nonplus, jusqu’au jour où jai testé et ou j’ai constaté par moi-même:) Pour être sportif oui je le suis, je roule en vélo de route et contre la montre 5000km par an, en plus de 4 métiers. Donc je pense que je peux m’estimer au rend de sportif^^ J’ai testé diverses boissons iso comme isostar notamment. Herbalife H3O Pro a été la meilleure boisson testée jusqu’à présent, en attendant que la nouvelle gamme Herbalife24 sorte en France. Sur le sponsoring tu as parfaitement raison, les équipes sponsor herbalife n’utilisent pas toutes forcément les produits herbalife, mais bon ça c’est à eux de voir, chacun peut ou non y trouver son compte.

Répondre


Posté par RAIMBERT Le 25 août 2011 à 8:15

Lol. « je ne suis pas payé sur la promo faîte à Herbalife » => tu n’es pas payé pour vendre des produits Herbalife ? Si, donc faire la promo comme tu le fais te permets d’engranger des clients ! Avec le beau lien dans ton nom en plus…!!! Je n’ai pas dit que tu n’étais pas un sportif, j’ai dit « Ce qui me fait rire avec vous (les vendeurs Herba), c’est que vous êtes (enfin avez été) tous de grands sportifs ». Je me remets en tete les personnes sur votre stand au Tri La Baule qui se disent sportif (triathlète) dont 1 qui avait réalisé une superbe perf sur Ironman (8h35!!!!). Voyant le physique du gars et sachant qu’il a refusé de me donner son nom, j’en déduis qu’il s’était mal renseigné sur les temps en vigueur ! Sache qu’il existe d’autres boissons d’Isostar (qui est loin d’être la meilleure du marché). Regarde un peu celles testées par Wanarun : Nutrathletic, Punch Power… Enfin sur le sponsoring, si demain la marque X met plus que Herbalife, vous n’avez plus rien (c’est valable pour toutes les marques et tous types de produits). Bonnes ventes

Répondre


Posté par Herve Zarka Le 30 mai 2013 à 13:32

Merci pour l’article interessant.

Répondre


Posté par Guillaume Le 19 juillet 2014 à 0:22

Bonjour à tous, J’ai lu tous vos commentaires et aimerais apporter le mien. Biensûr je vais commencer par la franchise en espérant que cela ne portera pas préjudice à mes propos, en vous disant que je suis Distributeur Indépendant Herbalife. Le mode de distribution des produits peut être contesté, on aime ou on n’aime pas, cela regarde chacun. Concernant la qualité des produits, pour les consommer régulièrement, je peux juste dire qu’ils sont bons et efficaces (tout dépend de l’objectif recherché). De plus, cela n’atteste pas de la qualité mais de la conformité des produits, mais il est bon de savoir que sur le territoire français les produits sont contrôlés régulièrement par des organismes indépendants pour attester que leur composition est conforme à l’étiquetage. Concernant le prix, je ne dirai pas qu’ils sont onéreux mais s’ils le sont plus que des produits du commerce cela ne me dérange pas car j’estime que la qualité nécessite parfois de mettre le prix. Ce que je sais aussi du H3O Pro (en plus de tout ce qui a été dit), boisson isotonique, c’est ce que sa formulation est proche de celle du plasma sanguin donc assimilable rapidement par l’organisme. Depuis, Herbalife a développé une gamme de nutrition sportive H24 comprenant notamment une boisson Hypotonique (Hydrate) moins sucrée que H3O Pro mais pour des besoins différents. Quant au sponsoring, Herbalife sponsorise uniquement s’il y a consommation : cela signifie que David Beckham a consommé les produits ainsi que l’équipe du LA Galaxy puisque le sponsoring était sur l’équipe entière … en revanche concernant Léo Messi (et oui, lui aussi) lui seul faisait l’objet de sponsoring (pas le Barça) … et je ne vous parle pas actuellement de Cristiano Ronaldo. Je tiens à préciser que je ne prétends pas être un grand sportif (même si parfois je porte avec fierté mon t-shirt Beckham ou encore celui de C. Ronaldo tout comme certains sont fiers de porter le maillot de joueurs de basket même s’ils n’ont pas la ligne sportive), cela s’appelle « promouvoir une marque » sauf qu’à une différence près : je préfère promouvoir la marque qui va me rapporter de la clientèle plutôt que de porter d’autres marques qui ne me rapportent rien et dont je fais la pub gratuitement (pour faire comme tout le monde). Après, derrière tout sponsoring oui il y a un intérêt financier (on ne vit pas chez les bisounours) mais si Messi fait des pubs pour des rasoirs c’est pas pour ça que je vais acheter le rasoir (je ne ressemblerai pas à Messi en me rasant) en revanche si un sportif de haut niveau comme lui améliore ses performances par une nutrition sportive optimisée ( la nutrition ne fait pas tout mais elle a son importance) je veux bien croire que cela peut être bénéfique pour d’autres sportifs (d’ailleurs mes clients me rapportent régulièrement leurs impressions sur les résultats constatés). Pour ma part, ma ligne de conduite business est la suivante : je ne cherche pas à comparer les produits Herbalife avec d’autres du commerce car je n’ai pas de temps à perdre à argumenter. Chacun croit ce qu’il veut je préfère mettre en avant mes produits et surtout le suivi que j’apporte à mes clients. Comparer ou critiquer c’est faire de la pub gratuite à la concurrence si tant est que l’on puisse parler de « concurrence ». Concernant le professionnalisme et la crédibilité des distributeurs Herbalife, cette affaire est accessible à tous mais j’estime qu’un bon distributeur le devient en se formant. Certes, nous sommes formés à des techniques de vente et de développement de notre affaire mais pas seulement : nous avons aussi régulièrement des formations sur les principes de nutrition (sans être nutritionnistes mais pour mieux connaitre les mécanismes qui entre en jeu afin de mieux conseiller notre clientèle … en cas de pathologie particulière je redirige toujours mon prospect vers son médecin, le spécialiste de santé, chacun son métier). Je me documente aussi bcp ici ou là sur la nutrition et les liens avec différentes pathologies que peuvent rencontrer les gens. Et bien que j’estime que se former (quelque soit le domaine) est nécessaire pour connaitre son métier, Herbalife permet aussi à chaque distributeur via son accès de se former en ligne grâce à des vidéos et divers documents (c’est le minimum). On ne réussit pas forcément simplement en signant un contrat de distributeur et cet acte ne fait pas de nous un bon distributeur, c’est après que tout se joue (la formation et l’expérience) et comme dans tout métier il y a des bons et des moins bons. Merci de votre attention et peut-être à bientôt. Guillaume

Répondre


Posté par David Le 1 mars 2016 à 7:20

La composition des produits est schémtiquement la suivante : Pour la boisson nutritionnelle : des protéines de lait et de soja – attention pour ceux qui sont allergiques – des fibres alimentaires, des sels minéraux, des vitamines et des glucides. Il s’agit en fait d’une boisson protéinée substitut de repas. Pour H3OPRO : essentiellement des glucides (32 g/37), des vitamines et des sels minéraux. Au-dessus de cette approche vous essayé?

Répondre


Laisser une réponse