Vrai Test AVIA AVI-QUEST (2)


 

AVIA AVI QUEST

Il y a environ un mois, je vous parlais de mes toutes nouvelles AVIA AVI-QUEST avec lesquelles j’envisageais de grandes choses après 2 toutes petites sorties rapides de test. A l’époque, je souffrais déjà d’une blessure au pied droit contractée en courant en Vibram. Depuis cette date, je n’ai pas beaucoup couru car cette maudite blessure est toujours bien présente. Cependant, le peu de kilomètres que j’ai réussi à faire, je les ai tous faits en AVIA.

Faisant fi de toutes précautions élémentaires en cas de douleur persistante, j’ai, en effet, continué à courir. Bien entendu, je ne me suis pas lancé dans de longues chevauchées ni dans des séances de VMA très appuyées mais j’ai maintenu un rythme, très moyen pour moi, de 2 sorties d’une heure par semaine. J’ai testées toutes les paires de running que j’ai à la maison et comme vous le savez, elles sont nombreuses, Vrais Tests obligent. Et la seule chaussure avec laquelle j’ai réussi à passer le premier carrefour en sortant de chez moi est cette AVIA AVI-QUEST.

Cela en dit long, d’une part, sur le confort et l’amorti de cette chaussure, d’autre part, sur son côté « intuitif » dont je vous avais parlé précédemment. Je vais me citer pour ceux qui auraient oublié « L’AVI-QUEST est une chaussure … intuitive. Ce n’est pas moi qui le dit. Intuitive car conçue suivant les principes de la proprioception qui est comme chacun sait « le sens de la position du corps dans l’espace et le positionnement des différents segments de membres les uns par rapport aux autres » quand elle est consciente et « les mécanismes d’adaption rapide intervenant dans le contrôle de la contraction musculaire et les ajustements posturaux » quand elle est inconsciente ». Et c’est sans doute ce côté « intuitif » qui m’a permis de continuer à courir car à peine le pied posé au sol, l’ensemble des chaînes musculaires de la jambe se mettaient en branle, diminuant ainsi les charges consécutives à l’impact ou à la propulsion en fin de foulée.

Vous l’aurez aisément compris, rien que pour m’avoir permis de courir en étant blessé – pas de commentaire, merci, sur ma bêtise, d’autant que l’IRM passée jeudi soir a révélé qu’il s’agissait d’une fracture de fatigue du second métatarse … – je suis tombé amoureux de cette chaussure. On dit parfois que c’est dans le malheur qu’on reconnaît ses vrais amis … J’ai même poussé le vice de cette nouvelle histoire d’amour jusqu’à me faire une mini séance mixte VMA (5×30/30) EMA (1 km à 90%) pour commencer à entrevoir ses possibilités en matière de dynamisme et là non plus je n’ai pas été déçu. En dépit de son poids (400g en 11,5), conséquence de sa carrosserie de luxe, l’AVI QUEST, même si ce n’est clairement pas un modèle racer, réagit très bien aux sollicitations.

J’envisage sérieusement, entre d’autres Vrais Tests, de continuer un bout de chemin avec mes AVI QUEST et de disputer, par exemple, le marathon de Paris 2011 avec, si tant est que ma blessure soit guérie d’ici là …

Elles sont difficiles à faire venir des USA. AVIA ne les expédie pas hors du territoire Américain. J’ai trouvé un site qui les exporte mais elles sont plus chères que le prix conseillé par AVIA : http://www.shoebuy.com/avia-avi-quest/365907

10 commentaires sur “Vrai Test AVIA AVI-QUEST (2)”


Posté par dan33 Le 21 novembre 2010 à 9:59

Je n’arrive pas à les joindre pour connaitre un site ou les acheter

Répondre


Posté par fred0 Le 21 novembre 2010 à 11:12

Tu es grave quand même des fois 😉

Répondre


Posté par dan33 Le 21 novembre 2010 à 12:18

j’ai trouvé un site US. Commandé ce matin na 🙂

Répondre


Posté par didier Le 21 novembre 2010 à 15:16

je comprend mieux pourquoi nous n’avions pas eut de nouvelles de votre marathon prevu en five fingers …! Je vous souhaites un bon courage. P.S. Est ce que votre mesaventure n’aurait pas merité un article quand a votre pratique de la course minimaliste ?

Répondre


Posté par fredbros Le 21 novembre 2010 à 15:31

@didier : j’ai prévu un article mais il faut que je le formule « intelligemment » …

Répondre


Posté par Tom Le 24 novembre 2010 à 9:08

C’est justement la question que j’allais poser : l’expérience minimaliste est-elle terminée pour toi ? En ce qui me concerne, c’est le cas après avoir connu des douleurs insupportables dans les talons. Je suis revenu aux chaussures classiques avec lesquelles, tout compte fait, je n’ai aucun problème.

Répondre


Posté par fredbros Le 24 novembre 2010 à 10:09

Je me tâte … J’avoue que je ne sais pas trop surtout qu’une nouvelle marque US m’a demandé de tester un proto en 2011 … C’est sans doute plus la foulée qui est responsable de la fracture que la chaussure minimaliste en tant que telle mais le lien entre les deux est ténu 🙂

Répondre


Posté par fred0 Le 24 novembre 2010 à 10:29

En même temps tu n’as été trop dans la progressivité pour ta pratique du minimalisme!!! Passer de chaussures à « pas de chaussures » en si peu de temps avec une prépa marathon en plus… A mon avis, rajouter une séance courte par semaine en minimalistes tous les 3 mois aurait pu t’éviter ces désagréments mais il est vrai qu’il est parfois difficile d’être raisonnable quand on est emballé par un concept!! 😉 Un an minimum très progressif me semble bien comme approche avant de basculer complètement si satisfait.

Répondre


Posté par fredbros Le 24 novembre 2010 à 10:31

100% d’accord. C’est d’ailleurs l’un des points que je mettrai en exergue dans mon article à venir sur les « méfaits » du minimalisme.

Répondre


Posté par Running ON clouds … Le 29 novembre 2010 à 3:02

[…] : vous savez, si vous me suivez régulièrement sur Wanarun, que mes AVIA AVI-QUEST, sont basées sur les mêmes principes de mise en branle des mécanismes de la proprioception mais […]

Répondre


Laisser une réponse