UTMB 2013 : les parcours de repli



 

chamonix-utmb-2013Depuis 2010, toutes les éditions de l’UTMB ont subi un temps météorologiques compliqués. Obligeant l’organisation a réagir au dernier moment pour assurer la sécurité des coureurs et des bénévoles. Difficile de réagir en quelques heures, d’expliquer au milliers de coureurs, et de redéployer le matériel en quelques heures pour assurer une course de manière optimale.

Cette année l’orgnisation a tout prévu et tout organisé en conséquent. Le but : anticiper plusieurs scénarios pour permettre d’avoir une certaine sérénité et ne pas réagir dans l’urgence.

UTMB 2013 : 4 parcours différents en fonction de la météo

La décision du changement de parcours sera annoncé vendredi matin 8h pour un départ vers 16H30. 4 scénarios météo sont pris en compte : beau temps, beau temps en début de week-end et mauvais en fin de week-end, mauvais temps en début de week-end et beau temps en fin de week-end, mauvais temps tout le week-end. L’organisation souhaite préserver la distance et le dénivelé

En cas de beau temps, aucune surprise les coureurs feront le tour de la chaine du mont-blanc classique. Si le temps est mauvais, les coureurs resteront sur la vallée Chamonix avec une boucle vers les contamines retour près de Chamonix et une deuxième boucle vers Vallorcine.  En cas de mauvais temps en début ou en fin de week-end, la boucle sans danger sera préservée et les coureurs seront transféré en bus par le tunnel du Mont-Blanc pour aller ou revenir de Courmayeur toujours dans l’idée de faire 2 boucles au départ de Chamonix.

CCC : un parcours de repli commun avec l’UTMB

En cas de mauvais temps, le départ sera donné depuis Chamonix pour une boucle équivalente a la deuxieme partie de l’UTMB sur la valée de Chamonix en direction de Vallorcine.

TDS : un parcours plus long

Si la météo n’est pas de la partie, le parcours sera rallongé avec des variantes permettant d’éviter les points hauts comme le Col de Chavanne.

Tout ce qu’on peut espérer c’est qu’il fera beau pour que les coureurs puissent faire le tour du Mont-Blanc sans souci et en toute sécurité. En tout cas, l’organisation fait le maximum pour proposer une alternative logique quelques soient les conditions météo du week-end.

Laisser une réponse