Trail Experience By Asics


 

Comme on vous l’avait annoncé ici ou il y a quelques temps, Wanarun a été invité par ASICS pour faire partie de la Team ASICS Press 2011. C’était d’abord l’occasion pour fred de participer au marathon de Paris et pour moi de participer à la 6000D… enfin à la version courte en fait, le trail des 2 lacs. Le rendez-vous était donc pris avec ASICS et les autres membres de la Team Press pour un petit week-end bien sympa à La Plagne.

Je reviendrai plus tard sur le trail en lui-même (une première pour moi), je vais d’abord vous présenter une activité à laquelle on était invité le vendredi après-midi sur le site du village départ : le Trail Experience By ASICS, ou TEBA pour les intimes.

En quoi ça consiste ?

A participer à une session d’entrainement gratuite par petits groupes, encadré par le Team Trail ASICS et équipés de la tête aux pieds (ou presque… prévoyez quand même un short et des chaussettes) par ASICS et ses partenaires.

Concrètement, le nombre de places étant limité, il faut s’inscrire soit à l’avance sur Internet, soit sur place s’il reste des places. La dernière session de l’année aura lieu lors de la Gapen’cimes, le 1er octobre. Après avoir rempli un formulaire, vous êtes pris en main par le Team Trail pour vous équiper ( Thomas Saint Girons pour ma part) : t-shirt TEBA, chaussures de trail ASICS (il y a 2 ou 3 modèles disponibles par pointure), montre et ceinture cardio Suunto T6C et lunettes Cébé. A la fin de la session, vous pouvez garder votre t-shirt transpirant, mais vous devrez rendre les autres joujoux.

Ensuite, Laurent Ardito, le Team Manager, nous a présenté rapidement les membres de l’équipe (sportifs et encadrants) et le déroulement de la session encadrée par 4 coureurs de l’équipe officielle : Emmanuel Meyssat, Patrick Bohard, Thomas Saint Girons et Franck Bussiere.

C’est parti pour un échauffement de 10 minutes environ à allure tranquille pour rejoindre une piste longeant l’Isère, suivi d’un test de 1500m que l’on doit courir à l’allure d’un footing de 1h à 1h30. Enfin on s’équipe d’un appareil Myotest (le PRO ou le SPORT, je ne sais pas) pour analyser notre foulée.

Retour à la case départ. On rend les équipements et on récupère son dossier avec la courbe de FC et les données myotest pour aller ensuite voir, soit Laurent Ardito, soit Pascal Balducci, l’entraineur du team. Un peu de bavardage plus tard, on récupère quelques infos sur sa VMA, les allures d’entrainement à utiliser et les caractéristiques de sa foulée.

C’est bien sympa tout ça mais à quoi ça sert ?

Hummm… bonne question…

On peut dire que cela permet de tester quelques équipements, en particulier les chaussures. Oui mais… difficile de donner un quelconque avis sur les Trail Attack que j’ai eu aux pieds au bout de 20-25 minutes de course, sur bitume en plus ! Si vous avez tendance à toujours voir le verre à moitié plein, vous me direz que c’est toujours mieux que 5 minutes sur la moquette d’un magasin de sport. Certes…

On reçoit une analyse et des conseils d’entrainement personnalisés, évalués sur les données mesurées. Sauf que je me demande encore comment ils ont calculé ma VMA : car simplement avec mes temps de référence sur 10km et marathon, et ma courbe de FC sur un 1500m couru à allure libre, je doute de la précision du calcul. Et concernant ma foulée, je suis équilibré entre droite et gauche, et je suis plutôt terrestre mais limite aérien. Je réfléchis encore à comment exploiter cela 😉

Sur l’intérêt technique ou performance de la session, mon avis est un peu mitigé : forcément, en 1h-1h30 de session, difficile d’avoir quelque chose de très poussé et de très précis. Donc pour quelqu’un qui s’entraine seul, sans avoir de repères, c’est sans doute une bonne expérience pour découvrir certaines notions et se mettre sur les bons rails. En revanche pour quelqu’un d’expérimenté ou qui est dans un club avec un bon entraineur, l’intérêt est plus limité sur l’aspect coaching et performance.

Malgré tout, j’ai quand même reçu des conseils intéressants sur comment améliorer mon entrainement et j’ai trouvé l’expérience très sympa, en grande partie grâce aux échanges avec les coureurs de la Team Trail qui sont très accessibles et répondent volontiers aux questions pendant la session ou en dehors.

De toute façon, simplement profiter et échanger avec les autres, il parait que ça fait parti de l’esprit trail, non ?

PS : merci à Aurélie pour les photos

Laisser une réponse