Trail du cassoulet 2012 : compte-rendu, résultats et photos



 

Maxime Durand dicte sa loi à Verfeil !

Les Trotteurs de la Balerme savent recevoir. C’est bien connu ! Et avec plus de dix d’expérience dans le domaine, on peut dire que les traileurs et autres coureurs à pied qui se pointent chez eux sont choyés et gâtés comme nulle part ailleurs… Déjà à l’inscription, c’est une petite cassolette de cassoulet qui vous attend avec la boîte qui va avec… cela fait toujours plaisir non ? Mais ensuite, dès que les courageux compétiteurs en ont terminé, tout du moins pour ceux du 14,5 km dans un premier lieu, c’est la première tournée, la premier service d’un monumental cassoulet qui est servi à l’intérieur de la salle En Solomiac, véritable salle des fêtes de Verfeil, mais qui se déguste soit dans l’ambiance surchauffée de la bandas qui anime la journée, soit à l’extérieur du grand parc ombragé et entretenu qui aura aussi servi aux plus petits pour en découdre sur les distances qui leur étaient proposées… Vous l’aurez donc bien compris, toute l’équipe de Marc Montal et Olivier Bizard a mis les petits plats dans les grands pour la dernière manche du challenge Lévy-Running Mag mais aussi avant-dernière de celui des trails du Sud-Ouest. Du coup, on ne vous cachera pas non plus qu’il fallait s’y prendre à l’avance, bien à l’avance pour obtenir son précieux sésame : un dossard ! Chaque année le quato de 1500 coureurs fixé intelligemment par les organisateurs justement pour qu’ils arrivent à gérer l’ensemble de la manifestation sans débordement et surtout dans une belle convivialité est facilement atteint avec toujours 300 places réservés aux marcheurs et puis une nouvelle fois plus de 800 coureurs sur le 14,5 km, véritable distance phare de la journée. Presque 300 se retrouveront donc sur le 32km et une centaine tenteront même cette distance en équipes de deux (50 équipes).

Du coup, si sur le challenge Lévy-Running mag les positions en tête étaient quasi acquises à jamais, Nicolas Miquel et Pascale Marty faisant cavaliers seuls depuis belle lurette, il n’en est pas moins vrai que le 32 km qui servait donc de support aux deux challenges était pour le moins très relevé. On y retrouvait toute la fine fleur régionale avec les habitués, Perrier, Geay, Bériot, Thisse et donc Miquel, mais aussi un certain Maxime Durand, véritable champion national dans le domaine, sélectionné cette année entre autres pour les « Europes » de montagne avec l’équipe de France. C’est donc bien lui qui mettra le feu aux poudres pour ne plus jamais être inquiété… Il avouait être en plein préparation pour les Templiers (trail de 72 km fin octobre qui fait office de championnat de France officieux à Millau) et comptait déjà deux minutes d’avance sur Nicolas Miquel au premier passage sur la ligne, soit après 14,5 km d’effort. Nicolas lui craquera un peu, en pleine préparation pour le marathon de Toulouse, et verra revenir sur lui un trio composé de Bériot, Geay et Perrier. Ces deux derniers s’en allant même pour finir main dans la main en deuxième position… Corinne Degeois, que l’on a souvent l’habitude de voir dans le secteur, l’emporte chez les féminines devant Maud Respaud. En relais sur cette même distance, on notera que c’est la paire du Team Running Olivan Moreau-Amathieu qui s’imposera assez facilement. Thomas Moreau réussira le deuxième parcours le plus rapide de tous et parviendra même à reprendre au passage Maxime pour finir juste devant lui… Sur le 14,5 km enfin, c’est Christophe Cabannes qui s’impose en 53’27’’ (difficile de comparer avec les temps d’autrefois puisque tous les parcours ont été largement modifiés cette année !). Il devance Simon Giuliano de près de deux minutes et Julien Bouchu complète le podium. Stéphanie Chiappero en 1h12’48’’ finit juste devant Manuelle Moreau… Mais mon Dieu que le parcours du Trail du Cassoulet est piègeux à souhaits avec des petites côtes incessantes, des relances sans arrêt…

Tous les classements intégraux sont sur le site RunningMag!

Laisser une réponse