Trouver chaussure à son pied …


 

Ami pro-running minimaliste, ne lisez pas ce qui suit, c’est un sujet tabou. Pour mon premier article, je vais vous expliquer comment choisir vos chaussures avec des termes qui vont vous donner mal à la tête : pronation, supination, …

Trouver chaussure à son pied n’est pas chose aisée … Avec ces centaines de modèles, tous différents les uns des autres,  certains pour pronateur de plus de 80 kg,  d’autres pour des distances de moins de 10km sans parler des running minimaliste,  un magasin de running peut vite devenir un vrai labyrinthe.  Surtout quand les indications en magasins ne sont pas justes. Ne vous inquiétez pas Ariane m’a fournit le fil (ou devrais-je dire le lacet) pour nous en sortir et si possible avec la bonne paire !

Les différents types de chaussures :

Votre première question consiste à vous demander quel type de chaussure avez-vous besoin ?

  1. Vous avez des envies d’évasions, de chemins boueux, de montagne,  vous préfèrerez une chaussure de trail. De préférence Goretex si vous ne voulez pas avoir les pieds mouillés
  2. Vous voulez une 2eme paire pour les courses ou les séances rapides, orientez-vous vers un modèle racing. Ces chaussures sont légères avec peu d’amorti.
  3. Vous êtes attirés par le barefoot, … alors qu’est ce que vous faites dans un magasin de chaussure, allez plutôt lire les articles sur wanarun 😉
  4. Vous souhaitez vous entrainer  sur route, dans les parcs,  ou sur tapis roulant, ça tombe bien, la majorité des modèles sont pour vous.

C’est bon vous commencez à voir la sortie et cette belle Ariane ? Détrompez-vous ce n’est qu’un mirage car c’est là que tout se complique.

La pronation : où le thème interdit sur Wanarun

Pour être honnête avec vous, il y a encore un an, j’allais acheter mes chaussures chez D… au moment des soldes avec un seul objectif faire une bonne affaire. Et puis un jour … je me suis vu courir (merci d’ajouter une musique dramatique en fond sonore). Un test en magasin, où on vous demande de courir sur un tapis avec une caméra à l’arrière. Et là quel ne fut pas ma surprise de voir ma cheville rouler et mon pied s’enfoncer vers l’intérieur. Le verdict était tombé, je suis pronateur. Tout cela pour vous dire que la plupart des gens se croit universel mais qu’une grande majorité de personne (on estime à environs 70% à 80% de la population) a une tendance pronatrice.

C’est là que tout se complique. En effet, il existe différent degré de pronation et les fabricants ont donc conçu des chaussures avec différents degrés de correction. La meilleure solution est donc de faire un test sur tapis avec différents modèles et de vous faire conseiller par un vendeur.

Supination : et le Supin a peur

Et oui il a peur car il est en minorité. Moins de 10% des coureurs sont supinateurs (le pied roule vers l’extérieur). Et il n’existe pas vraiment de chaussure pour supinateur. Il privilégiera une chaussure neutre et plus souple ou ayant un amorti plus sur l’extérieur.

L’universelle :

Vous êtes universelle ? Vous êtes notre grand gagnant. En effet, vous pouvez faire votre choix parmi les modèles universelles. Votre choix se fera principalement sur le confort de la chaussure. A noter que certaines chaussures, ont un meilleurs amorti pour les personnes courant sur l’avant du pied.

Poids et distance

Personnellement, je pense que le poids et la distance n’ont qu’une importance relative. Si vous ne faites pas plus de 90kg, la plupart des modèles au dessus de 80€ seront adaptés à votre pratique. Mais bon c’est aussi mon intérêt pour le running minimaliste qui ressurgit, je n’aime pas rajouter trop d’amorti.

La taille

Un moyen simple et efficace et de mesurer votre pied et d’y rajouter un centimètre. Certaines marques ont la taille de la chaussure indiquée sur la boite (taille japonaise)

Conclusion :

allez dans un magasin de chaussure (ou chez un podologue), faites analyser votre foulée, faites vous conseiller la paire de chaussure adéquate et expliquer votre type de foulée. Il est bon de noter qu’il est très difficile de modifier notre façon de courir. Une fois que vous aurez trouvé la paire qui vous convient, il vous sera aisé de choisir une nouvelle paire en vous renseignant sur les équivalences dans les autres marques.

La vérité est ailleurs ?

Comme à pu le dire Fred dans son article « la pronation … c’est bidon », certaines personnes pensent que la pronation est « juste un moyen pour ce corps d’absorber l’énergie d’impact ». Alors faut-il corriger la pronation, courir pieds nus, courir sur l’avant du pied, laisser le corps s’adapter …  ? Je n’ai la réponse. Je voulais simplement attirer votre attention et éviter, par exemple, de voir des gens acheter des chaussures pour fort pronateur alors qu’ils n’en ont pas besoin juste parce que D…. fait une promo ou parce que la couleur est sympa.

Et par pitié, si on vous a conseillé une paire de chaussure en magasin et qu’elle ne vous convient pas, retournez-y et faites la changer.

Bon je vous laisse Ariane m’attend.

5 commentaires sur “Trouver chaussure à son pied …”


Posté par VincentC Le 27 juillet 2010 à 8:01

Bonjour, Merci pour cet article. Etant plutôt minimaliste, je ne m’engagerai pas sur le thème pronation. Juste un commentaire sur les modèles trail: j’évite systématiquement le gore tex – d’abord c’est moins transpirant, et surtout, si le terrain est très humide, l’eau finit par rentrer dans la chaussure (ne serait-ce qu’au niveau cheville) et en reste piégée. A mon sens, mieux vaut un modèle bien aéré (type mesh) qui laisse l’eau entrer et sortir et sèche très vite. J’ai fait des trails avec passages dans des flaques bien profondes (jusqu’au genou !) et j’ai été très heureux à l’époque d’avoir choisi des chaussures NON Goretex. Par ailleurs, les modèles Goretex sont plus chers. Vincent

Répondre


    Posté par alex Le 27 juillet 2010 à 21:50

    @VincentC : merci pour le conseil pour les chaussures en Goretex, je n’ai jamais eu l’occasion de tester en terrain vraiment humide @Aurélie : en fait quand tu coures sur l’avant du pied, tu atterris généralement sur l’extérieur de ton pied puis tu roules vers l’intérieur pour absorber le choc. Ce que je voulais dire c’est que certaines chaussures ont un amorti accentué sur l’extérieur du pied (pour parler de ce que je connais, la cumulus de chez asics, par exemple), ce qui te permettra de limiter les chocs et d’être un peu plus stable. Après si tu es habitué à courir avec peu ou pas d’amorti, tu peux bien sur aller sur une chaussure légère sans amorti. @Clara : le choix des semelles faites sur mesure est une bonne chose. Tu as ta propre correction que tu peux mettre dans une chaussure universelle ce qui te facilite grandement le choix. Le sujet de la musculation permettant d’atténuer la pronation m’intéresse grandement, as-tu obtenu une amélioration ?


Posté par Aurélie Le 27 juillet 2010 à 9:29

Bonjour Alex et merci pour ce premier article. Je n’étais déjà pas une grande spécialiste des chaussures, depuis que je n’en mets plus c’est donc encore pire… Il y a cependant quelque chose que je ne comprends pas : tu écris « A noter que certaines chaussures, ont un meilleur amorti pour les personnes courant sur l’avant du pied. » Pourtant lorsque l’on court sur l’avant du pied, on a précisément pas besoin d’amorti (c’est la raison pour laquelle c’est une foulée que l’on adopte en courant nus pieds). Je ne vois donc pas la raison pour laquelle on privilégie cet amorti avec une chaussure (ce n’est pas une question piège hein ?, c’est juste que je me pose la question 🙂

Répondre


Posté par Clara Le 27 juillet 2010 à 9:42

Bonjour Alex, Par expérience personnelle (récente, je suis une « newbie » 😉 je préfère acheter une paire de running universelle et pas trop bardée de technique, puis faire réaliser des semelles chez un podologue. Je fais partie de la majorité « pronatrice », et je n’aurais sans doute pas apporté de correction particulière si je n’avais pas la chance d’avoir en plus les genoux rentrants en position debout, ce qui accentue le mouvement quand je cours, sollicite les tendons de la patte d’oie, etc… Une autre solution passe par la musculation, je fais les deux : semelles + muscu des quadriceps et je ne me fais plus mal. Bonne continuation !

Répondre


Posté par arle Le 27 juillet 2010 à 20:48

il est préférable de faire comme clara que de s’aventurer à acheter une chaussure qui va corriger de manière hasardeuse la pronation. sinon tres bon article alex

Répondre


Laisser une réponse