Test K-Swiss Blade-Max Glide



 

20130301-153237.jpgDepuis que je pratique le triathlon je suis surpris d’y trouver des équipementiers qui ont notoriété dans le milieu et qui n’arrivent pourtant pas à se diversifier sur d’autres segments.

C’est le cas notamment de k-Swiss (prononcer Kay-Swiss) l’équipementier californien créé en 1966 s’est spécialisé entre autre dans le tennis (Chaussures utilisées par Gaël Monfils) puis dans le sportswear et enfin dans le running mais avec une connotation particulière en triathlon. Pourtant quand il s’agit courir que ce soit en Tri ou en CAP … il s’agit courir !

 

Aujourd’hui je vous présente la Blade-Max Glide.

Modèle annoncé sans correction catégorie universelle pour tout type de course notamment les sorties longues. Son poids reste correct, elle affiche 271g.

Chaussures d’une grande sobriété, pas de chichi mais pas de mesquinerie non plus. Sa tige d’un seul tenant sans coutures la rend très confortable. Le blason cousu en sur-épaisseur provoque une raideur sur la face externe lors des toutes premières sorties, mais cette sensation s’estompe vite.

Le système de lame, qui caractérise sa semelle, apporte une grande qualité d’amorti, tant sous le talon que sous la partie avant du pied.

 

En complément des sorties terrain, j’ai eu l’occasion d’effectuer un test en statique et en dynamique chez mon podologue (cf photos jointes). Sur tapis il en ressort que la chaussure est plus dynamique avec de la vitesse.

La surface portante sur l’avant du pied la rend très stable et sûre. On a vraiment l’impression d’être sur des rails.

Très typées bitume ces chaussures sont également à l’aise sur chemins faiblement accidentés, en revanche les semelles rainurées embarquent vite les cailloux ce qui peut être rapidement désagréable.

Les lacets manquent un peu de longueur mais ils ont été particulièrement bien étudiés. Ovales sur la partie passante, ils sont en grain de riz sur les extrémités ce qui permet un laçage fiable, qui ne se défait pas ni se détend en courant. Peut-être est-ce pour cela qu’ils sont plus courts. Plus besoin de double nœud !

Après plus de 300 km aux pieds, je considère cette chaussure comme une des meilleures routières qu’il m’ait été permis de tester.

 

Les plus :

  • grand confort grâce à une tige sans couture
  • très bonne stabilité
  • grande surface portante

 

les moins :

  • Dite universelle mais le moulage de la semelle est plus dense en interne qu’en externe donc une très faible correction de pronation.

 

 

Laisser une réponse