Stairway to heaven ou montée d’escaliers



 

Non je vous rassure, nous n’allons pas parler de musique aujourd’hui avec ce mythique titre de Led Zeppelin mais il est vrai qu’en m’entrainant ce matin, la lumière filtrante du lever de soleil m’a donné des idées poéstairway-to-heaventiques. Et le titre de cette chanson va peut être devenir votre entrainement favori…

L’un des exercices classiques de l’entrainement en course à pied est la côte : monter une côte avec un maximum de pentes et répéter autant que possible et le plus vite possible.

En milieu urbain, c’est n’est pas toujours simple de trouver une côte intéressante à moins d’habiter Montmartre ou San Francisco. Il faut alors se rabbatre sur une variante de cet entrainement : la montée d’escaliers.

Cela peut paraitre plus simple aux premiers abords mais c’est beaucoup plus compliqué qu’une simple côte. En effet, lorsqu’on monte une pente, on se focalise sur la montée et peu importe si la taille de la foulée diminue en approchant du sommet… Mais les escaliers sont plus traitres, ils sont rangés / espacés de manière mathématique. Vous allez devoir rythmer et caler votre foulée sur leur espacement. deux par deux ou trois par trois, il faudra garder le rythme sinon vous allez vous emmêler les pinceaux et vous risquez une bonne chute.

Alors vous allez me dire « J’ai déjà monté des escaliers en courant et je n’ai pas eu de souci »… Bien sûr c’est à la portée de tous sportifs, mais nous parlons d’entrainement et vous allez répeter l’opération 10, 20 voire 30 fois…. Je peux vous assurer qu’après un certain nombres de montées votre esprit n’est plus aussi vif, les jambes ne répondent plus aussi bien et vous ratez une marche assez facilement. Il faut donc être vigilent et concentré tout au long de la séance mais il ne faut pas oublier que la fin sera difficile.

Les montées d’escaliers sont exigeantes mais elles vous permettront de progresser. Vous allez travailler la posture, le rythme, les montées de genoux et vous renforcerez ainsi les muscles des jambes.

 

 

Laisser une réponse