Semi de Paris – Les excuses d’Amaury Sport Organisation


 

Le communiqué d’ASO sur le site web de la course : http://www.semideparis.com/2010/fr/excuses.html

« A toutes et à tous,

A l’occasion de cette 18ème édition du Semi-Marathon de Paris, confrontés à des modifications de parcours importantes en raison des travaux de tramway, nous avons souhaité reconfigurer les zones départ et arrivée.

Pour ce qui concerne le départ, et répondant en cela aux souhaits de nombreux coureurs, nous avons organisé cette zone en permettant l’entrée sur la gauche et la droite des sas, ce qui a été de nature à en faciliter grandement l’accès.
Cette reconfiguration du départ a eu pour conséquence de modifier très sensiblement la zone arrivée.

Nous avons malheureusement sous-estimé les flux, compte tenu de la largeur de la voie.
La récupération des puces de chronométrage comme la distribution des médailles n’ont pu s’effectuer correctement pour les coureurs dont les temps d’arrivée s’échelonnent entre 1h50 et 2h20 environs.
Nous sommes conscients que ceci est de notre entière responsabilité et vous prions de bien vouloir accepter nos excuses pour ce désagrément.

Dès aujourd’hui, nous avons analysé cette anomalie en terme d’organisation et nous prendrons rapidement les décisions qui s’imposent afin d’éviter qu’une telle situation se reproduise à l’avenir.

Hormis ce problème qui certes n’est pas négligeable, nous pensons que cette 18ème édition s’est déroulée dans de bonnes conditions et nous vous remercions par avance de nous donner votre sentiment sur le questionnaire en ligne qui concerne la totalité des points de l’organisation.

Dans cette attente, l’ensemble du comité d’organisation vous prie d’accepter l’assurance de ses sentiments dévoués. »

Commentaire : c’est déjà un premier pas de présenter des excuses. Le second serait de rembourser une partie des frais d’inscription aux « victimes », pour faire un geste.

Si vous voulez faire connaître votre mécontentement : semideparis@aso.fr

13 commentaires sur “Semi de Paris – Les excuses d’Amaury Sport Organisation”


Posté par bille_de_plomb Le 8 mars 2010 à 11:47

Quand est-ce que les gars d’ASO comprendront qu’à force d’augmenter le nombre de dossards chaque année sur la course, ça ne passe plus. Le fric rend sourd à ce genre d’arguments… 40.000 inscrits au marathon de Paris, contre 35.000 il y a deux ans… déjà que ça bouchonnait à Bastille… je souhaite bon courage au participants Amis coureurs, il y a plein d’autres courses sympas et non moins mythiques.

Répondre


Posté par nicolas Le 8 mars 2010 à 12:50

ah ben ça donne vraiment pas envie de descendre courir à Paris. Franchement j’étais déjà pas chaud mais alors là…

Répondre


Posté par sim Le 8 mars 2010 à 12:50

j’espère que les dirigeants d’ASO ne sont pas habillés par le styliste qui a pondu le tee-shirt du semi………..

Répondre


Posté par philippe Le 8 mars 2010 à 14:05

le marathon de paris à 80 000 personnes nous en rêvons tous, meme si c’est une histoire de fric je prefere qu’ASO prenne les dispo pour gérer les goulets d’étranglement, mais si Paris se rapproche de NY en terme de participants qui va se plaindre? et le Marathon de paris reste quand même le plus beau de France.

Répondre


Posté par KASSE Le 8 mars 2010 à 17:41

Bonjour pour moi c’est fini le semi de Paris. On a atteint le fond du trou. Chers organisateurs, c’est le premier semi-marathon que je fais avec un tel niveau féodal de « désorganisation ». 1) Le problème des retraits de dossards doit pouvoir se résoudre facilement chers organisateurs. Dans le village il y avait assez de place pour un petit espace réservé aux gens qui venaient de province ou du ski la veille afin de récupérer leur sésame (qui est loin d’être gratuit, car nous l’avons payé cher). Cependant vous avez préféré privilégier les espaces : « Espaces sponsors » ou « Espace Entreprises » (genre Lagardère, Air France et je ne sais quoi encore …..) Je trouve ça dommage car l’esprit du semi de Paris était génial il y a quelques années on courait pour le plaisir. Maintenant, on s’inscrit, on ne peut pas récupérer son dossard le matin, on galère dans le village sous le froid et la puanteur des odeurs. C’est impossible d’avancer dans ce village. Par contre, vous n’avez ménagé aucun effort pour les espaces « Lagardère » et autres espaces réservés aux fameuses « Entreprises ». De l’espace il y en avait même trop dans ce pauvre village si c’était aménagé à bon escient et bien utilisé au service des coureurs inscrits. Mais pour vous, les coureurs ne sont que des objets qui rapportent de l’argent… 2) Du point de vue « Santé », vous ne vous rendez pas compte que c’est dangereux de vouloir mettre dans ce petit espace plus de 20 000 coureurs (sans compter les non coureurs et les vigiles ….etc …). Je suis furieux car maintenant on peut dire que le « Semi de Paris » ce n’est que le « Fric » le « Fric » le « Fric »… le Marketing etc …. Ce n’est plus une partie de plaisir pour nous adeptes de la course à pied. 3) Cette année de même que les 4 années précédentes ce fût l’ Enfer …. et pourtant ce n’est pas gratuit. Mais malgré tout l’argent des inscrits, c’est encore une organisation féodale et sans avenir car trop « Marketinguisé ». Pour moi c’est terminé. Je vais tenter quand même de récupérer mon cher dossard et mon Tee-Shirt que j’ai payés.(C’est vrai qu’en étant revenu le Samedi soir du Ski après 800 Kms, j’avais qu’un endroit espéré pour retrouver mon dossard : le Village. Mais vu qu’aucun renseignement ou personnel de l’organisation n’était disponible dans le village (merci pour la pancarte sur la porte), j’avais aucune chance… Mais c’est de ma faute me direz-vous….Mr vous aviez qu’à aller sur le site internet. Eh oui, sur un site buggué d’erreurs JavaScript, impossible d’imprimer mon inscription. J’ai essaye jusqu’à 23 H en me disant j’aurais au moins un document prouvant ma bonne foi d’inscrit au cas où les vigiles me plaqueraient au sol à la ligne d’arrivée. De toutes façons elle était loibn pour tous cette ligne d’arrivée, inaccesible au point de déclencher des bousculades monstrueuses. C’est du JAMAIS Vu. En tout cas sachez que vous perdez un fan de course à pied qui sportivement vous dit Au revoir. PS : Avant de vous quitter, je raconte une anecdocte à propos du village, de l’organisation et de son caractère féodal. Hier, après ma course, je suis rentré dans le village pour me réchauffer et attendre mes amis près de la porte. Il y avait un vigile devant l’espace « Entreprises » juste à droite de l’entrée principale. Un coureur s’est présenté devant ce vigile pour lui emprunter une paire de ciseaux afin de se débarrasser de sa puce qu’il n’a pas pu se faire enlever à l’arrivée à cause des bousculades. Ce vigile l’a carrément envoyé se promener en lui répondant d’aller voir les « organisateurs » du Semi de Paris. Il a donc catégoriquement refusé de lui prêter juste « UNE PAIRE DE CISEAUX » dont personne ne se servait à cet instant précis.Sachez quand même que sur le plateau du buffet garni de pains aux raisins,de chocolats et autres friandises de ce stand énorme, il y avait 2 paires de ciseaux non utilisés. Je les voyait de mes propres yeux…Je n’ai pas supporté cet injustice et j’en avais marre de cette organisation. Du coup je suis intervenu et j’ai dit au vigile que ce refus me paraissait anormal et que même si je reconnaissait que son boulot était de ne pas faire entrer les « autres coureurs » dans cet « Espace Entreprises », il pouvait quand même nous aider. Je lui ai fait savoir que c’était pas ça l’entraide et l humanisme. En gros il m’a répondu que je devais me mêler de ce qui me regardait et m’a demandé de « dégager ». J’ai refusé et je suis resté devant lui en lui disant tout ce que j’avais sur le coeur et sur son stand pourri. Il me répondait qu’il s’en foutait de mes remarques sur l’organisation et sur son stand. Au final, ce fameux coureur m’a remercié de mon intervention (pas de quoi car c’était plus fort que moi) et est parti dans le village à la recherche d’invisibles « organisateurs ». Chers ornaisateurs, c’est juste sans commentaires. Cet incident me choque profondément, car le sport, ce n’est pas cet esprit là. Cependant hier le semi-marathon a défié les lois de la désorganisation au profit du Marketing. C’était ça le semi-de-Paris 2010. De la part de baolbaol95runman

Répondre


Posté par para Le 9 mars 2010 à 5:06

En bon coureur, je voterai avec mes pieds l’année prochaine et j’irai ailleurs (barcelone…) s’excuser, c’est bien, mais considérer que la course s’est globalement bien passé, j’ai du mal a le comprendre vu de ma fenêtre, et je ne suis pas le seul certainement, puisque j’ai été arreté 100 mètres avant la ligne et j’ai mis 9 minutes à franchir la ligne. Notre course ne vaut donc pas grand chose à nous, puisqu’on considère que l’arrivée empechée de plus de la moitié des gens comme qqchose qui n’est pas susceptible de ternir une course. concernant une course qui se passe tous les ans, ou les organisateurs ont des données sur les flux d’arrivées, ça revient à un exercice de primaire « considérant que la baignoire se vide à un rythme de 1l par sec, que le robinet coule à 2 l/sec, qd la baignoire déborde? » pour moi, c’est même pas de la course au fric, mais de l’incompétence, ces gens ne savent pas faire leur boulot. (out!) le problème des puces non jetables et de l’embouteillage qu’elles peuvent provoquer est connu, paris – versailles 2008 a eu le même problème à l’arrivée d’autant plus que l’organisation nous a concocté une arrivée guantamo 500 mètres de grillage. Je me suis dit en arrivant que je n’avais pas la même conception de la course que ces gens là

Répondre


Posté par adidas Le 9 mars 2010 à 10:11

Bonjour les coureurs, Pour ce semi-marathon de Paris 2010, malgré des erreurs des organisateurs pour l’arrivée trop étroites. NE PARLER PAS QUE DU MAUVAIS. JE TIENS A REMERCIER TOUS LES BENEVOLES SUR LE PARCOURS ET A L’ARRIVEE QUI MALGRE LE FROID ONT SU NOUS APPORTER NOTRE PETIT CONFORT COMME A CHAQUE EPREUVE. ENCORE MERCI

Répondre


Posté par fredbros Le 9 mars 2010 à 10:20

@ADIDAS54 : il faut quand même comprendre l’IMMENSE frustration des coureurs victimes de cette arrivée « gag » et se mettre à leur place ! Oui, merci aux bénévoles c’est clair mais un mauvais point à ASO qui pourrait en faire « un peu plus » pour les coureurs. Prendre exemple sur la Paris Saint Germain pour les ravitaillements. Prendre exemple sur Berlin pour les toilettes dames … etc etc etc. Faire un peu de benchmark et s’inspirer des best practices et non rester sur ses acquis. C’est le b.a. ba. Personnellement, en 1h30, je n’ai pas eu le souci d’arrivée et ai effectivement apprécié, comme chaque année, la course dont le parcours est le plus sympa des grandes Parisiennes, sans conteste !

Répondre


Posté par VTaurelie Le 9 mars 2010 à 12:53

La frustration était si grande que je découvre que certains envisagent même de porter l’affaire en justice : http://www.jogblog.fr/index.php?2010/03/08/292-catastrophe-au-semi-de-paris-2010 Tiens je vais jeter un œil sur les conditions générales du contrat et les clauses limitatives de responsabilité qu’elles comportent éventuellement (encore qu’il suffit de tomber sur un juge de proximité qui court le dimanche et sensible à ce que peuvent ressentir les concurrents pour obtenir gain de cause…)

Répondre


Posté par fredbros Le 9 mars 2010 à 12:59

@Aurélie : je voulais justement te poser la question. Existe-t-il une possibilité « légale » de monétiser sa frustration vis à vis d’ASO ? (au moins obtenir le remboursement ?). La question que je me pose est : si quelqu’un s’était senti mal dans la queue de l’arrivée, quelle aurait été légalement la part de responsabilité de l’inorganisateur ?

Répondre


Posté par VTaurelie Le 9 mars 2010 à 13:16

Fred, je te réponds à la volée : « si quelqu’un s’était senti mal dans la queue de l’arrivée, quelle aurait été légalement la part de responsabilité de l’-in-organisateur ? » 😉 Là c’est très clair, si son inorganisation est à l’origine soit du malaise (même pour partie) soit d’un retard dans les secours, retard qui a provoqué un préjudice pour la victime sa responsabilité est engagée. A vue de nez (enfin, le droit de la responsabilité c’est quand même ma matière…) la faute est moins difficile à prouver que le lien de causalité avec un préjudice imputable au retard…

Répondre


Posté par VTAurélie Le 9 mars 2010 à 14:25

Je n’ai pas trouvé sur leur site (ni dans le cache google) les conditions générales dont on assure avoir bien pris connaissance en cochant la case au moment de l’inscription. En revanche le règlement intérieur est là : http://www.semideparis.com/2010/fr/reglement.html (peut-être d’ailleurs que les conditions générales sont identiques au règlement) et surtout les indications relatives au chronométrage sont ici : http://www.semideparis.com/2010/fr/chronometrage.html. Je cite « Ce système va vous permettre d’obtenir votre temps exact de course  » et plus loin « Le temps officiel de course : C’est le temps entre le signal de départ de la course (coup de canon) et votre passage de la ligne d’arrivée. / Le temps réel de course :C’est le temps entre votre passage de la ligne de départ et votre passage de la ligne d’arrivée. Il s’agit donc de votre temps exact de course, la puce remplace donc votre montre et permet à chaque concurrent de connaître son temps de course quel que soit le temps perdu au départ. » La réalité étant bien loin des informations délivrées par ASO, on a une jolie et — partielle — inexécution contractuelle (passer la ligne d’arrivée en courant pour une épreuve de course à pied relève de toute façon du bon sens…) Maintenant savoir quel est le préjudice qui en découle et ce qu’il représente financièrement, cela dépend de chaque cas particulier (mon avis perso, c’est que cela ne vaut pas tripette sauf circonstances exceptionnelles, mais on peut vouloir demander réparation pour le principe…)

Répondre


Posté par Aurélie Le 21 mars 2010 à 13:26

Bon, ASO n’a pas du apprécier mes remarques car me voilà désormais disparue du classement ! J’y étais, mais hop ! je n’y suis plus… Il semble qu’ils aient effectué pas mal de corrections compte tenu des erreurs de chronométrage survenues. Hormis la queue finale, je n’avais quant à moi pas remarqué d’anomalie mais désormais j’en ai une de taille sous les yeux…

Répondre


Laisser une réponse