Se cultiver en courant, les Livres à Ecouter par AudioLib


 

Je participais récemment à la remise du Prix des Lecteurs de l’Express 2010, prix dont je fus l’un des éminents jurés – si vous ne me croyez pas, regardez donc la photo et la légende accompagnant cet article : http://www.lexpress.fr/culture/livre/david-vann-recoit-le-prix-des-lecteurs-de-l-express_899432.html , un indice pour me reconnaître : je n’ai pas mon T-shirt Wanarun – … euh où en étais-je ? Ah oui, la remise du Prix des Lecteurs de l’Express – prix, soit dit en passant, remis à un excellentissime roman que je vous conseille tous d’acheter : http://www.lexpress.fr/culture/livre/surprise-et-passion-au-prix-des-lecteurs-de-l-express_899839.html -, j’arrive à mon propos rassurez-vous, je ne perds pas le fil.

Après la remise officielle du Prix à David Vann, verre à la main – d’eau minérale, si si … – je discutais à droite à gauche, lorsque je fus abordé par Manuel S. ci-devant Assistant Marketing et Communication chez Audiolib. En tant que juré, j’avais été présenté au vaste public venu assister à la cérémonie comme runner-blogueur – à moins que cela ne soit l’inverse ?. Cette double particularité avait attiré l’attention de Manuel, lui-même runner mais surtout éditeur de … livres audio.

Mesdames, Messieurs, dépoussiérez vos placards : le livre audio, grâce notamment à Audiolib, n’est plus ce média confidentiel longtemps confiné uniquement au monde de la mal-voyance. Le livre audio est aujourd’hui une autre façon de lire, très répandue dans certains pays. Vous manquez de temps mais paradoxalement vous en perdez dans votre voiture à écouter quelque stupide animateur pour ado pré-pubère de la bande FM, rires en conserve à gogo, alors pourquoi pas un livre audio choisi parmi les romans du moment ?

Mais vous vous doutez bien que si je parle de cela sur Wanarun, ce n’est pas uniquement pour que vous écoutiez des livres audio dans votre voiture mais pour que vous les écoutiez … en courant évidemment ! Et c’est ce que m’a proposé Manuel, me contant son expérience dans le domaine. Il m’a donc proposé de réaliser un essai en me faisant parvenir deux romans : Courir de Jean Echenoz, que je vous avais déjà présenté sur wanarun (durée d’écoute 3h) et Meurtre dans un jardin indien de Vikas Swarup (durée d’écoute 14h). Déjà une heure d’Echenoz testée …

Je vous déconseille d’écouter un livre lors de séances techniques de type VMA ou fractionné long. Cela paraît une évidence mais si je ne le dis pas, je suis certain que certains vont m’en parler dans les commentaires 🙂   La pratique est à réserver aux séances de récupération ou d’endurance fondamentale.

Détail technique : le livre audio est livré sous forme de CD dans une pochette reprenant la couverture du livre d’origine. Il est vendu à un prix sensiblement équivalent. Les CD sont au format MP3. Leur contenu peut donc aisément être transféré sur tout type de support … embarquable.

Au départ, c’est assez surprenant car le livre, contrairement à de la musique, ne donne pas de rythme à la course. Il faut donc soit bien se connaître, soit suivre sa vitesse au Garmin, pour ne pas trop ralentir. Il faut également faire preuve d’un surcroit d’attention et de vigilance car le livre audio mobilise bien plus de neurones que la musique … Courir en pleine ville avec des rues à traverser n’est pas forcément la meilleure idée pour débuter la running-culture.

Au final, l’expérience s’avère assez plaisante – surtout quand le livre est bon, ce qui est le cas de Courir – Déjà que la course à pied rend plus intelligent (CF le dernier numéro 2009 de la revue ZATOPEK) alors la course à pied associée à la lecture, je ne vous dis pas. Plus sérieusement, pour ceux qui adorent avoir quelque chose entre les oreilles en courant, le livre audio est une excellente alternative à la musique surtout lors de sortie de récup où la voix posée contribue à la relaxation.

3 commentaires sur “Se cultiver en courant, les Livres à Ecouter par AudioLib”


Posté par Aurélie Le 23 juin 2010 à 6:37

Ah moi aussi je fais cela ! J’ai ainsi écouté Michael Lonsdale durant les trois disques audio de l’Etranger (livre qui convient peu à la course à pied) ou encore les Liaisons dangereuses. Je pense qu’il faut faire attention à ne pas choisir un livre trop trapu car malgré tout nous n’avons pas la même attention à consacrer au livre lorsque nous courons en même temps. Le livre d’Echenoz est effectivement plus indiqué que Camus (dont j’ai loupé une grande partie de la substance et s’écoute davantage de l’habitacle de sa voiture qu’en traversant les rues au pas de charge…). C’est assez drôle aussi de s’apercevoir combien on est sensible à la voix du narrateur et parfois on écoute comme du petit lait celui qui ennuie à mourir l’auditeur d’à coté ! Un grand nombre de bibliothèques ont des livres audio dans leur catalogue, ce qui les rend de ce fait accessibles à moindre coût (car certaines éditions audio sont réellement hors de prix…) et permet de varier facilement les plaisirs.

Répondre


Posté par Poker Le 24 juin 2010 à 16:52

Ca doit être vraiment bizarre de courir en écoutant une histoire. Je dois reconnaitre que je n’ai jamais tenté l’expérience, j’ai un peu peur d’être perturbé dans ma respiration. Belle idée en tous cas !

Répondre


Posté par La 6666 Occitane dans votre fauteuil ! Le 25 juin 2010 à 5:01

[…] Il y a quelques jours Fred vous suggérait de vous cultiver en courant. […]

Répondre


Laisser une réponse