RuninLyon interview


 

                                                          

  Vendredi dernier j’ai rencontré avec beaucoup de plaisir Sylvain Doyen et Helena Petrischeva, respectivement coordinateur général et responsable communication & relations partenaires de l’association OXYGENE.

Petite présentation : L’association Oxygène est une association loi1901 qui fonctionne uniquement avec des étudiants. Ils sont en permanence entre 15 et 20 sous convention, du BTS au double master. Si ça fait 10ans qu’elle organise le 10km et le semi de Lyon, ce sera seulement la seconde édition avec le marathon en plus, cela à la demande de la ville de Lyon qui lui apporte soutien et confiance.

Le 10km, semi-marathon et marathon de Lyon  auront donc lieu de 2 octobre. Tous les détails ici : www.runinlyon.com.

wanarun : Vous précisez « 15 000 coureurs pas un de plus » ! Où en êtes-vous des inscriptions à 3 mois du départ ? :

Oxygène : Nous en sommes déjà à 2000, ce qui est un chiffre fort encourageant si l’on compare à l’an dernier. Avoir obtenu le label FFA nous aide beaucoup je pense.

De plus grâce au système de réservation sur le site en partenariat avec l’office du tourisme, nous avons touchés plus de coureurs étrangers, sur chacune des courses. A noter que les inscriptions sont ouvertes jusqu’à 3 jours avant la course et que nous savons qu’il y aura des inscriptions de dernière minute, notamment sur le 10 km.

W : Quels sont les changements sur les parcours ? Et pourquoi ?

O : Evidemment le GRAND changement c’est le départ avec des sas. Départ en ligne droite où les coureurs sont placés en fonctions de leur allure présélectionné lors de leur inscription. Je vous assure qu’il ne pourra y avoir aucune bousculade pendant le départ. C’est une des principales critiques que nous avons essuyée l’an dernier et dont nous avons tenus compte.

De la même façon nous avons été critiqués sur le passage dans des rues étroites dans lesquelles les coureurs devaient se frayer un passage. Donc pour l’édition 2011, les parcours ne passent que par des rues larges.

Heureusement certaines remarques étaient d’avantage constructives et par exemple c’est à la demande de coureurs que nous avons fait passer le marathon par le stade de Gerland.

W : J’allais vous en parler, quelles autres leçons avez-vous tirés de l’an dernier ?

O : D’abord pour 2011, nous avons 4 mois d’avance sur l’organisation par rapport à l’an dernier. Pour nous, 2010 était une année test, c’était la première fois que nous organisions les 3 courses en même temps.

Et donc en plus des sas, les coureurs seront équipés de puces RFID à fixer sur la chaussure. Il n’y a donc plus de système de douchette mais des lignes au sol à l’arrivée (+ points de contrôle sur le parcours). Les risques de ne pas connaitre son chrono sont donc quasi nuls.

Nous avons également insisté sur l’animation avec un orchestre présent sur chacun des ravitaillements. Et doubler le village place Bellecour avec en plus du village santé, un village à vocation plus économique : le village énergie.

W : Qu’est-ce que le challenge Alptis des Entreprises ?

O : C’est un événement mis en place depuis 5 ans qui permet à n’importe quelle entreprise de n’importe quelle taille de faire courir ses salariés en binôme sur le 10km ou le 21.  Les inscriptions sont indépendantes des autres courses ainsi que les résultats. Il y aura ainsi un classement inter entreprise, et un classement des entreprises entres elles. Chaque coureur défend ainsi son binôme, son entreprise, mais bénéficiera également de son classement scratch. Une remise de prix aura lieu lors d’une soirée spéciale.

Je voudrais ajouter que cette année a été mis en place la Team21 des mamans (en partenariat avec Evian et Bodysculpt), qui met à l’honneur les mamans qui vont courir le semi-marathon.  Ce groupe n’est pas limité à 21 femmes mais seules les 21 premières inscrites bénéficieront des avantages (inscription offerte, tee-shirt personnalisé, espace d’accueil indépendant sur le village, entrainements et petits déjeuners offerts par bodysculpt).

Chaque année nous essaierons ainsi de mettre à l’honneur un groupe de coureurs. Pourquoi pas les minimalistes l’an prochain 😉

W : Quelle est la bonne recette pour réussir une telle organisation ?

O : Difficile de répondre. Il est important d’avoir la confiance de nos partenaires, et ce pari là semble gagné puisque certains ce sont déjà engagés sur 3 ans, et que nous recevons encore aujourd’hui des demandes de partenariat.

Nous comptons aussi beaucoup sur nos bénévoles qui seront entre 450 et 500.  Principalement des étudiants et tous les stagiaires de l’association Oxygène qui, même si leur stage est terminé le 2 octobre, reviennent toujours avec plaisir. Je me souviens d’un coureur qui l’an dernier a dû déclarer forfait pour cause de blessure et qui a demandé à venir en tant que bénévole. Il sera là cette année en tant que……bénévole à nouveau !

Nous avons énormément communiqué, à la radio, par affichage et articles dans les magazines…..En plus de nos flyers, de notre site et de notre présence sur Facebook.

Et évidemment bénéficier du magnifique cadre des plus beaux sites lyonnais est un atout non négligeable !

W : Quel est votre plus gros défi en tant qu’organisateur ? Quelle est votre ambition pour l’évènement ?

O : Notre plus belle réussite serait 100% de coureurs satisfaits. Bien sûr nous savons que ça n’arrivera pas,  que nous ne pouvons pas plaire à tout le monde. Beaucoup de remarques ont déjà été prises en compte, il s’agit sans cesse de composer avec les désirs de chacun, les contraintes techniques et de sécurité tout en gardant l’esprit RuninLyon.

Notre but est de faire perdurer RuninLyon. Nous ne pouvons pas créer ce genre d’évènement pour 3 ans seulement. A nous de porter haut les couleurs de la ville de Lyon et de nos partenaires.

W : Un mot de la fin ?

O : C’est magique !!!

Nous souhaitons sincèrement que chacun des coureurs quand il passe la ligne d’arrivée  se dise : « c’était magique ».

Laisser une réponse