Retour sur la Prom’Classic 2013


 

Prom'Classic 2013Quelques jours après la course, il est l’heure de tirer un bilan de la Prom’Classic, édition dite du Centenaire, à l’occasion des 100 ans du Negresco.
Cette 14ème édition présentait quelques nouveautés : nouveau sponsor avec Kalenji, nouvelle organisation pour le départ mais aussi localisation du village Running Expo directement sur la Promenade des Anglais pour cause de travaux sur le théâtre de Verdure.
Après 3 participations successives, j’avais fait l’impasse l’année dernière, à la fois par manque de forme, mais aussi à cause du monde présent. Beaucoup de coureurs, c’est certes sympa et ça permet d’avoir pas mal d’ambiance, mais ça veut dire aussi gros risque de bousculade sur le parcours sur les premiers kilomètres. Je me suis quand même décidé cette année, pour commencer l’année sportivement et tester en condition de course mes KIPRUN SD.

Vous avez d’ailleurs été plusieurs à pouvoir tester les KIPRUN SD mises à disposition par Kalenji lors des séances encadrées par les équipes de la marque et leur ambassadeur Stéphane Diagana. De quoi essayer de nouvelles chaussures dynamiques, mais surtout de profiter de quelques conseils avisés d’un expert. Si vous y avez participé, comment avez-vous trouvé ces séances ?

Principale nouveauté de cette édition, le départ en SAS successifs (6 départs, un toutes les minutes), un peu à l’image de ce qui se fait sur Paris-Versailles. Cela permet de faire courir tout le monde sur la même chaussée (Nord à l’aller, Sud au retour) mais surtout de réguler le trafic sur les premiers kilomètres pour limiter les accrochages.
Personnellement, je suis parti dans le second sas. J’y suis allé assez tôt (30 minutes avant le départ) et j’étais assez bien placé. Donc au moment de partir, j’ai été plutôt agréablement surpris par la fluidité des coureurs. Certes, il y avait quand même du monde, il fallait faire attention en voulant doubler et certains indélicats n’hésitaient pas à bousculer les autres pour pouvoir passer plus vite mais globalement cela s’est bien passé.
Cependant tout n’était pas parfait. Par exemple, il y avait des meneurs d’allure au départ, ce qui est une bonne idée en soi. Sauf que le meneur pour les 40′ n’était pas idéalement placé : il est parti du sas 1, destiné normalement aux coureurs valant moins de 35′ ou moins de 40′ pour les licenciés. Donc ok, il a bien servi pour les licenciés voulant passer sous les 40. Mais pour les non licenciés, valant entre 35 et 45′, il fallait aller dans le sas 2, partant 1 minute plus tard. Bye bye donc le meneur d’allure… dommage.
D’ailleurs pour les sas, il semble qu’il n’y avait pas réellement de contrôle à l’entrée de ceux-ci, ce qui a conduit certains à en changer sans problème. Peut-être faudrait-il l’année prochaine mettre des couleurs sur les dossards (une par sas) ou classer par numéro de dossard.
Concernant le sas 4 qui était réservé aux femmes, je ne sais pas bien non plus comment cela s’est passé mais le retour que j’en ai eu est qu’il y a eu quelques bousculades avec certains hommes partis du sas 5, 1 minute après. Personnellement je suis un peu dubitatif sur l’intérêt de ce sas, se baser uniquement sur le temps de référence ou souhaité me semble plus adapté. Mais si vous n’êtes pas d’accord avec moi ou que vous avez trouvé un réel intérêt à ce sas, merci de m’en faire part, je suis intéressé par votre avis.

Pour le reste, j’ai trouvé l’organisation très bonne, avec notamment des ravitaillements à mi-parcours et à l’arrivée bien fournis et assez spacieux. Sans oublier évidemment des bénévoles en nombre et très souriant. Merci à eux ! Et comme le soleil était de la partie (quoiqu’il a fait un peu trop chaud non ? ;-)), je suis bien content d’y avoir participer. Il ne me manquait que des jambes correctement entrainées pour que ce soit parfait, mais ça, c’est une autre histoire…

Et vous, votre Prom’Classic 2013, vous l’avez vécu comment ?

Laisser une réponse