Reprise de la course à pied après un rhume



 

reprise-course-a-pied-rhumeAprès 2 semaines très compliquées en terme d’entrainement : Sinusite puis Pharyngite, après le footing Wanarun d’hier qui était relativement tranquille, la reprise de l’entrainement avait sonné ce matin. Depuis 2 jours, je me sentais mieux j’avais profité du week-end et du soleil pour récupérer. Je m’étais couché tôt et je me suis réveillé en forme juste avant le réveil : 5h45 pour être précis. Une habitude que je pratique depuis très longtemps et qui convient bien à mon rythme de vie.

Tout semblait au vert et pourtant… J’ai eu l’impression de me traîner sur 8 kilomètres et tout cela se vérifiait au niveau du chrono, j’étais bien en dessous de mon allure et de mes sensations constatées 2 semaines plus tôt. Même si j’avais déjà géré ces petits tracas de l’hiver, je n’avais jamais eu l’impression d’avoir un retour aussi difficile.

En me documentant sur le sujet, cela devient beaucoup plus évident, le corps a lutté contre le virus, je n’ai pas eu de traitement avec des antibiotiques. Même si j’ai l’impression d’aller mieux, le corps n’est pas encore remis complétement. La première question que je me suis posé : fallait-il arrêter l’entrainement pendant cette maladie ? Je me vois mal comment faire autrement : maux de tête, fatigue, courbatures, je vois mal comment j’aurais pu courir alors que j’avais du mal à monter quelques escaliers. D’ailleurs la littérature en la matière  déconseille fortement de pratiquer une activité sportive lorsque on est fiévreux.

Autant dire que la reprise doit être faire piano, si vous forcez de trop, trop tôt alors la récupération sera plus longue. Pendant la première semaine, il est préférable d’éviter les séances un peu trop dure : sortie longue, fractionnés, fartlek, seuil,… fait des footings tranquilles.

Le but principal est de retrouver des sensations avant de reprendre les choses sérieuses. Si il faut aller jusqu’à 2 ou 3 semaines, n’hésitez pas… Encore une fois, écoutez votre corps, inutile d’aller vers une rechute. Essayez également d’aller au lit un peu plus tôt pour récupérer au mieux.

 

2 commentaires sur “Reprise de la course à pied après un rhume”


Posté par Laurent Le 12 avril 2016 à 6:29

Salut, Les symptômes que tu décris correspondent plus à une grippe qu’à un simple rhume. Ce n’est pas étonnant dans ces conditions d’être à plat. Pour ma part, être enrhumé ne m’empêche pas de courir. Au contraire, ça semble même un remède efficace. En revanche, il n’est pas question de courir en étant grippé. Sportivement, Laurent

Répondre


Posté par isabelle Le 12 avril 2016 à 14:48

Hello, Je rejoints l’avis précédent en ce qui concerne le fait que l’on puisse malgré tout courir en étant malade et ce pour autant qu’on se sente de le faire. Évidemment, une personne n’est pas l’autre. Il y a des règles à suivre pour cela. S’il fait froid, ne pas hésiter à rajouter des couches supplémentaires afin d’éviter le sur-refroidissement. Ne pas forcer l’allure et les kilomètres. S’hydrater plus encore, en eau ! Et dormir le max qu’on peut ! Le fait de bouger un peu est déjà bien ! L’idéal, c’est aussi d’avoir un tapis de course ou alors, un vélo d’intérieur (ou rouleau). Cela permet de s’entrainer au chaud ! Maintenant, lorsqu’on fait de la température … vaut mieux rester tranquille … De toute façon, le corps le dira lui-même. Et enfin, comme judicieusement dit dans l’article, reprendre en douceur et selon les sensation. Bonne continuation à tous !

Répondre


Laisser une réponse