Puma Faas 800 : le test



 

Puma revient fort dans le milieu du running avec un ambassadeur comme Usain Bolt, ils se devaient de faire une gamme à la hauteur de l’homme le plus rapide du monde. Bien sûr tout le monde ne court pas sur les stades et ne chaussent pas des pointes en or alors Puma a créé la gamme FAAS pour les coureurs plus traditionnel comme nous.

Le modèle que j’ai pu tester est la PUMA FAAS 800.  Si je devais classer ce modèle par rapport aux autres marques, je pense qu’elle se situe dans le même segment qu’une Asics Gel Nimbus, Nike Vomero ou une adidas AdiStar Ride.

LE CHAUSSANT

Sur ce point, vraiment rien à redire c’est très souple très doux. c’est très confortable sans être trop rigide. Le Mesh est très élastique et au final il englobe bien le pied. Le petit bémol vient du fait que l’enveloppe est très souple, très légère sur le pied et donc le maintien de la cheville me semble moins fort que sur d’autres modèles. C’est bien sûr un partie pris qui se défend complètement, mais si vous préférez un bon maintien ça risque peut-être de vous pénaliser un peu. Pour ma part, j’ai eu une petit frayeur sur la première sortie (c’est pour ça que je le précise dans cet article) mais ça ne me gène. Pour info, mon osthéo me dit souvent que j’ai des chevilles en béton armé donc je suis peut être le mauvais exemple.

LA SEMELLE

Le design donne un faux air de grosses semelles mais au final en comparant avec d’autres modèles de la même catégorie, on est tout a fait dans la moyenne d’épaisseur. La partie intérieure de la semelle est monobloc de la même couleur, elle donne ainsi un effet Hoka ! L’amorti est très bon et donne de bonnes sensations. l’élasticité de la semelle est très agréable sur toute la longueur de la chaussure. c’est vraiment une chaussure tout à fait agréable à porter.

LES LACETS

Les lacets sont légèrement élastiques. Cela permet de serrer un peu plus et d’avoir toujours un petit peu de souplesse au niveau du coup de pied. Mais l’élastique n’est pas non plus trop puissant et ne vient pas trop serrer le pied. Il est là dans la continuité de la souplesse du chaussant.

CONCLUSION

Un très bon modèle avec un excellent confort. Le chaussant est vraiment très agréable et j’avoue avoir fait quelques sorties pieds nus dans les chaussures. Même pieds nus aucune trace de frottement et aucunes rougeurs sur les pieds. Ce modèle est celui qui propose le plus d’amorti dans la gamme FAAS de Puma, il est donc à conseiller à des coureurs moyens ou lourds. Les coureurs légers iront plutôt vers les modèles 550 ou 500. Mon seul regret le design : j’ai eu le modèle blanc et orange qui a mon avis n’est pas vraiment une réussite, le bleu et gris est un peu plus joli. Par contre, je trouve les modèles 550 et 500 très jolis. Mais les goûts et les couleurs ça ne se discute pas !

 

Un commentaire sur “Puma Faas 800 : le test”


Posté par Julie Le 3 juin 2012 à 19:22

t aimes pas le orange ?!

Répondre


Laisser une réponse