Puma FAAS 500 v2 : le test



 

test-puma-faas-v2-4Le concept Faas de chez Puma établit une échelle d’amorti croissant de 0 à 1000. Après avoir testé la Puma Faas 900 (soit un amorti de 9 sur 10) cet hiver, il m’a été donné grâce à wanarun la possibilité de courir avec les Puma Faas 500 v2, soit un amorti de 5 sur 10. Ma première appréhension avant de me lancer était la suivante : Que va-t-il être de cette belle sensation de rebondi que m’avait laissé la Faas 900 ?

Dès les premiers mètres, la problématique est tout autre : c’est le drop dont j’aurai du me méfier, cette fameuse différence entre la hauteur de l’avant pied et celle du talon. En effet, si ma précédente chaussure proposait un drop de 12 mm environ, avec la Faas 500 2ème génération on passe à 4 mm. En l’espace de quelques foulées, je venais de pénétrer de « plein pied » (c’est le cas de le dire) dans le monde du minimalisme. Fini l’attaque talon, c’est le médio pied qui à pris le relai ! C’est assez surprenant, comme toutes les premières fois, mais c’est très agréable (pas comme toutes les premières fois J) ! Mon pied est réactif et dynamique et ma foulée devient naturellement plus fréquente.

Et l’amorti dans tout ça ? Et bien il est correct, en tout cas tant que ma course se fait vive et rapide. En effet, dès que l’allure se réduit, la chaussure « tape » un peu. En fait, je me rends vite compte que la Faas 500 v2 ne tolère pas beaucoup le footing lent. Moi-même, avec ces chaussures au pied, je m’aperçois que je m’ennuie ferme à faible allure, comme si v2 signifiait vitesse supérieure. La Faas 500 v2 ne demande qu’à accélérer et à aller vite. Alors c’est parti, je passe au seuil et là elle en demande encore ! De la VMA ? ok ! et là on s’éclate ! Vous l’aurez compris, cette chaussure est faite pour la vitesse, les fractionnés et les compétitions courts comme le voudrait sa légèreté. Lors de la sortie en endurance, et pour la même perception d’effort, j’ai même gagné en moyenne 5 secondes au km !

Et pour le reste ? Et bien en plus d’être rapide, elle est hyper confortable. Le chaussant est très appréciable pour ne pas dire parfait (en tout cas pour mon pied), le maintien est très bon au niveau du talon et du médio-pied, la toe box (espace à l’avant du pied) laisse juste ce qui faut de liberté pour les orteils et le tissu en maille permet une super respirabilité du pied. Enfin, testée aussi sur sol humide ou encore sous la pluie, l’accroche de la Puma Faas 500 v2 est impressionnante.

Des derniers petits conseils pour qui voudrait l’adopter :

  1. Chaussez-là pour vos séances de course rapide, à l’entraînement comme en compétition
  2. Restez sur la route : des gravillons ou petites pierres ont vite fait de se coincer dans les rainures arrières de la semelle extérieure, plus larges que les rainures avant.
  3. Si vous avez toujours couru avec des chaussures traditionnelles, autrement dit dont le drop était égal ou supérieur à 10-16 mm, optez si possible pour des chaussures de transition (drop de 8 mm dans l’idéal) avant de l’utiliser ou bien soyez progressifs dans son utilisation.
  4. Pour les autres, foncez ! Cette chaussure est à mon avis le meilleur rapport qualité prix sur le marché !

Notes :

Amorti   3,5 étoiles sur 5

Stabilité        4 étoiles sur 5

Dynamisme 5 étoiles sur 5

Flexibilité     4 étoiles sur 5

Confort          5 étoiles sur 5

Rapport qualité/prix          5 étoiles sur 5

 

3 commentaires sur “Puma FAAS 500 v2 : le test”


Posté par Aurel Le 10 mai 2013 à 21:09

« En effet, dès que l’allure se réduit, la chaussure « tape » un peu. En fait, je me rends vite compte que la Faas 500 v2 ne tolère pas beaucoup le footing lent.  » C’est la première fois que je lis qu’une chaussure ne tolère pas les allures lentes. Pour le contraire, j’arrive bien à concevoir que des chaussures trop lourdes et à la semelle trop chewing-gum soient pénalisantes dès que l’allure s’accélère. Peut-être est-ce votre foulée qui a besoin de plus de temps pour s’adapter à cette foulée médio-pied ?

Répondre


Posté par JeromeSordello Le 12 mai 2013 à 12:19

Bonjour aurelien, Il faut une premiere a tout! Dans mon expression « ne tolere pas beaucoup » comme vous l’avez si bien reprise et non pas « ne tolere pas » comme cela a ete mal repris, j’entends dire que cette chaussure aime la vitesse plutot que la lenteur. Bien a vous! Et bonne pratique!

Répondre


Posté par Pedro Le 26 mars 2014 à 22:16

J’ai acquis une de ces paires de chaussures sans rien connaître à la course à pied !!! Et j’ai fait avec trois séances 10 km en 49 minutes et une séance de 20 km. Une certitude c’est quel sont super agréable à regarder et confortable, mais comme je suis un novice elle ne sont pas du tout faite pour moi :-/ car je ne cours pas assez vite pour elle ce qui ma engendré un mal aux talons atroces. Quelqu’un pourrait me conseiller une paire de chaussures qui amortie très bien et ou je ne risques pas de me faire un gros bobo…. Ça serait super cool merciii.

Répondre


Laisser une réponse