Précision du GPS POD Suunto



 

Suunto GPS PODBon, vous en avez assez d’entendre parler d’un test comparatif entre 4 montres cardio GPS mais de voir (presque) que des articles sur le Garmin ForeRunner 405CX ? Il est temps d’y remédier, non pas en bannissant fredbros qui, j’en suis sûr, à encore beaucoup de choses à nous raconter, mais en vous parlant un peu du Suunto T6C pack Multisport.

Donc dans ce pack, en plus de la montre et de la ceinture cardio, on trouve le GPS POD comme ils l’appellent, c’est à dire un récepteur GPS à porter au bras grâce à un brassard adapté (et fourni évidemment). Commençons simplement avec une mini carte d’identité de la bête (source : manuel d’utilisation sauf pour les dimensions) :

  • Poids : 60g (72g avec les piles)
  • Dimensions : environ 6.8cm de diamètre et 2.2cm d’épaisseur
  • Piles : 2 piles 1.5 V AAA (LR03)
  • Durée de vie : 10h minimum à 20°C
  • Précision vitesse : +/- 2 km/h
  • Précision distance : +/- 2%

Pour ce qui est de l’utilisation, la découverte du GPS POD par la montre T6C se passe sans aucun problème et en quelques secondes. Il n’y a alors plus qu’à glisser le POD dans le brassard et passer le tout autour du bras. Il faut un peu de temps pour s’habituer au brassard et savoir comment le placer : sous la manche du t-shirt ou sur la manche, mais dans ce cas ça ne doit pas gêner le mouvement du bras pendant la course. Bref, après quelques essais, le brassard est en place et après quelques minutes de course, je n’y pense plus. Enfin sauf une fois, pendant une course évidemment, où j’ai eu besoin de le remonter quelques fois car il glissait vers le coude. Pour quelle raison ? Je ne sais pas… soit je l’avais moins serré que d’habitude, soit avec la chaleur et donc une transpiration plus abondante, mon bras devenait plus glissant. Dans tous les cas, sur cet aspect je crois que Garmin a toujours une longueur d’avance sur Suunto et Polar en intégrant le GPS à la montre.

Autre détail qui a son importance, le temps de démarrage du GPS, ou plutôt le temps qu’il met pour trouver sa position. Sans surprise, c’est très variable puisque cela dépend de l’environnement dans lequel on se trouve. Si l’espace est très bien dégagé, c’est réglé rapidement, moins d’une minute. S’il y a quelques bâtiments, on peut arriver à plusieurs minutes. Mais parfois, il faut bien plus de temps : toujours à cette fameuse course (décidément, j’ai pas eu de chance), j’ai allumé mon GPS 15 à 20 minutes avant le départ. Sauf que celui-ci était dans une rue pas très large et entouré d’immeubles assez hauts. Du coup, au coup de feu du starter, toujours pas de GPS opérationnel. Il a fini par s’y retrouver, mais après plus de 2km de course…

Venons en maintenant à ce qui me semble essentiel pour un tel équipement : avoir une idée précise de la distance parcourue et de la vitesse instantanée.

Pour la distance, j’ai pu faire pas mal de tests, sur piste notamment, histoire de savoir avec quoi comparer, et donc sur une course (oui, celle où j’ai perdu plus de 2km au départ mais comme elle en faisait 20, ça laisse de quoi voir). Donc dans le tableau ci-dessous, on trouve mon estimation de distance en km (grâce à la piste où au balisage sur la course), la valeur donnée par le GPS POD et l’écart en pourcentage.

Suunto GPS POD - Précision de la distance

Je n’ai pas mis tous les tests sur piste mais juste une séance, mais c’est similaire. Donc globalement, la marge d’erreur est assez faible sur piste, certainement parce qu’elle est dans un environnement bien dégagé et que suffisamment de satellites sont visibles pour avoir une valeur précise. Sur 1 km, l’erreur peut être de quelques % mais en moyenne sur une distance plus longue, le taux d’erreur reste assez faible, en dessous des 2% annoncés en tout cas. Sur route, la valeur étalon d’1 km est déjà soumise à la précision de l’organisateur (mais faisons lui confiance), le taux d’erreur sur 1 km est bien plus variable. La raison principale selon moi est que le parcours était en milieu urbain avec pas mal de passages dans des rues étroites et/ou encaissées, ce qui nuit inévitablement à la bonne réception des signaux GPS. Cependant, sur la distance totale, les erreurs se corrigent ce qui donne au final une distance précise à moins de 2%, donc toujours dans les limites des spécifications Suunto.

Le second point à voir est donc la vitesse instantanée, donnée par la montre lors de la séance, et visible après coup sur PC via le logiciel Suunto Training Manager. Et pour juger, je vous propose une séance sur piste (4600m, récup, 4200m, récup, 5000m), faite à allure très régulière puisque contrôlée tous les 200m et je vous certifie que le rythme était très stable (57″ au 200m, soit 4’45 au km).

Suunto GPS POD - Analyse de la vitesse

Je trouve le résultat assez décevant car la vitesse n’est pas du tout régulière mais oscille sérieusement autour de la vitesse réelle : de 4’20 à 5′ principalement au lieu de 4’45 au km. Ce résultat confirme ce que je voyais à ma montre pendant les séances, une vitesse affichée qui varie beaucoup alors que mon allure ne varie pas ou peu suivant les cas. Pour ne pas condamner trop vite Suunto et son GPS POD, c’est le moment de rappeler les spécifications données : Précision vitesse : +/- 2 km/h. Personnellement, je n’y avais pas prêté attention au début mais il faut reconnaitre que l’erreur est bien dans cette marge de +/- 2 km/h. Sauf qu’en course à pied, un tel taux d’erreur sur la vitesse est vraiment très gênant et ne permet pas de se fier à cette valeur pour régler son allure, à l’entrainement comme en compétition. Vraiment dommage !

Autre sujet qui fâche (ou pas), c’est l’impossibilité de récupérer la trace de sa sortie et l’afficher sur une carte. En effet, le GPS POD vous donne votre distance, votre vitesse mais rien sur les positions GPS et le détail de votre trajet. Donc si vous vouliez vérifier dans Google Earth ou autre si vous n’avez pas franchi virtuellement quelques maisons ou mis les pieds dans l’eau, oubliez, ce n’est pas possible. Aïe… moi j’aurai bien voulu voir quand même… Ceci dit, il existe sur Internet des sites expliquant comment bidouiller son GPS POD pour avoir cette fonctionnalité. Mais je vous recommande au moins d’attendre la fin de votre garantie avant d’essayer 😉

Dernier point à aborder, l’autonomie. Difficile de vous donner une vrai référence pour le moment mais j’en suis à presque 14h d’utilisation avec les piles fournies dans le pack et le GPS POD fonctionne encore. Donc les 10h minimum annoncées sont dépassées sans problème. Mais ce chiffre de 10h étant donné pour une température de 20°C, il faudra voir durant l’hiver car ici on est encore très souvent au dessus des 20°C dans la journée 🙂

Le bilan pour le moment est donc mitigé voir un peu négatif car le GPS POD est de bonne qualité, il respecte les limites de précisions données par Suunto mais c’est tout de même un gros problème d’avoir une vitesse instantanée si peu précise. Surtout que c’était pour moi le critère majeur.

19 commentaires sur “Précision du GPS POD Suunto”


Posté par fredbros Le 10 octobre 2009 à 11:11

Ah bon ? Vous trouvez que j’ai trop parlé du ForeRunner 405 cx ? Moi qui pensais encore écrire une bonne douzaine d’articles sur le sujet 🙂 En tous les cas, le GPS c’est mieux au poignet dans le boîtier. Et toc !!! Avec ton truc au bras qui bouge sans arrêt, pas génial 🙂

Répondre


Posté par Mathieu Le 10 octobre 2009 à 11:49

Mais non, t’inquiète pas fredbros, tu peux nous faire profiter de tes futurs articles, on les lira avec plaisir et ça précisera encore plus les qualités (et défauts ?) du ForeRunner. Sinon je pense aussi que le tout intégré de Garmin est un bel avantage. Et si en plus la précision de la vitesse instantanée donnée par le ForeRunner est meilleure… D’ailleurs, tu pourrais nous mettre à l’occasion une capture d’écran du Training Center assez grande montrant la courbe de vitesse ? Histoire de voir si ça oscille beaucoup ou pas. Merci 🙂

Répondre


Posté par fredbros Le 10 octobre 2009 à 16:12

OK, je vais enregistrer mon 20 km de Paris demain mais il faut savoir que le Garmin Center n’affiche que les allures et pas les vitesses mais bon, c’est du pareil au même quand ça oscille 🙂

Répondre


Posté par boozter81 Le 18 février 2010 à 21:59

Je recherche un suunto gps pod et ces commentaires sont très intéressants, ce qui me pousse à poser la question (à des connaisseurs éclairés), si le foot pod de suunto est préférable au gps pod quant à la précision des mesures ? 🙂

Répondre


Posté par Mathieu Le 19 février 2010 à 10:11

@boozter81 : je n’ai pas testé le Foot POD donc difficile de comparer objectivement. Cependant le Guide d’utilisation indique ceci pour la précision : Précision : Une fois étalonné, 97 % entre 0°C et +40°C / +32°F et +104°F. Valable avec des vitesses allant de 1 m/s à 5,5 m/s / 3 ft/s à 16,5 ft/s (3,6 km/h à 19,8 km/h) Donc si mes calculs sont bons, ça donne en gros une imprécision de : +/- 0.24 km/h à 8 km/h +/- 0.3 km/h à 10 km/h +/- 0.36 km/h à 12 km/h +/- 0.42 km/h à 14 km/h +/- 0.48 km/h à 16 km/h +/- 0.54 km/h à 18 km/h +/- 0.6 km/h à 20 km/h Or pour le GPS POD, la précision (donnée dans la doc et constatée en vrai) est de +/- 2 km/h. J’aurai tendance à dire alors que le Foot POD est plus précis. Mais c’est quand même à vérifier sur le terrain 😉

Répondre


Posté par Grégory Le 17 mars 2010 à 15:30

En réponse à boozter81, j’étais jusqu’à présent satisfait des produits de la gamme suunto mais aujourd’hui possesseur d’une T6C et d’un GPS POD je dois avouer que la précision (+/- 2 km/h) n’est pas du tout satisfaisante. En course à pied, le GPS POD est tellement imprécis qu’il se révèle inutile, surtout pour la vitesse instantanée. Je ne parle pas des fix à froid souvent très longs… En résumé, le GPS POD permet seulement d’avoir une idée approximative de la distance parcourue. Cette fonctionnalité qui frise le gadget ne justifie nullement le prix élevé de cet accessoire.

Répondre


Posté par Grégory Le 17 mars 2010 à 15:32

Toujours en réponse à boozter81, concernant le foot POD (que je ne n’utilise pas) j’ai eu des échos d’un vendeur. Il s’agit apparemment d’un accessoire encore moins précis que le GPS POD…

Répondre


Posté par michdum Le 17 avril 2010 à 11:34

Je confirme ce qui a été dit concernant les données folklorique de vitesse instantanée, totalement inexploitable. D’autre part je suis très inquiet de la fiabilité du matériel (4 retours usine en 14 mois !!!! pb de syncrhonisation gpspod-T6C + pb d’accrochage des satellites + blocage des clips du cardio + Pb altimétre ) bref pour moi un matériel à éviter !

Répondre


Posté par Mathieu Le 17 avril 2010 à 12:47

@michdum : pas de chance avec ton matériel… hormis l’imprécision du GPS POD (et parfois la lenteur pour accrocher les satellites), je trouve la montre T6C et le cardio de qualité et je n’ai jamais eu de problème de synchronisation ou autre, contrairement à mon ancienne polar rs200d qui (en course de préférences) ne détectait pas mon cardio. Je suppose que ce genre de matériel est assez sensible et donc soit tout roule, soit on enchaine les problèmes (ce qui semble malheureusement être ton cas). Tu as changé d’équipement depuis ?

Répondre


Posté par manu Le 30 octobre 2010 à 15:18

je regrette d’avoir acheter le GPS pod totalement imprécis inexploitable pour le prix . je déconseille quiconque vouloir l’acheter .SUUNTO nous a bien eu on s’est bien fait avoir

Répondre


Posté par Tom Le 10 février 2011 à 16:42

Merci pour cet article très instructif. Est-il possible d’afficher sur la montre la vitesse moyenne (et même celle du lap en cours) comme chez Garmin ? Car c’est comme cela qu’il faut utiliser le GPS ; en allure instantanée, ils sont tous farfelus, quelle que soit la marque. Par ailleurs, le test sur piste n’est pas non plus recommandé car le GPS n’aime pas que l’on tourne en rond… Les tests en course sont plus parlants… pour peu qu’il s’agisse d’une course à label, donc aux marquages kilométriques fiables.

Répondre


Posté par Mathieu Le 10 février 2011 à 18:47

@Tom : oui tu peux choisir d’afficher la vitesse instantanée, la vitesse moyenne de l’entrainement ou la vitesse moyenne du tour actuel. Pour voir toutes les données affichables, tu peux regarder le Guide d’utilisation aux pages 18 et 19.

Répondre


Posté par Malo 97 Le 13 avril 2011 à 0:10

Un GPS ne peut pas être précis en vitesse instantanée, car la position est donnée par plusieurs satellites, eux-mêmes en mouvement, donc pas possible, surtout à si petite vitesse. Prenez votre même appareil en voiture et là, ce sera différent, le véhicule roulant beaucoup plus vite, les fluctuations seront moins importantes Vous aurez par contre une bonne moyenne d’allure Normalement, pour avoir testé deux montres différentes, un gps sur montre donnera de bonnes données de distance, vos km tomberont globalement en même temps que les bornes km sur les courses à quelques mètres près, et encore. Si sur un semi vous vous retrouvez avec 100 ou 200 mètres d’écart à votre poignet, c’est plutôt bien, surtout si l’on considère que l’on peut ne pas courir en suivant la « ligne bleue » ou ligne idéale. Les zigzags pour éviter des groupes, pour aller ou sortir d’un ravitaillement, des virages pris en extérieur… ça va très vite. Maintenant, c’est vrai que je préfère un gps intégré à la montre. Avantage, on a pas des modules qui se baladent partout, inconvénient, il faut recharger tout le matos régulièrement, le gps étant énergivore. Sinon, il y a aussi l’accéléromètre qui lui donne de bonnes allures instantanées, avec ses propres défauts aussi, mais que j’ai découvert cette année et que j’ai vraiment adopté. Par ailleurs, qui peut prétendre à la perfection ?

Répondre


Posté par Mathieu Le 13 avril 2011 à 8:18

Merci pour ton commentaire Malo97. En effet, en voiture, cela doit être mieux, en plus si ton GPS indique que tu passes de 90km/h à 92km/h, ce n’est pas un gros changement (sauf si tu es à ce moment-là devant un radar :p), qui peut être du à l’imprécision de la mesure mais aussi à un changement réel de vitesse. En revanche une variation de 2km/h quand tu cours, c’est énorme et surtout impossible à utiliser en instantanée. Reste la distance totale et la vitesse moyenne qui sont plus précises et donc exploitables (en temps du fix GPS près). Pour l’accéléromètre, j’en avais un avant sur mon ancien Polar qui donnait des résultats plutôt corrects. J’ai été tenté de prendre le Foot POD de Suunto pour voir mais je n’ai pas (encore) franchi le pas.

Répondre


Posté par Malo 97 Le 13 avril 2011 à 13:27

Le footpod suunto est normalement le même que chez Garmin car c’est un footpod compatible ANT+ qui est une technologie dont Garmin est propriétaire Du coup, les footpod / accéléromètres ant + sont trouvables chez suunto, garmin, décathlon, plus tard peut-être chez Timex (là Timex n’assure pas). Garmin vient d’en sortir un plus petit, a priori plus précis et surtout plus réactif lors d’accélérations, c’est celui que j’ai aujourd’hui. Je n’en avais pas avant, donc je ne pourrais confirmer. Vu les prix pratiqués, rien ne t’interdit de prendre ta montre suunto et d’aller voir les autres marques compatibles ant+ et de voir si l’accroche se fait en magasin. Tu seras vite fixé Chez décathlon, tu as la nouvelle CW Kalenji 500 SD que tu peux voir sur leur site. La tête de leur footpod est la même que le nouveau garmin. La version présente sur leur site contient aussi un cardio, mais ils faisaient déjà pour l’ancien modèle une version sans cardio autour de 70€ (montre+footpod), le prix parfois ailleurs du seul footpod… Sinon, sur le boncoin.com, un magasin pro sur Rennes en vend à des prix correct en Garmin, mais à essayer peut-être avant ? Idem chez LePape, ils vendent le dernier né sous la marque suunto En attendant, j’en suis enchanté du footpod, même si la précision n’est pas au mètre, même s’il faut le calibrer aux changements de chaussures, voire d’allure, mais une fois que tu connais des coef de correction pour chaque chaussure, il te suffit de l’insérer manuellement… Chez Garmin, mais peut-être aussi chez Suunto, à la fin, la montre fait un mix des données du gps et du footpod Sur le 10 bornes FFA du Haillan, j’avais à la fin 40 mètres d’écart, autant dire rien (0,4%), si peux que j’ai dévié de la trajectoire, voire pas enclenché mon chrono parfaitement sur la ligne de départ, voire…

Répondre


Posté par Tonyc Le 22 avril 2011 à 14:07

Bonjour, Je suis utilisateur de puis plusieurs années d’une Suunto T3+foot POD. La précision du foot POD en vitesse instantanée ou en distance parcourue est bluffante. La moindre petite accélération est tout de suite affichée et il est surprenant de constater que la montre réagit à une variation de 0,1km/h. Un autre point positif du foot POD (quelqu’en soit le fabricant) réside dans l’autonomie, pas de question de recharge toutes les 15 ou 20h, la pile tient plusieurs centaines d’heures. Concernant le GPS dans la montre , je ne comprend personnellement pas comment il peut être précis vu la vitesse de mouvement du bras portant la montre qui parcours en permanence des « aller/retour » d’environ 1 mêtre. Cela doit être très compliqué pour le GPS de faire la part des chose entre déplacement du coureur et déplacement de la montre. Je suis preneur de vos explications sur ce point. Tony

Répondre


Posté par Tom Le 22 avril 2011 à 14:21

@ Tony, voici donc l’explication que tu souhaites : le GPS est précis à 5 mètres près dans le meilleur des cas (je cours avec un Forerunner Garmin et il me donne accès à ce genre de donnée… qui fluctue d’ailleurs en permanence), c’est-à-dire par temps clair en zone bien dégagée. Alors l’oscillation des bras… En revanche, je cours régulièrement avec un copain équipé d’un Suunto T4 + footpod et je peux te dire que la précision du footpod (pourtant étalonné) est bien moins bonne : là où mon GPS affiche 1 % d’erreur sur le kilométrage total à la fin de la sortie, le footpod peut monter jusqu’à 5 % d’erreur ! Et comme un footpod déduit la distance d’après les vitesses enregistrées (c’est le contraire pour le GPS), ses données sont souvent erronées. Bonne course.

Répondre


Posté par Malo 97 Le 22 avril 2011 à 16:38

@Tom Je pense que soit le footpod de ton pote n’est pas bon, soit l’étalonnage est mal fait ou à refaire. Il faut réétalonner pour chaque changement de chaussures (sauf à connaître le coef d’étalonnage qu’il doit alors pouvoir rentrer manuellement) et la précision peut changer suivant que tu fais avec le même équipement du 3:30/km genre en compet ou du 5/km, genre en footing. Pour ce qui est de mon matos G 310xt + footpod, le matos fait au final un mix des données gps / footpod. Sur un 10km FFA, 40 m de retard sur 10 000, soit 0,4% d’erreur, donc même pas 1% !

Répondre


Posté par LE BRIS Le 13 novembre 2014 à 21:48

Bonjour , j’ai quelques années de retard, j’aimerais savoir si quelqu’un a la réponse, comment bidouiller le GPS Pod modèle 2009 pour pouvoir avoir la position GPS et les détails sur le trajet(graphique) ,téléchargeable sur le site suunto

Répondre


Laisser une réponse