Pourquoi je cours seul ?



 

je-cours-seulAlors que Jean-jacques avait l’habitude de marcher seul moi je cours seul. Si tu n’as pas compris la référence : je parle bien sûr de la chanson de Jean-jacques Goldmann : Je marche seul où le refrain dit :

Je marche seul
Dans les rues qui se donnent
Et la nuit me pardonne, je marche seul
En oubliant les heures,
Je marche seul
Sans témoin, sans personne
Que mes pas qui résonnent, je marche seul
Acteur et voyeur

Rien à dire, cela est totalement transposable pour la course à pied.

J’ai souvent du mal à prendre des rendez-vous pour courir entre amis et pourtant quand j’ai l’occasion de le faire je prend beaucoup de plaisir à partager ce moment dans l’effort. Par contre, je ne pourrais pas faire 3 à 4 séances dans un club avec un groupe.

Pour moi courir en groupe c’est se retrouver pour discuter en courant, pour partager un bon moment au même titre qu’aller faire un restaurant entre copains. Alors on mange tous les jours et on ne le fait pas systématiquement avec tous les copains au restaurant. C’est sans doute pour cela que je cours seul.

Donc finalement j’aime me retrouver seul sur les routes, sur les chemins, dans les forêts… sans bruit et très souvent sans musique… juste mes pensées. C’est là que je retrouve les citations de Jean-Jacques : « oublier les heures » et « mes pas qui résonnent ».

Le fait que je cours le matin à 6 heures me donne vraiment cette impression: il fait très souvent nuit, la ville est calme, je croise parfois un ou deux autres coureurs et quelques pécheurs. Le calme est apaisant même dans l’effort.

La liberté du côté solitaire m’apporte beaucoup, courir en groupe c’est enrichissant mais c’est déjà mettre une contrainte. On a déjà beaucoup de contraintes dans la vie de tous les jours alors j’ai souvent du mal à m’inscrire à une course plusieurs mois avant… j’aime me décider au dernier moment, voir si la forme est là… Mais la grosse course à objectif prévue longtemps à l’avance permet de conserver la motivation.

Alors seul ou en groupe ? je dirais les deux mais j’aime ma liberté, la liberté d’être seul dans la nuit et dans le calme.

7 commentaires sur “Pourquoi je cours seul ?”


Posté par FRANCINE BADEL Le 11 octobre 2016 à 22:16

Moi aussi je cours seule le soir et les samedis et les dimanches?. Pourquoi, car cela me fait oublier le temps qui passe.C’est bien triste car j’aime rire et sourire!!!.

Répondre


Posté par Olaf Le 12 octobre 2016 à 20:16

c’est drôle, soudain je me sens moins… seul ! merci pour ce témoignage. Aucun doute, nous sommes des milliers et plus à fuir la foule au rythme de nos pas…

Répondre


Posté par hervé Le 12 octobre 2016 à 22:47

pareil pour moi j’aime la ville à 6h00 du matin sans personne ou presque. ou la foret nocturne avec la frontale et les yeux des animaux qui regardent passer cet ovni. je cours seul aussi et souvent sans trop planifier ni la durée ni le parcours. ah déjà si tard ? bon il faut y retourner ! jusqu’à la prochaine fois… ^^

Répondre


Posté par Slo Le 13 octobre 2016 à 0:14

Je cours seule, c’est une méditation en mouvement… impossible de ressentir cet état avec les autres. Avec les autres, c’est une récréation, ça fait du bien de temps en temps de rencontrer des allures extérieures, mais j’y oublie vite mes sensations physiques. La course solitaire reste le meilleur moyen de réellement entrer en contact avec son corps et son esprit. Et quand c’est tôt, au lever du jour, dans le dernier silence avant l’agitation du monde, l’adage « le monde appartient à ceux qui se lèvent tôt » prend toute son ampleur. :))) Bonne course.

Répondre


Posté par jlw Le 13 octobre 2016 à 20:34

Je me retrouve bien dans ce post. J’aime moi aussi courir seul même si je ne suis pas quelqu’un de sauvage. C’est l’occasion de prendre du temps pour moi de réfléchir…Je n’ai pas d’heure c’est parfois tôt le matin, parfois dans la journée, parfois le soir.Je ne définis pas d’avance un parcours cela sera selon mon humeur du moment… Bonnes courses

Répondre


Posté par Untereiner Le 21 octobre 2016 à 6:24

Courir seul c’est plus dur qu’en groupe. Il faut un. On mental. Du coup en course, donc en groupe, ça me booste: plein de lièvres partout !

Répondre


Posté par legrand Le 24 octobre 2016 à 9:34

j’aime courir seul c’est retrouver une certaine liberté decouvrir le calme et la beauté de certains endroits , etre en contact avec la nature et pouvoir faire le vide, je n’evite pas les groupes surtout en course cela permet de s’aligner mais quelquefois difficile pour trouver la meme allure ,mais quelque fois j’aime courir avec des personnes du sexe opposé qui permettre d’avoir d’autres sujet de discussion et d’apprecier aussi leur performance

Répondre


Laisser une réponse