Plans d’entraînement – le Grand Décryptage – Chapitre 1


 

Après cette introduction à rallonge et à tiroirs, entrons maintenant, enfin, dans le vif du sujet ou presque car avant de décrypter quelques plans types, il nous reste deux petites choses à voir : la typologie de l’entraînement qui fait l’objet de ce chapitre et le vocabulaire de l’entraînement qui fait l’objet du suivant.

On – c’est à dire moi et je sais d’avance que d’aucuns s’en offusqueront – peut distinguer dans tout sport trois types d’entraînement : gestuel, tactique et « physique » ou technique ou tout autre terme que vous trouverez plus approprié lorsque vous aurez lu la suite.

Ne feuilletez pas vos revues de running favorites – celles avec le sourire coureur en courverture – ni ne surfez sur vos sites ou blogs préférés, pour trouver des infos sur la gestuelle du running. Non pas parce que courir c’est naturel depuis que l’homme est apparu sur terre – avec ce type de sentence, on pourrait également conclure que lancer le javelot ou tirer à l’arc sont tout autant naturels depuis que l’homme s’est mis à chasser pour manger – mais parce que la gestuelle ne peut s’aborder qu’en présence d’un entraîneur. Trop spécifique à un coureur donné pour être généralisée ou vulgarisée.

La partie tactique de l’entraînement est également peu abordée par les revues ou les sites web ou alors pas de manière systématique. Il est vrai que là encore, les conseils d’un coach ou d’un ancien ou sa propre expérience tirée de ses échecs ou mésaventures sont plus avisés.

En fait, les « plans d’entraînement » ont plus pour vocation de s’attaquer à la troisième composante, celle qui a pour objectif de faire progresser votre « condition physique » au sens large : augmenter vos capacités respiratoires, vos capacités à courir vite ou à courir longtemps etc etc etc. Cet entraînement peut se concevoir de manière générale et non calée dans le temps – je veux progresser en running – ou spécifique en vue d’une compétition donnée à une date donnée (1km, 5km … 42,195 km, 100 km). Il inclut en général une phase de Préparation Physique d’abord Générale (tout votre superbe corps d’athlète) puis Spécifique (ce qui vous sert à courir) et ensuite LA phase qui va nous occuper, l’entraînement « en courant ». C’est sur cet item spécifique, donc uniquement l’une des composantes d’un entraînement complet – que portent les plans d’entraînements de nos revues.

Laisser une réponse