Plans d’entraînement – Le Grand Décryptage. Chap 5 : les Avancés


 

Après des mois d’intensifs entraînements, vous avez allégrement – que dis-je allégrement ? les doigts dans le nez ouais – franchi les niveaux débutants et intermédiaires mais vous ne voulez toujours pas faire de compétitions, parce que – rayez les mentions inutiles – 1) l’esprit de compétition et la lutte pour la survie, c’est uniquement au boulot 2) les déplacements en groupe, c’est uniquement en vacances 3) votre bien-aimé(e) n’est pas passionnée par les visites dominicales et matinales du département. Et bien, avec tout cela, vous voilà bien … avancé (fallait la faire celle-là).

Et j’ose affirmer que vous êtes le pire cauchemar des revues de running : vous vous entraînez au moins trois fois par semaine, vous courez à une vitesse raisonnable, vous savez courir relativement longtemps mais vous n’avez aucun objectif dans votre vie – de runner évidemment, je ne me permettrais pas de telles affirmations concernant votre vie privée. Bref, qu’est-ce qu’on peut bien vous donner comme grain à moudre ou comme macadam à fouler en terme de plan d’entraînement ?

C’est vrai que vous êtes franchement contrariant, vous ne voulez vraiment pas préparer un petit 10 km ? Non ? Un 5 alors ? Toujours pas ? C’est pas long pourtant un 5 … Bon et bien,  il va falloir les éplucher vos revues avant de trouver votre bonheur !

Et en guise de bonheur, plutôt des conseils – du style varier les parcours – ou des exercices spécifiques pour épicer les séances, que de véritables plans d’entraînement. Deux exemples d’exercices assez classiques : des accélérations en côte (une ou deux séries d’accél sur 30 secondes  sur une pente à 4-5%), ou des séances de 2 fois 10 30 / 30 pour développer la VMA – le tout, comme d’habitude après 20 minutes d’échauffement lent et conclu par 10 minutes de récup lente – On vous proposera aussi d’allonger votre séance d’endurance dominicale jusqu’à 1h30.

En gros, pour résumer, on ne sait pas trop quoi vous proposer, vous êtes déjà à un tel niveau, si ce n’est … de faire des compétitions parce que là, question plans d’entraînements, il y a de quoi. Allez quoi, juste un petit 5 km ? Toujours pas ? Vous êtes vraiment désespérant(e). Et bien tant pis pour vous, car le prochain chapitre sera consacré au 5 km (un truc de jeunes encore ça).

3 commentaires sur “Plans d’entraînement – Le Grand Décryptage. Chap 5 : les Avancés”


Posté par stef Le 4 juin 2009 à 21:23

super article.ca donne la peche. merci

Répondre


Posté par Dorval gilles Le 5 juin 2009 à 7:37

Salut Fred Je te trouve un peu dur quand tu évoques la manière dont les « avancés  » sont gérés par les revues ou les sites internet. Moi je connais au moins 2 sites où les coureurs confirmés disposent de toutes les explications nécessaires pour progresser. Je trouve d’ailleurs beaucoup de similitudes avec ces sites dans la manière dont tu veux présenter les choses dans cette rubriques. Par exemple, un des sites que je connais trés trés bien (ma signature donnera petit indice…), on parle pas de « debutant », »intermediaires » et « avancé ». On parle de « debutant », « jogger » et « coureurs confirmé ». J’attends la suite avec beaucoup de curiosité…. Bon courage pour la suite Gilles Dorval

Répondre


Posté par fredbros Le 5 juin 2009 à 8:30

Gilles, Ton commentaire me laisse à penser que tu as bien compris la philosophie de mes articles 🙂 C’est à dire : beaucoup de dérision, de second degré et d’exagérations … et quand je suis méchant, c’est pour rire (lol). Et je ne propose surtout pas de plan (cela serait trop sérieux à écrire pour moi) mais renvoie mes aimables lecteurs aux revues et sites spécialisés. Mes « avancés » sont ces personnes qui auraient largement le niveau de participer et de bien figurer à des compets (10, 21 voire marathon) mais qui pour une raison qui ne regarde qu’eux (pas forcément parmi les 3 que j’ai évoquées …), ne veulent pas le faire. Et, je viens encore de le vérifier en feuilletant les X revues de running francophones et anglophones auxquelles je suis abonné, ces « avancés » sont quand même les parents pauvres des plans d’entraînement. Ils ne sont sans doute pas assez vendeurs 🙂 Les débutants ou les participants aux compétitions trouveront plus facilement leur bonheur que ces presque cadors qui ne veulent décidément pas s’aligner aux départs dominicaux (ben alors, le courage, connaissent pas ?). En tous les cas, bravo pour ton excellent site où les coureurs de tous niveaux peuvent trouver largement matière pour bâtir des plans d’entraînement sérieux et efficace !

Répondre


Laisser une réponse