Comment se faire plaisir sur piste…



 

Il y a un plus de un an, alors que j’étais encore grande débutante en course à pied, je lisais avec intérêt et amusement l’article 10 raisons de faire de la piste.

Ca fait un peu de un mois que je fais de la piste, et je peux donc, à mon tour vous dire ce que j’aime et ce que je n’aime pas dans le travail sur piste.

En général, on va sur piste pour faire ses séries et comme le disait Mathieu pour développer sa VMA et effectivement on souffre ! Enfin moi je souffre beaucoup !  Les temps de passage, ça ne rigole pas, et on ne peut pas tricher sur piste, Garmin ne peut pas ajouter ou enlever des mètres. Un 400m c’est un tour, quoi qu’il arrive…. et pas d’excuse de bosse, de terrain pas plat, de voiture qui passe ou autre… séries courtes, séries longues ou pyramidal, faut y aller.

Mes tibias douillent également sur piste et après chaque séance je dois les masser vigoureusement pour éviter la périostite qui me pend au nez. Néanmoins, seules le séries se font sur le tartan de la piste, les footing d’échauffement et de récup’, sur les conseils d’une bonne amie runneuse, je les pratique sur l’herbe.

Autres joyeusetés dans un stade… les escaliers ! Ahhhhh les escaliers ! Là non plus, pas d’échappatoire… Les montées de marche, faut se les farcir et je ne peux pas dire au coach « je n’ai pas d’escaliers chez moi » (ce qui est faux en plus).

Bref, il ne me reste qu’une chose… râler, dire que je n’ai pas assez récupéré entre les séries, dire que je n’en peux plus… mais le coach est de bonne composition, ça le fait rire, il a l’habitude avec ses athlètes… du moins c’est ce qu’il m’assure ! Non sérieusement, c’est génial de courir sur piste avec son coach, qui se cale sur l’allure que vous devez suivre, qui vous donne des conseils concrets : « ne respire pas comme ça, ouvre plus la bouche » ou « détend toi, tes épaules sont trop hautes, tu es trop contractée » ou « pas à froid les étirements » (mais je ne vais pas parler d’étirement maintenant car c’est un sujet où les avis divergent beaucoup ! »

oui je sais, j'ai le ventre mou, je ne fais pas assez de gainage...

En fait, si malgré toutes ces souffrances, je fais de la piste… ce n’est pas pour courir plus vite (car je crois honnêtement que mon cas est désespéré !!) mais c’est pour vérifier le huitième point que Mathieu citait dans son article… « Avec un peu de chance, vous allez croiser d’étranges spécimens sur le stade : des sprinteurs, des lanceurs, des sauteurs… C’est intéressant d’observer leurs méthodes d’échauffement et d’entrainement. »

Oui c’est intéressant de les voir s’entrainer et c’est surtout… comment dire… très stimulant ! LOL
– je peux mater les athlètes au corps affuté, aux muscles saillants, leur foulée aérienne, leur montée de marche, leur gainage ! c’est beauuuuuu !
– ils arrivent en survêt, s’échauffent comme ça, petit footing sur la pointe des pieds telles des gazelles et après leur échauffement…. je vous laisse deviner……… ils se mettent en short, change de teeshirt…. aaah que du bonheur !

Finalement, comme le signale mon ami Daniel sur mon Facebook, pas étonnant que je m’étouffe, ma FC monte trop dans le rouge ! LOL

3 commentaires sur “Comment se faire plaisir sur piste…”


Posté par bénédicte Le 13 octobre 2011 à 7:18

juste un p’tit commentaire pour dire que j’adooooore cet article !!

Répondre


Posté par fred0 Le 13 octobre 2011 à 11:09

Pour une fois, je suis d’accord, l’article est sympa et plutôt beaucoup mieux écrit que d’habitude!

Répondre


Posté par poupye31 Le 17 octobre 2011 à 16:53

ca me donne envie…. d’aller sur piste!!!!!!

Répondre


Laisser une réponse