Pipeline Zebra de Julbo : le test


 

J’avoue que malgré quelques dizaines (centaines ?) de tests, je suis depuis très longtemps resté fidèle à ma paire d’Oakley acheté lors du changement de mes lunettes de vues après une discussion avec un vendeur plus que convaincu. Et depuis elles restent vissées sur ma tête dès que le soleil pointe le bout de son nez.

Et voilà que le hasard des nouveautés me mettent dans les mains une paire de lunettes de marque française : Julbo avec le modèle Pipeline Zebra.

Le design est assez flashy : double branches blanches et oranges, entourage blanc et verre orange brillant. Des lunettes qui ne passe pas inaperçu et j’ai bien senti quelques regards un peu circonspects. C’est vraiment qu’hormis la coiffure, je devais peut-être ressembler à Michel Polnareff.

En tout cas, le modèle pensé pour le running est quasi-parfait : il tient bien sur le visage. Je n’ai pas été gêné par un manque d’ouverture entre les branches. En effet, j’ai le crane un peu large donc les bonnets, les lunettes, les casquettes posent toujours plus ou moins problème lors des essais. C’est toujours un véritable casse-tête chez l’opticien quand je change de lunette.

La partie orange des branches est fabriqué dans une matière légérement plus rugueuse. Ce qui permet un bon maintien sur les tempes. Idem pour les mouches, elles sont noires avec des petits traits et assure un bon maintien sur le nez malgré la transpiration.

Il faut rappeler à ceux qui n’ont jamais porté de lunettes en courant que l’on transpire un peu plus du fait de la présence des lunettes sur le front. C’est là qu’intervient la dernière innovation : une bande d’absoption qui se trouve au niveau des sourcils et qui permet d’absorber la transpiration qui coule en général au niveau des yeux.

Mon seul et unique regret : la couleur orange des verres mais la c’est plus une question du gout. j’avoue que je n’aime pas trop avoir ma vision en mode orange. Cela me rappelle une vieille paire de lunettes de ski. Mais cela permet de voir le monde en bleu quand on les retire !

Sinon rien à redire, le modèle est vraiment très agréable à porter. Il ne bouge pas, ne glisse pas sur le nez. Même si vous faites des accélérations… On peut encore avoir confiance dans le « made in France ». Bravo Julbo !

Laisser une réponse