Les petites mains de l’athlétisme



 

piste-chamonixAlors que vous avez sans doute regardé les championnats d’Europe d’athlétisme à Amsterdam, j’avais envie de rendre hommage à toutes les petites mains qui oeuvrent dans l’ombre. Les contraintes de la télévision ont obligé les organisateurs de meetings et de compétitions officielles à minuter toutes les épreuves sans aucun temps mort, à cela s’ajoute les athlètes qui doublent certaines distances.

Alors en tant que téléspectateur, vous trouvez que la retransmission est fluide: les sauts, les lancers, les courses s’enchainent sans fin pendant des heures. Si les réalisateurs de télévision laissent la part belle aux athlètes, je vous invite à aller en tant que spectateur voir un meeting. Il y a des meetings un peu partout en France où vous pourrez voir les meilleurs athlètes français et peut-être aussi quelques stars étrangères.

Ce que l’on ne voit pas c’est qu’un stade est une véritable fourmilière, des dizaines de personnes s’affairent dans tous les sens pour ranger les haies, remettre en état le sables du sautoir en longueur, remettre en place la barre sur le sautoir de saut à la perche,… C’est tout simplement incroyable tout ce qui peut se passer. Comme par exemple sur un 400m, où les startings-blocks sont enlevés avant même l’arrivée de la course et parfois remis presque aussitôt pour la série suivante.

L’organisation est tout simplement impressionnante, il faut imaginer les dizaines de personnes qui connaissent exactement tout ce qu’ils doivent faire. Qui connaissent le timing parfaitement. Dans l’ombre, loin des caméras, ils préparent les athlètes dans les meilleures conditions et le tout avec une incroyable fluidité.

Alors quand vous regardez une retransmission d’athlétisme, ayez une pensée pour toutes les petites mains qui travaillent dans l’ombre et qui font que c’est une plaisir de regarder les épreuves les unes après les autres.

Un commentaire sur “Les petites mains de l’athlétisme”


Posté par Luc Bailly Le 15 juillet 2016 à 7:10

Je suis content que vous parliez de ces bénévoles. Je suis dans l’organisation du meeting international de Liège (Belgique). Nous sommes 120 personnes qui sont au service des athlètes. Ce n’est pas seulement le travail le jour même mais aussi la préparation, les répétitions, les briefing, les comptes rendu et heureusement, souvent dans la bonne humeur!

Répondre


Laisser une réponse