Pénurie d’essence : j’ai la solution



 

penurie-course-a-pied

 

Vous l’avez remarqué, c’est le bazar : Les stations d’essence sont à sec, les gens ne sont pas contents, le gouvernement ne veut rien savoir, c’est le blocage complet. Loin de moi l’idée de renforcer la psychose qui s’installe, les gens qui stockent des bidons d’essence. Non au contraire, je vous trouve une solution. A vous de passer en force, c’est l’occasion (dans la mesure du possible) d’introduire des moyens de transports propres pour se rendre au travail : le vélo et les baskets.

Imaginons que le blocus dure encore quelques semaines (bien que l’euro de football arrivant, les négociations devraient s’accélérer…), votre voiture arrive au bord de la panne sèche et vous ne pouvez plus vous rendre au travail : soit vous pouvez faire du télé-travail, soit vous devez vous rendre d’une autre manière au travail.

Évidemment, votre entreprise, votre administration, votre association a besoin de vous. Chacun fait partie d’un ensemble et la force de travail de chacun est important. Alors pourquoi ne pas venir en vélo ou en courant si c’est la seule alternative ?

Il suffit peut être de proposer de trouver un endroit pour pouvoir ranger les vélos, de rouvrir une douche sur le lieu de travail (qui avait été fermé pour un manque d’usage), d’adapter les horaires pour faciliter les transports,…

Il faut savoir que la moitié des salariés français ont un trajet de moins de 8 kilomètres entre leur domicile et leur travail. Cette distance est largement réalisable en vélo et pour un coureur un peu entrainé cela peut passer également en courant. Si vous avez moins de 5 kilomètres, cela peut se faire également en marchant, un peu plus long c’est sûr mais faisable.

Profitons de cette occasion pour bousculer vos habitudes, celle de vos collègues, apprenons à vivre en utilisant un peu moins la voiture.

 

 

 

Laisser une réponse