Une odeur boisée et fleurie…



 

odeur-boisee-fleurieAlors que l’an dernier je me plaignais du temps maussade que nous avons subi durant le premier semestre, j’avoue que cette année, on ne peut pas se plaindre de la météo. Les sentiers sont secs mais la verdure est belle et bien présente. Elle a pris ses aises et chaque sortie en nature nous rappelle à quel point il est important de la préserver.

Dernièrement les fleurs se sont ouvertes et laissent échapper un parfum fleuri ni trop ni trop peu. Une odeur agréable et subtile qui tranche avec celle de l’effort. Un parfum enivrant qui invite à respirer par le nez pour découvrir chaque fleur ou chaque arbre.

Mieux encore dans une forêt de conifères, la sève des sapins déploie une odeur forte qui dégage les narines.

L’exposition des sous-bois influent sur la température qui s’en dégage et les odeurs. Chaque virage devient une découverte…

Jeudi dernier, je courais (enfin courir est un bien grand mot vu le dénivelé) sur les pentes du Mont-Blanc en dessous de l’aiguille du midi, à 6h du matin, le soleil était déjà là et la nature renvoyait des odeurs boisées. Le temps étant limité pour des raisons professionnelles. j’ai du m’arrêter à 1700 m d’altitude mais les jambes et surtout l’envie étaient là. J’aurais aimé monter plus haut pour profiter de la montagne et de la diversité des paysages et de la flore. Une sortie de presque 2 heures tout de même alors que j’avais prévu seulement 45 minutes. Mais voilà, le moment était idéal et j’ai envie de le faire durer le plus longtemps possible.

Quelle chance de pouvoir profiter, sentir la nature et découvrir les odeurs des fleurs au milieu des alpages. Encore un endroit inaccessible, 700 m de dénivelé et une arrivée au milieu d’un pré avec le sourire. C’est formidable de pouvoir vivre des moments comme celui là.

Merci le trail !

Laisser une réponse