NYC Marathon 11′


 

Saskia nous raconte son marathon de New-York.

J’ai couru le Marathon de NY … la Mecque du Marathonien !! Wwoouuaah I did it.
Je ne réalise pas encore je crois, je flotte. Suis dans un état second, mais chaque mouvement me ramène à la réalité … ce que j’ai mal aux jambes !!
On a vraiment des leçons à prendre de leur part, leur organisation est sans faille. Tout est fait pour que tu sois confortable en permanence.
Vendredi matin suis allée chercher mon dossard au village. En arrivant j’ai vu une queue monstre … mais tout est tellement bien fait que finalement tu n’attends que 3min1/2. Un 1er check point pour vérifier ton identité et ton voucher et un 2ème pour récupérer ton dossard et te voilà embarqué dans la machine infernale …. un immense parc d’expo avec un chemin tout tracé (en mode magasin Suédois) où tu passes par tous les partenaires et sponsors qui te vendent tous les produits dérivés possible et imaginables …. ppffff me suis lachée chez Asics, trop belles fringues logotées NYC Marathon 11′, obligé !.
Vendredi et samedi ballades dans Manathan où tout le monde te demande déjà sans cesse si tu cours dimanche, incroyable !
Dimanche matin, wake up @ 5.45am … départ tous ensemble dans des cars jusqu’au Verazzano Bridge. Juste imagine : près de 47 000 coureurs dans des cars et pas un bouchon pour se rendre au village.
Arrivée au village, il fait froid et tu appréhendes les 2h à venir. C’est mal connaitre leur organisation une fois de plus … un village sportif immense, répartis en 3 couleurs (qui correspondent aux couleurs des dossards et donc des différentes vagues de départ). Village bleu pour moi : tout y est. Des toilettes à perte de vue, un Dunkin’Donuts pour le café, un Bagel Factory pour le petit déj, des Gatorade et Powerbarres pour l’énergie et tout ça offert gracieusement bien sur.
3 vagues par couleurs 9h40 // 10h10 // 10h40 … suis partie à 10h10 en haut du Verazzano Bridge sur Sinatra New-York New-York, émouvant. 3 hélicos en stationnaire qui filment tous les coureurs, ça y est j’y suis !!
Le parcours est peut être un peu trop rectiligne à mon gout, tu vois souvent de loooooonnngggguuueeeesss lignes droites, mais l’enchainement des différents quartiers et donc populations reste irréel. Tu es ivre de bruit et d’encouragements tout le long du parcours, c’est fou, c’est un évènement incroyable et vécu comme une fête par les New-Yorkais !
Les ravitaillements s’échelonnent régulièrement proposant boissons énergétiques et eau, et les supporters te proposent en plus de leurs encouragements des ravitaillements solides, des mouchoirs, de la vaseline, des bonbons.
En fonction des quartiers les ambiances sont différentes : blacks, latinos, en revanche le quartier juif …. tu aurais entendu une mouche péter ! Ils ne tolèrent visiblement pas qu’on les dérange et passaient leur temps à traverser le peloton, très étrange, mais on n’y reste pas longtemps.
Me suis sentie bien jusqu’au 30eme km et j’ai explosé jusqu’au 35eme. Reprise en jambe et j’ai terminé … les 5 derniers km sont dans Central Park, l’ambiance y est surréaliste et assourdissante !
Je franchis la ligne en 4h36, je l’ai fait !!!
J’ai mal partout, suis nauséeuse, mais oui je viens de franchir la ligne.
Ambiance cocooning à l’arrivée, la Croix Rouge se jette littéralement sur le moindre coureur un peu en détresse, tu es ovationné et congratulé par tout le monde. On te donne ta médaille autour du coup, on te recouvre d’une couverture de survie qu’on prend soin d’attacher avec un autocollant, on te donne encore un sac de ravitaillement que tu portes fièrement, il y est inscrit « Finisher » dessus !
Mon sac était forcement dans le dernier camion UPS, j’ai marché encore au moins 30 min pour le rejoindre.
L’évacuation de Central Park était toujours top, en revanche impossible de trouver un taxi pour rentrer à l’Hôtel. J’étais à hauteur de la 80ème avenue, mon hotel sur la 49ème … me suis résignée à rentrer à pied, je me demande encore comment j’ai fait … je crois que les sourires des gens et les « congratulations » sur tout le trajet m’ont aidée à terminer, 1h30 de marche à couiner à chaque pas, une torture !.
Mais voilà, je l’ai fait, je fais partie des privilégiés qui ont couru NY !

Un commentaire sur “NYC Marathon 11′”


Posté par Julien Le 18 novembre 2011 à 9:25

Eh bien mes félicitations, ça donne envie ! Je suis jaloux !

Répondre


Laisser une réponse