Nike Free Rn Distance : le test



 

nike-free-rn-distance-2 A la croisée de plusieurs chemins, la nouvelle Nike Free RN Distance a de quoi surprendre. Un héritage complexe qui font de ce modèle un croisement de plusieurs modèles mythiques de la marque au swoosh : la semelle Lunar de la Nike Lunar Glide, un découpage de la semelle pour un déroulé naturelle de la Free et une empeigne tricotée comme la Flyknit.

Si vous étiez attiré par la Nike Free mais que vous aviez peur d’une semelle peut être un peu « légère », la Nike Free RN Distance apporte une semelle plus épaisse avec une matière plus amortissante qu’une Nike Free classique.

Plus légère que la Lunar Glide, ce nouveau modèle approche les 200 grammes en 42 et offre le confort d’une charentaise. Car oui je l’avoue, au delà des séances de fractionnés ou même sur les sorties longues, j’ai porté ce modèle dans la vie de tous les jours : noir, sobre, classe, elles passent partout.

Mais concrètement ce nouveau modèle propose un déroulé très souple avec une protection supplémentaire. Le drop de 4 millimètres portent ce modèle dans la gamme des chaussures minimalistes (si l’on peut encore les appeler ainsi).

Un modèle qui pourrait vous convenir pour commencer à modifier votre foulée si vous voulez passer sur une attaque médio-pied. Personnellement je n’ai pas une attaque médio-pied ni une attaque complétement une attaque talon, j’ai une fréquence qui s’approche d’une cadence de foulée minimaliste à près de 80 foulées par minute. ce modèle me semble parfait.

Comme toujours la légèreté apporte beaucoup, chaque gramme en bout de jambe se ressent sur la longueur.

Idéal pour les séances rapides, c’est un vrai plaisir de faire une séance de fractionné avec ce modèle, dynamique et léger, elles permettent de redémarrer les séquences au quart de tour.

Nike propose un modèle hybride apportant le meilleur de plusieurs gammes, surprenante, enthousiasmante avec un look génial. Un modèle que vous risquez de garder pendant de nombreuses années. Seul bémol lors de ce test durant les mois d’hiver, l’adhérence n’est pas optimal sur les surfaces lisses et humides. Bien sûr il serait possible de renforcer l’adhérence avec des inserts en gomme spécifique sur la semelle d’usure mais on perdrait un peu de légèreté. Je préfère donc garder ce modèle intact avec sa légèreté exceptionnel pour un confort surprenant.

Un commentaire sur “Nike Free Rn Distance : le test”


Posté par Raphaël Le 3 octobre 2016 à 11:08

Salut, Pour info, les Nike Free RN Distance de cet hiver 2016 sont équipées d’un mesh hydrophobe et de pointes en caoutchouc sur la semelle qui accrochent bien sur sol humide. À bientôt !

Répondre


Laisser une réponse