New Balance M890 le test : premières impressions


 

Légèreté et amorti !

Ce qui surprend d’emblée avec la M890, c’est sa légéreté ! Et quand on lit la notice, on comprend vite pourquoi: 261 grammes en pointure 41, c’est difficile de faire mieux. Si ce n’est bien sûr pour des chaussures type
compétition pure que l’on ne chausse donc que très rarement dans l’année… Mais du coup, on se demande aussi d’emblée si l’amorti ne va pas en prendre un coup dans l’aile. C’est mathématique, ce que l’on enlève quelque
part sur la chaussure, il faut bien le retrouver ailleurs ? Et bien avec cette nouvelle technologie, Revlite, qui n’est donc plus aussi « innovante » que cela puisqu’on la connait depuis quelques mois déjà, cette équation est
solutionnée d’emblée. La semelle garde donc les mêmes performances que les autres au niveau amorti tout en nous faisant gagner 30% sur le poids. C’est prodigieux !

Et quand on les met aux pieds donc pour un premier footing, la sensation est bluffante. On se croirait vraiment avec des chaussons et les premières foulées démontrent d’emblée que l’amorti est le point fort de la chaussure.
Et il semble se répercuter dans tout le déroulé de la foulée… Bref c’est le pied total à ce niveau-là ! Rien à dire. Mais bon, ça c’est pour le côté positif de l’affaire car on ne voit pas trop des gabarits trop lourds se risquaient dans la M890. Ni non plus des coureurs trop pronateurs ou trop suppinateurs. Ni d’ailleurs des traileurs qui voudraient mélanger route et chemin sur un même entrainement. Bref on ne peut tout de même pas tout avoir
sur un même produit. Le paradis n’existe pas, c’est bien connu…

Donc pour quelqu’un jusqu’à 80kg, cela semble parfait. Et pour préparer une épreuve sur route quelqu’elle soit, c’est aussi le top ! Ensuite va se poser la question de la durabilité. Est-ce que ce fabuleux amorti va pouvoir nous étonner aussi longtemps dans la durée? A cette question, je ne peux répondre aujourd’hui, évidemment… Pour conclure, la M890 est légère, offre un super amorti, est très souple, garde une bonne stabilité et de fait permet un bon déroulé de la foulée et des relances aisées. Elle manque en contre-partie d’accroche et n’a quasi pas de protection. Mais est-ce que c’est cela qu’on lui demande finalement?

LEGERETE : 19/20
AMORTI : 19/20
CONFORT : 18/20
SOUPLESSE : 18:20
STABILITÉ : 15/20
UTILISATION : entraînement et compétitions sur route pour coureurs universels.

POIDS : 281 g en 41 (9US)
PRIX : 110€.

Technologies :

  • • Heel ® ABZORB Amorti au talon pour absorption des chocs exceptionnelle
  • • ABZORB ® Strobel Conseil Exécute toute la longueur de la chaussure afin de maximiser l’absorption des chocs et de confort
  • • Coutures soudées Coutures soudées pour l’épandage de matières sans couture
  • • REVlite semelle innovante fournit la réactivité prime et durabilité à un poids de 30% plus léger que les autres mousses avec des performances comparables
  • • Semelle extérieure en caoutchouc soufflé est extrêmement flexible, léger, et permet de fournir un amorti
  • • Pleine longueur ABZORB ® Insérez amovible sur toute la longueur d’insertion de ABZORB ® offre un confort d’amortissement ajouté


5 commentaires sur “New Balance M890 le test : premières impressions”


Posté par Jerdopler Le 9 mai 2012 à 19:25

Avez vous teste la version 1 ou la nouvelle version 2 ??
Pour la tenue de l’amorti j’en suis à 500km et pas plus d’usure que les 1080 donc je pense qu’il n’y pas de problèmes de ce côté la !!
En tout cas très bonnes chaussures je trouve. Pour la V2 j’hésite avec la 1080 V2 qui a elle aussi été allégée sachant que je suis un coureur plutôt léger (62kg).
Merci pour ce test !!!


Posté par Rémy Le 9 mai 2012 à 19:41

et bien non, je ne connaissais pas la gamme… vu que j’ai l’habitude courir sur d’autres marques. c’est pourquoi d’ailleurs, j’ai été bluffé par le poids…


Posté par Cyril Le 9 mai 2012 à 20:53

Mes MR890 de novembre 2011 ont plus de 700 bornes au compteur, elles m’ont servi à préparer le marathon de Marseille cet hiver (mais je l’ai couru en Wave Rider 14)
Elles sont légères, très bien amorties, même si après 700 km je trouve qu’elles ont beaucoup perdu (je pèse 70 kg) : je commence à avoir des ampoules et je pense à les remplacer.
J’ai fait un petit trail de 13 km avec, et je confirme que dans les pierriers mouillés c’est une catastrophe. Pas du tout de protection sur l’avant et aucune accroche. En même temps elles ne sont pas faites pour ça, on ne peut pas leur reprocher.
Seul bémol à mon avis, la chaussure est assez étroite dans sa largeur standard (D). Plus étroite que mes autres paires (toutes des Mizuno), pour les pieds larges ça vaudrait le coup de prendre directement la largeur 2E.


Posté par Rémy Le 9 mai 2012 à 21:14

et oui tout à fait d’accord avec toi cyril… elles sont étroites et j’avais carrément oublié d’en parler. j’ai tout de suite senti que je touchais un peu sur les bords en haut de la chaussure en les enfilant…


Posté par Aurel Le 13 mai 2012 à 12:51

« 261 grammes en pointure 41, c’est difficile de faire mieux. »

En êtes-vous bien sur ?
C’est approximativement le poids de mes Saucony Hattori (pour la paire).


Laisser une réponse