Mizuno BE : avant ou après mais pas pendant



 

mizuno-be-photo-3 Difficile pour moi de vous présenter le test d’une chaussure qui n’est pas fait pour courir… j’avoue me retrouver un peu comme il y a quelques années quand j’ai fait mon premier test de chaussures : plein de choses à dire mais tout se bouscule et on ne sait pas par quoi commencer. La Mizuno Be est presentée comme un modèle d’activation ou de récupération, il faut donc la porter avant et après l’effort (entrainement ou course). Pour ma part, je fais simple : je les porte à la maison un peu comme des chaussons et également quand je vais au dojo ou à la salle de sport.

J’avoue que je suis complétement bluffé par l’effet de cette chaussure. En effet, il y a un décalage de niveau de la semelle au niveau des orteils et l’avant un peu plus large. Ce léger décalage est assez surprenant et vous allez vite sentir la différence. Lors des premiers pas, il y a un sensation de pied lourd et la chaussures claque sur le sol. Le petit décalage (qui doit faire 2 mm environ) semble faire son effet, c’est déroutant au début mais pas désagréable et on sent que ça travaille au niveau des orteils mais aussi des mollets.

Voilà la construction de la semelle :

explodedBe

En activation, on sent bien que les muscles commencent à travailler et cela permet de se préparer pour l’entrainement.

En récupération, c’est également intéressant et finalement ça ne fait pas de mal alors pourquoi pas…

Pour ma part, j’apprécie car on sent bien que les muscles bossent légèrement plus qu’avec une chaussure classique mais difficile d’en mesurer les effets réels. En tout cas, c’est surprenant, c’est drôle et c’est très intriguant !

Je vous laisse réfléchir sur le slogan de cette chaussure : « Wear them when you’re not running to improve performance when you are » ce qui doit donner en français « portez les quand vous ne courez pas, pour améliorer vos performances quand vous courez »

 

Laisser une réponse